* Malaisie en bref...

Publié par Jacques de Kuala Terengganu (Ml) a 15:30

Mis à jour à Jonquière le 25 novembre 2012  
Créé à Kuala Terengganu  le 18  avril 2008


 
En ce début de voyage en Malaisie, j'ai voulu en savoir un peu plus sur ce pays. Aussi j'ai pensé qu'il pourrait être intéressant pour vous aussi d'avoir une vue générale du pays. Voici donc quelques données tirées de diverses sources, dont  Lonely Planet et un site français offert aux milieux d'affaires.
Vous pouvez aussi consulter Wikipedia pour compléter.

 
Poste frontière.JPG
 Frontière Sungai Golok (Thaïlande) - Rantau Paniang (Malaisie)
 
Drapeau de la Malaisie.
Pour la signification du drapeau, voir
ICI

 
Le Territoire
 
"La Malaisie se partage en deux territoires distincts, la Malaisie péninsulaire au sud de la Thailande et au nord de Singapour, et le nord de l'Ile de Bornéo avec le sultanat de Brunei. C'est donc dire que ces trois pays (Malaisie, Singapour et Brunei) furent fortement liés les uns aux autres à certaines périodes de leur histoire.

La Malaisie est un pays indépendant depuis le 31 août 1957. A ce moment, Singapour est dominée par le Parti communiste et les syndicats de gauche... La Malaisie n'aime pas trop avoir un état indépendant communiste à sa porte. Aussi en 1961, le Premier Ministre Malais, Tengku Abdul Rahman, propose de fusionner Singapour à la Malaisie. Il procède donc avec la bénédiction des anglais, à la naissance d'une nouvelle nation comprenant la Malaisie, Singapour, et les deux états anglais de Bornéo, le Sarawak et le Sabah. Mais Singapour quittera la Malaisie à peine deux ans plus tard.

Brunei avait songé à faire partie de la Malaisie...mais...richesses pétrolières aidant, le sultan du pays abandonna l'idée". (Lonely Planet )
 
 
L'Organisation politique


"La Malaisie est un Etat fédéral dirigé par une monarchie constitutionnelle élective. Elle est constituée de 13 états qui jouissent d'un certain niveau de décentralisation fédérale. Le système de gouvernement du pays est modelé sur le système parlementaire de Westminster, héritage du gouvernement colonial britannique.  

Le chef de l'Etat est le Dirigeant Suprême. On l'appelle communément le Roi. Le Roi est sélectionné parmi neuf dirigeants héréditaires (appelés Sultans) de l'état du Malay, pour un mandat de cinq ans : les quatre autres états, (qui ont des gouverneurs titulaires), ne participent pas à la sélection.

A la suite des élections législatives, le leader du parti qui a remporté le plus de sièges dans la chambre basse du parlement devient le Premier Ministre pour 5 ans, il est soumis à l'approbation du Roi. Le Premier Ministre est le chef du gouvernement et il détient le pouvoir exécutif, qui comprend l'exécution de la loi et la direction des affaires courantes du pays. Le Conseil des Ministres est nommé par le Premier Ministre parmi les membres du parlement, avec le consentement du Dirigeant Suprême.

Le pouvoir législatif en Malaisie est bicaméral. Le parlement est constitué du : Sénat (chambre haute), qui compte 69 sièges, dont 43 sont nommés par le Dirigeant Suprême et 26 sont nommés par l'assemblée des 13 états, pour un mandat de six ans ; et de la Chambre des Représentants (la chambre basse), qui compte 219 sièges. Ses membres sont élus au suffrage universel pour 5 ans.

Le Roi peut dissoudre le parlement s'il le souhaite, mais habituellement, il ne le fait que sur le conseil du Premier Ministre. En général, la branche de l'exécutif du gouvernement a plus de pouvoirs que la branche législative. Le pouvoir législatif est divisé entre les législatures fédérales et l'Etat. Chaque Etat a son propre gouvernement, avec un Conseil des Ministres qui détient l'autorité exécutive et une législature qui s'occupe des questions qui ne sont pas réservées au parlement fédéral. Le peuple de Malaisie dispose de droits politiques limités.

Le pouvoir judiciaire n'est pas indépendant en Malaisie. L'exécutif a une influence excessive sur le judiciaire, en particulier lorsqu'il s'agit de cas ayant trait à la politique. La principale source de la loi en Malaisie est la Constitution de 1957 (amendée en 1963). Le système judiciaire du pays est basé sur le common law anglais et des révisions judiciaires d'actes législatifs à la Cour Suprême. En ce qui concerne le statut personnel, c'est la loi islamique qui est appliquée aux musulmans. Chaque état de Malaisie a sa propre constitution, il en résulte parfois des variations de la loi d'un état à l'autre. La Malaisie n'a pas accepté la juridiction obligatoire de la CIJ. La langue judiciaire du pays est le Bahasa Malais et il est possible d'obtenir un interprète.

De manière générale, la Malaisie n'est pas encore un Etat de droit. Les ressortissants étrangers ne peuvent pas avoir la garantie de bénéficier d'un procès impartial en matière juridique. Le degré de corruption dans le pays, en particulier dans le secteur de la politique et des affaires, est très haut. Les forces de police du pays sont aussi minées par la corruption.
 
Source :  Septimanie Export
 
 
La Population en 2006

 
Nombre d'habitants total (millions) : 25,2  
 
Croissance annuelle de la population (%) : 1.7 %
 
Population urbaine (% de la population totale) : 64%  
Population rurale (% de la population totale) : 36%
 
Espérance de vie : 72.5 ans
 
Origine de la population (%)
  1. Malais et peuples aborigènes : 60 %
  2. Origine chinoise : 32 %
  3. Origine indienne : 8 %

Principales Villes

  • Kuala Lumpur : 1 297 526
  • Klang : 631 676
  • Johor Bahru : 630 603
  • Ipoh : 574 041
  • Petaling Jaya : 438 084
  • Kuching : 423 873


Source : Banque Mondiale 2006

 

Langues et Religions

 

  • Les langues parlées :


Langue officielle : malais

Les chinois parlent cantonais, hakka et hokkien.
La plupart des Indiens parlent tamoul.
Les Dayak utilisent de nombreux dialectes.

L'anglais sert de lien inter-ethnique, surtout dans les classes moyennes.

Langue des affaires : anglais.
 

  • Les pratiques religieuses :


L'Islam est la religion d'état mais garantit la liberté de culte. L'hindouisme avait de nombreux fidèles dans la région avant l'arrivée de l'lslam qui ne devint majoritaire qu'au milieu du XIVème siècle (LP)

Musulmans : 52,7%
Bouddhistes : 16,7%
Chrétiens : 6,8%
Hindouistes : 6,7%
Autres (confucianisme, taoisme, animisme, etc) :  17,1%.

 
 
L'Économie
 
 
Indicateurs 2004 2005 2006
PIB (milliards USD)  118,461 130,835 148,945
Taux de croissance du PIB (prix constants, %)  7,2 5,2 5,9
PIB par habitant (USD)  4 651 5 042 5 643
Taux d'inflation (prix à la consommation, %)  1,4 3 3,6
Taux de chômage (%)  .. .. 3,5


 

PIB par branche d'activité                    2004   2005    2006  
Agriculture et pêche (%) 9,47 8,66 8,32
Industrie et mines (%) 50,47 51,75 51,60
Services (%) 40,07 39,58 40,07

 

Source : Banque Mondiale - World Development Indicators

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :