Voyager (3) ... Paul Morand, mettre à l’épreuve la vertu des contraires

Publié le par Jacques Beaulieu à 08:29:48

Jonquière-Québec

 

Paul Morand

Paris, 1888 - 1976 

 

 
  1. Malheur à qui ne sait pas voyager.

     
  2. "N’écrivez pas ; dites vous que votre livre d’adresses est un cimetière ; mettez vous en friche ; assolez votre esprit, faisant alterner les cultures de solitude, de silence avec des récoltes de travail, de chagrin ou de succès...

    Un déplacement, c’est, par magie, une vie nouvelle, avec une naissance, une croissance et une mort, qui nous est offerte, à l’intérieur de l’autre. Profitons en pour mettre à l’épreuve la vertu des contraires. Essayons de la chasteté, goûtons à l’abstinence, voyons les levers du jour autrement qu’en débauchés. Apprenons à regarder haut et à connaître les étoiles ; renonçons à la promptitude, à l’activité ; organisons nous pour durer.

    Ce testament, cet examen de conscience, ce choix des rares pensées, du peu d’objets, des quelques êtres qui sont vraiment utiles, apprenons nous à l’imposer et, par une désertion volontaire, entraînons nous à ce jour où il nous faudra tout quitter."

     
  3. À partir du milieu du XVIIIe siècle, la vie est devenue facile et fastidieuse ; on veut échapper au spleen ; on cherche à se fuir soi-même. C'est alors qu'apparaît, sous l'influence anglaise, cette nouvelle conception romantique du voyage qui nous régit encore, où il ne s'agit plus de découvrir quelque chose, mais bien plutôt de se perdre.
  4. Voyager, c'est demander d'un coup à la distance ce que le temps ne pourrait nous donner que peu à peu. 
  5. La gare est devenue un alcool et le tourisme, plus qu'un tonique, un stupéfiant. 
  6. Savoir voyager, c'est avoir la science des accords. 
  7. Voyager, c'est être infidèle. Soyez-le sans remords ; oubliez vos amis avec des inconnus ; trompez vos maîtresses avec des monuments ; à vos parents, préférez ce placeur de films avec lequel vous faites un poker de douze jours à travers le Pacifique 
  8. Partout où je passe, les gens me disent : « Vous avez vu trop vite, restez encore ». Ils ont raison, mais, moi qui suis seul à savoir que j'ai une vie courte et devant moi le monde entier à visiter, en ne les écoutant pas, je n'ai pas tort. On peut voir rapidement, mais comprendre bien. 
  9. Mon père a écrit un vers que j'aime, parce qu'il me fait penser au début des Deux Pigeons (au début ou à la fin, car le milieu de la fable, avec le récit des périls courus par le pigeon, est beaucoup moins bon). Ce vers, c'est :
    Le plus beau voyage d'ici-bas
    C'est celui qu'on fait l'un vers l'autre.
     
  10. Je voudrais qu'après ma mort on fît de ma peau une valise. 
  11. Les passions, voyages du coeur. 
  12. S'en aller, c'est gagner son procès contre l'habitude. 
  13. Faire l'éloge de son coin de terre : point de vue de cadavre. 
  14. Lire, écrire, c'est devoir ; voyager, c'est pouvoir.

    Le Voyage (1927)

    * * * * *
     
  1. Savoir voyager, c'est avoir la science des accords. 
  2. Par une désertion volontaire, entraînons-nous à ce jour où il nous faudra tout quitter. 
  3. Un bon voyageur ne doit pas se produire, s'affirmer, s'expliquer, mais se taire, écouter et comprendre. 
  4. Puisse le voyage nous avoir rappelé notre bonheur!

    Éloge du repos (1936)

      * * * * *
     
  5. Dès que je prends du recul pour regarder ma vieille planète, elle me paraît morte. La vitesse, c'est un mot inventé par le ver de terre.
  6. Se déplacer, aller d'un point à un autre est une des caractéristiques des espèces supérieures. L'organisme, au lieu de s'épuiser en une défensive stupide, de se durcir, de ne connaître, saisir ou assimiler que ce qui passe à sa portée, s'assouplit, et trouve pour résister à la mort une arme nouvelle, la vitesse.
  7. Qu'est-ce que la vitesse sinon une course gagnée dont la solitude est le prix. On sème ses semblables...


    L'homme pressé (1940)

     

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci pour tes vœux, Jacques-le-voyageur ! Nous te souhaitons les plus merveilleux des voyages pour l'année à venir, à bientôt, Matthieu
Répondre
J
Merci Matthieu pour tes souhaits.Et que tous tes rêves pour le "Théâtre du Pont Tournant" se réalisent en 2007...même tes rêves les plus fous.Jacques
M
Merci de ces citations et de nous faire sortir.....
Répondre
J
Merci bien et au plaisir de vous relire.Jacques