Près de Kampot ... la plage de Kep et le mont Bokor

Publié le par Jacques de Phnom Penh

Mise à jour en mai 2020
    
Kampot
12-13 mars 2007
Environ 592 845 habitants (2019)
 
 
 
.
Sur la plage de Kep

 

 

Après quelques jours à Sihanoukville, je me suis rendu à Kampot, petite ville sans intérêt particulier autre que celui d'être près de Kep (une vingtaine de kilomètres) et du Parc national de Bokor. Ce sont là les deux endroits que je visiterai tout en ayant mon pied à terre à Kampot.

 

De plus on peut y trouver un petit resto sur le bord de la rivière et qui offre des plats délicieux, dont une soupe assez spéciale : poisson, tomate et ananas. Très bon. Et devant un ciel orangé, encore mieux.

 

 

C-Sud-ouest-Kep (26)

 

 

À Kep en moto-taxi

 


À ma première journée à Kampot, je me suis rendu à Kep, une petite station balnéaire pas très éloignée de Sihanouk et prisée des français lors de leur présence en terre cambodgienne. On l'appelait alors... Kep-sur-Mer. Le long de la côte vers Kep, on rencontre des villlages de pêcheurs et, l'on peut voir sur l'eau voguer plusieurs bateaux de pêche.

 

.
C-Sud-ouest-Kep (8)
C-Sud-ouest-Kep (11)
C-Sud-ouest-Kep (12)
 
 
 
À Kep même, sur la plage encore peu assaillie par les commerces et les touristes, on peut toutefois y manger du délicieux crabe nature ou apprêté de diverses façons.
 
 
À Kep, bateaux de pêche aux crabes et resto
C-Sud-ouest-Kep (4)
C-Sud-ouest-Kep (3)C-Sud-ouest-Kep (9)
 
 

En plus de la baignade et de la restauration, la plage, avec sa sculpture, attire les nouveaux mariés pour des photos de circonstance.

 

 

.
C-Sud-ouest-Kep (15)
C-Sud-ouest-Kep (16)

 

 

Au Bokor en camionnette et en bateau

 

 

Quant à la visite du Bokor, c'est en camionnette sans toit qu'on s'y est rendu, donc une journée en plein soleil pour celles et ceux qui y prenaient place. Heureusement, deux autres voyageurs et moi, avons eu la chance de nous retrouver sur la banquette intérieure avec le guide.

 

Et c'est par un chemin raboteux avec des nids-de-poules partout que nous avons atteint le sommet du Bokor. On peut y voir les ruines de la maison que le roi Norodom Sihanouk s'y était fait construire et du casino qui y avait été bâti quelques kilomètres plus loin.

 

Un témoignage de ce que fut le Cambodge, du moins pour une certaine classe sociale plutôt riche.

 

Une visite sûrement pas essentielle.

 

L'ancienne maison de Norodom Sihanouk

.C-Sud-ouest-Kampot (4)..

 

Église catholique construite par les Français

..

 

Le Casino du Bokor

..C-Sud-ouest-Kampot (28)C-Sud-ouest-Kampot (34)C-Sud-ouest-Kampot (36)C-Sud-ouest-Kampot (42)

 

Notre camionnette et nos deux guides
C-Sud-ouest-Kampot (39)C-Sud-ouest-Kampot (15)

 

Après cette visite au Bokor, on était prêt à rentrer à Kampot.

 

Le retour s'est effectué par bateau, sans doute la partie la plus intéressante du tour, car il nous a permis de voir d'un peu plus près la vie des gens qui vivent le long de la rivière Stung Sanke, cette rivière qui mène à Kampot.

 

C-Sud-ouest-Kampot (48)
C-Sud-ouest-Kampot (50)
.
.
C-Sud-ouest-Kampot (56)
.
.
C-Sud-ouest-Kampot (62)
C-Sud-ouest-Kampot (65)
C-Sud-ouest-Kampot (66)

 

 

Pour conclure sur ces quelques jours au sud-ouest du Cambodge, je dirais que le développement de la route Sihanouk / Thailande de même que celui des stations balnéaires manifestent le désir du gouvernement de ne pas laisser seule la Thaïlande prendre sa part du gâteau touristique.


Et il est certain que, d'ici quelques années, cette région ne sera plus reconnaissable, car rentrer au Cambodge par la route Bangkok-Pattaya-Ko Chang-Sihanouk sera de plus en plus attirante, en tout cas pour ceux et celles qui cherchent des stations balnéaires moins commercialisées.

 

 

Publié dans CARNET CAMBODGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Étant anciennement connu sous le nom de "ville de fantôme" au Cambodge, le plateau de Bokor apporte aux visiteurs les ruines des anciens bâtiments français qui sont cachés dans le brouillard. Cependant, après de nombreuses années de développement, cet endroit a ressuscité et est devenu une attraction touristique attirant beaucoup de visiteurs à explorer sa beauté mystérieuse.
Répondre
J
Merci pour ton commentaire.<br /> <br /> Jacques, de Jonquière.