Laos du sud (3) ... Si Phan Don ("4 000 îles") et Champassak

Publié le par Jacques de Vientiane (Laos) à 20:50:07

Article mis à jour en juillet 2020
Ile de Don Det, Laos
26 mai 2007
 
Ile de Don Khong, Laos
27 mai 2007
 
Champassak, Laos
28 mai 2007
 
 
L-Det-Khong-Champassak (1)
Vers le village de Det

 

C'est de Pakse que je suis parti vers l'extrême sud du Laos, dans la région de ce qu'on appelle communément les "4000 îles". Ici, tout près de la frontière Laos/Cambodge, le Mékong se subdivise en plusieurs embranchements un peu comme dans le Delta du Mékong au Vietnam, ce qui crée une multitude d'îles, grandes et petites dont certaines habitées.

Sous les conseils d'un jeune représentant dans une agence à Pakse, j'étais mieux de descendre directement aux îles de Det et de Khone, puis en remontant, m'arrêter à l'ile de Khong, la plus grande des îles de la région, puis à Champassak avant de rentrer à Pakse.

Mais je n'aurais pas du l'écouter.

Je voulais faire les trajets Pakse / Champassak et Don Khong / Don Khone par bateau, le reste par bus.

J'en fus réduit  à faire  le trajet aller-retour par bus uniquement. En effet,  étant seul, le trajet de l'île de Det à l'île de Khong m'aurait couté près de 30 dollars avec un bateau privé, alors que de l'île de Khong à l'île de Khone, un restaurateur offrait le trajet pour seulement 5 dollars, à peu près le coût du bus. Et quand au trajet, Champassak / Pakse,  il n'y avais plus de bateau public, donc encore ici un autre 30 dollars en bateau privé.

En résumé, voici le trajet qui aurait  permis de réaliser mon projet sans trop de frais :

  • Pakse/Champassak par bateau
  • Champassak/Ile de Khong par bus et traversier
  • Khong / Ile de Det ou Khone par bateau 
  • Ile de Det ou de Khone / Pakse par traversier et bus

Don Det est la plus petite des trois principales îles de l'extrême sud du Laos. Don Det retient plus de routards car elle peut se visiter à pied ou à vélo, et il y a plusieurs restos et guesthouses peu dispendieux.

Malheureusement on a peu d'occasions ici de rencontrer les laos, car il n'y a pas de lieux publics où les villageois peuvent se rencontrer. On en est donc réduit à ne fréquenter que les voyageurs comme nous ou le propriétaire du guesthouse. Et ce sera la même chose à Khong et à Champassak.

C'est pourquoi  je dis que l'extrême sud du Laos est beaucoup trop tranquille à mon goût. Pour les vrais solitaires ou pour les couples d'amoureux qui cherchent un coin tranquille, c'est l'idéal.

Je n'y suis resté qu'une nuit.

 

Trois des "4 000 îles"

 

  • Les îles de Don Det et de Don Khong

Au village de Nakassang
pour prendre le traversier pour l'île de Det
L-Det-Khong-Champassak
Quelques vues du village de Det (une centaine d'habitants)
avec une rizière bien verte

L-Det-Khong-Champassak (2)L-Det-Khong-Champassak (3)
Vue du pont de chemin de fer
qui reliait les deux îles de Det et de Khong (3000  habitants)
durant la période française

L-Det-Khong-Champassak (4)
Jeune enfant très concentré découvrant l'art de la trompette
en soufflant dans le tuyau de la chaudière

L-Det-Khong-Champassak (5)
Vieux monsieur très concentré lui aussi
en train de fabriquer un hamac

L-Det-Khong-Champassak (6)
Et à la tombée du jour, à la terrasse d'un des restos de l'île de Det...
un peu avant que l'électricité soit établie
pour trois heures (de 18h00 à 21h00)

L-Det-Khong-Champassak (7)
  • L'île de Khong

Camion-bus très coloré
permettant le transport et des gens et des marchandises.
L-Det-Khong-Champassak (8)
Vues du Wat Phouang Keo,
très beau temple au centre du village de Khong,
le plus important village de l'île et situé à l'est de l'île
L-Det-Khong-Champassak (9)L-Det-Khong-Champassak (10)
Vues du village de Sene à l'ouest de l'île
L-Det-Khong-Champassak (11)L-Det-Khong-Champassak (12)
À la tombée du jour à Sene, on se pomponne...
on se prépare à rentrer chez soi en bateau...
et on se jette à l'eau

L-Det-Khong-Champassak (13)L-Det-Khong-Champassak (15)
 
Champassak
et le site archéologique de Wat Phou

 

Si on s'arrête  dans la petite ville de Champassak, c'est surtout pour aller y visiter l'un des trésors de l'humanité décrété par l'Unesco en 2002, le site archéologique de Wat Phou (Le Temple de la montagne). Ce lieu sacré est considéré comme le berceau de la civilisation Khmère, bien avant Angkor au Cambodge.

Quand à la ville elle-même, il n'y a pas grand chose à y voir : c'est une longue rue s'étendant sur quelques kilomètres. Ici aussi, pas de lieux de rencontres communautaires...du moins je n'en ai pas vus. Alors c'est plutôt déprimant, le soir venu.

Dans le camion bus, sur le trajet Khong / Champassak,
jolie petite fille avec sa grand-maman,

fort attirée et intriguée par ma barbe et mes cheveux
L-Det-Khong-Champassak (16)
Sur la route menant à Wat Phou,
un immense Bouddha sous deux arbres et non dans un temple 
et regardant vers le Mékong tout à côté

L-Det-Khong-Champassak (17)
Vue de la première partie du site de Wat Phou :
  • au fond, un grand bassin,  
  • une allée centrale bordée de lingams censés représenter le sexe de Civa durant la création du monde,
  • et les ruines des deux principaux temples (Palais des Femmes à gauche et Palais des Hommes à droite)

L-Det-Khong-Champassak (18)

Vue de l'allée centrale menant au sanctuaire au sommet de la colline
et du début de la montée agrémentée de frangipaniers

L-Det-Khong-Champassak (19)
Vue rappochée du Palais des Femmes avec, au fond,
la montagne Phou Bassak (Le Sexe de la Montagne)
dont le sexe est caché sous les nuages
L-Det-Khong-Champassak (20)
Bas-relief sculpté dans un rocher et représentant Shiva au centre,
entouré de Brahma à gauche et de Vishnou à droite

L-Det-Khong-Champassak (21)
Vue de l'intérieur du sanctuaire : au XVIIème siècle, un grand Bouddha
(période bouddhiste) a remplacé le Lingam (période hindouiste)
qui y était exposé

L-Det-Khong-Champassak (22)
Vue d'ensemble du site prise du haut du sanctuaire
au sommet de la colline ***

L-Det-Khong-Champassak (23)

Et j'ai terminé cette journée par un 5 à 7 tout fin seul au resto de ma guesthouse et sous un violent orage électrique qui n'a duré qu'une trentaine de minutes cependant.

L-Det-Khong-Champassak (24)

***  Mes batteries m'ayant lâché, Benoit Tran, un francais-vietnamien (ou l'inverse?, je ne sais) rencontré à Pakse, puis à Champassak, m'a remis la photo qu'il a prise du site, du haut de la colline.  Merci Benoit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article