INDE (1) / Evelyne Segura ... Revisiter ses souvenirs enfouis

Publié le par Jacques de Jonquière (Québec) à 11:00

Jonquière, Québec

 

Evelyne-Inde

 

 

Evelyne Segura a beaucoup voyagé en Asie, surtout depuis les années 80, et elle a produit plusieurs blogues relatant ses divers voyages asiatiques : Inde, Thaïlande, Bali, Vietnam, Malaisie, Myanmar, Cambodge, Chine et Philippines.

 

À mon invitation,  elle a gentiment accepté de nous parler de "son" Asie.

 

Merci Évelyne

 

 

Son site-synthèse : Les Mémoires de voyage d'Evlin

 

N.B. Les sous-titres du texte sont de mon cru

 

Jacques

 

 

 

J'ai cherché ce que je pourrais bien mettre comme article dans votre blog.

 

L'histoire qui me tient le plus à coeur c'est mon voyage en Inde en 1977.

 

"On the road" ... vers l'Inde

 

 

En effet, je suis partie depuis le sud de la France avec une vieille volkswagen décapotable qui avait déjà fait plus de 100. 000 kilomètres et, avec un ami, nous avons traversé l'Italie, la Yougoslavie, la Grèce, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan et avons fait le tour de l'Inde puis Sri lanka et le Népal et sommes revenus 1 an après avec la même voiture.

 

J'ai essayé de relater mon aventure dans 3 diaporamas en y mettant quelques photos de l'époque en noir et blanc :

 

 

 

 

 

Et un retour quelques 35 ans plus tard

 

 

En 2012 je suis retournée dans ce pays pour y retrouver quelques souvenirs enfouis …… avec une petite nostalgie

 

 

Je continue à penser à l'Inde. J'essaye d'améliorer ce blog, photos supplémentaires, récits plus détaillés etc.

 

 

Photos, vidéo, blog, carnet de route, souvenirs achetés, sont la mémoire concrète de notre expérience indienne. S’ajoute aussi notre propre mémoire, celle qui ne s’imprime pas, mais qui s'amenuise avec le temps qui passe..



Voici près de 15 jours que nous avons quitté l’Inde, je me risque à vous livrer mes impressions sur cette Incroyable Inde, encore difficile aujourd'hui à décrire, tellement toutes mes pensées se bousculent dans ma tête.

 

 

J'ai eu une sensation bizarre quand je suis rentrée chez moi et que j'ai été faire un tour dans la rue ... l'atmosphère me semblait ouatée ... les voitures qui passaient ne faisaient aucun bruit ... tout me semblait aseptisé .. j'ai l'impression d'être sur une autre planète .. dans un nuage ... quel changement !

 

 

Il y a eu des choses positives et des choses négatives... C’est un pays de contrastes. Certains jours vous aimez l’Inde (rarement au quotidien) d’autres vous la détestez.

 

 

Il y a eu des situations énervantes et épuisantes, entre autres, à pester contre les indiens qui nous envoyaient à gauche à droite, n'importe où, lorsque nous demandions notre chemin.



D’ailleurs, nous avons remarqué que les indiens ne disent jamais "non", ne disent jamais "oui" non plus. Dès lors, la communication a été par moment difficile, surtout dans les stations de bus où les gares pour réserver nos places.



Lorsqu’un indien veut dire oui, il ne hoche pas la tête de haut en bas comme vous et moi. Et lorsqu’il veut dire non, il ne hoche pas non plus la tête de gauche à droite. Non. Il dodeline.



Il y a eu des moments sublimes où les gens sont d'une gentillesse incroyable.. Dès qu’on esquisse le moindre petit sourire, immédiatement leurs yeux brillent et leur visage s’ouvre en nous gratifiant toujours d’un grand sourire souvent accompagné d’un "Hello!"



Le slogan du ministère du tourisme indien est

 

 

Je crois qu'on peut pas faire mieux ! Ça résume tout.

 

 

Diaporama d'Evelyne ... avec une vieille chanson de Michel Delpech



Ce qui m'a dérangé le plus
* le bruit des klaxons :
L’indien klaxonne pour tout : quand il double, quand il ne double pas, pour dégager piétons, les vaches, les enfants, les rickshaws, les biquettes, et parfois pour rien .... quasiment aucun policier ou agent de circulation pour régler ce trafic délirant…



C'est un pays où on ne peut pas s'ennuyer, il y a toujours un truc à voir, une scène de rue, une situation saugrenue, des couleurs, des odeurs. Il y a tous les paysages possibles et imaginables, des forêts, des plages, des montagnes.....



Cet enchantement ne nous fait pas oublier la pauvreté que nous avons côtoyée. Mendiants de tout âge dans les villes, aux abords des temples et dans les halls de gare.

 

 

Étendues d’immondices aux abords des maisons, des sites, des plages, polluent les paysages ; elles jonchent un peu partout, et attirent corneilles, chiens, vaches ou chèvres.



Pour les chasseurs d'images c'est le top car c'est évidemment un pays hyper photogénique.
Festival de bruits, de couleurs, de visages, d'odeur........
l’Inde ne laisse jamais indifférent.

 


C'est un voyage fatigant et parfois risqué, vu l'état des routes et des véhicules, mais au retour on oublie tout ça et on se dit qu'on a fait un superbe voyage......





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Je me suis abonnée à ce blog qui est d'une Cannoise comme moi et puis ce voyage Indou a l'air passionnant alors je retournerai voir la suite de ces voyages !!!<br />
Répondre
J
<br /> <br /> Evelyne nous offre des blogues sur plusieurs destinations asiatiques. Très intéressant.<br /> <br /> <br /> <br />