Lac Inle (3) ... Création du génie humain

Publié le par Jacques de Bangkok (Thaïlande) le 21 février 2007 à 15:30

Article mis à jour à Jonquière en novembre 2011

  Nyaungshwe / Lac Inle, Birmanie
09-11 février 2007

M-Inle (18)
Dans un des villages établis sur le lac Inle

C'est à 6h30 que nous sommes partis pour cette visite des plus originale et des plus spectaculaire. Une place assurée au haut de mon palmarès des  plus beaux lacs que j'ai vus jusqu'à présent dans mes voyages.

Ce sera un douze heures de pur enchantement.

Déjà en action au lever du jour
 

.Inle-Matin (3)

Pour bien comprendre l'originalité de ce lac très spécial, il faut faire un peu d'histoire.

Y vivent, depuis le XIIème siècle, les Intha, une minorité ethnique originaire du sud de la Birmanie et transplantée ici après avoir été vaincue et chargée de coloniser la région. Or les montagnes qui entourent ce très grand lac (50 kms de long et 7 kms de large) étaient déjà occupées par le peuple Shan.

Les Intha durent donc se contenter du lac, et comme la profondeur de celui-ci ne dépasse jamais 5 mètres, ils ont dû inventer des techniques fort originales leur permettant de survivre. Et c'est cette ingéniosité humaine que nous découvrirons durant cette magnifique journée.

L'être humain ne fait pas que s'adapter à son environnement, il le transforme et le met à sa main. Nous en avons ici de beaux exemples.

  • Construction de maisons sur pilotis, regroupées dans plus de 70 villages, donc déplacements au moyen de bateaux de diverses grosseurs, et dans certains villages, des petits ponts assurent la liaison entre les deux rives du canal. Chacun des villages a sa spécialité : fabrication de vin de riz, poterie, tissage, fabrication de cheeriots, ces cigares que fument les birmans, même les femmes, etc.
Vivre dans des villages sur l'eau 
 

Promenade dans les canaux

..Inle (11)Inle (61)Inle (26)..Inle (8)

Deux tisseuses

.Inle (52)

Une vieille tisserande "au long cou" très fière de nous montrer
les anneaux quelle portait aux jambes

Inle (54)

Une dame qui travaille la poterie

Inle (44)

Accueil de notre groupe par une famille
qui fabrique un alcool (35 %) de riz... assez bon !

Inle (36)

  • Les Intha ont su aussi créer diverses techniques originales pour se nourrir sur l'eau: des techniques pour cueillir les poissons et les crevettes du lac; se débrouiller aussi pour être capable d'élever porc et buffle; formation de petits lopins de terre sur le lac même de facon à y produire des tomates, des concombres, du riz, en somme de véritables jardins flottants, avec comme conséquence, un lac transformé en en une série de canaux qui se croisent et qui sont assez larges pour que deux canots puissent se rencontrer.
Se nourrir sur l'eau
 
Diverses techniques de pêche

..Inle-Pêche (49)Inle-Pêche (46).

Élevage du porc et du boeuf

Inle-Élevage (35).Inle-Élevage (45)

Notre conducteur-guide
sur un des lopins de terre flottant sur l'eau

Inle-Culture (7)
  • En plus de cette tournée des canaux, pouvant y observer les Intha à l'oeuvre au quotidien, nous nous sommes rendus aussi au marché de Nan Pan : il y a 5 principaux marchés dans des villages différents et en rotation sur 5 jours. Chaque jour les Shans des montagnes et les Intha du lac se rendent dans ces marchés pour y écouler leurs produits et s'y procurer ce qu'ils ne peuvent produire eux-mêmes. Le marché de Nan Pan est le plus important de ces marchés : il faut voir le "stationnement" des canots pour en être convaincu.
Les marchés publics
 

En route vers le marché public

.Inle-Marché (32). 

Stationnement du marché public de Nan Pan

.

Paysannes au travail

Inle-Marché (6)Inle-Marché (3)

Et une autre en période de détente

Inle-Marché (5)

J'ai résisté à la tentation
de me faire faire une coupe de cheveux et de barbe.

.

  • Parmi plus de 150 édifices religieux qui parsèment le lac, on ne pouvait manquer d'en visiter au moins quelques-uns. On finit par le monastère de Nga Phe Chaung, celui où les moines ont dressé des chats à sauter. Le monastère était plus intéressant que le spectacle des chats sauteurs.
Les pagodes et monastères
 

Arrivée à la Pagode de Thaung Tho au sud du Lac Inle

.

La Pagode de Thaung Tho et ses multiples stupas 

Inle-Thaung Tho (3) .

Les 5 bouddhas recouverts de feuilles d'or
de la
Pagode de Phaung-DawU

Inle-Phaung-Daw U (2)Inle-Phaung-Daw U (1)

Lors de la grande Fête aquatique du peuple Intha en octobre, 
on promène en bateau sur le lac quatre de ces statues

Inle-Phaung-Daw U (3)

Les "chats sauteurs", attraction du monastère de Nga Phe Chaung

Inle-Nga Phe Chaung (1)

Salle de prière du monastère 

Inle-Nga Phe Chaung (2)

Avec toutes ces activités et le lunch du midi, on n'aura pas le temps de se rendre au village d'In Dein. Mais ce qu'on a vu durant toute cette journée nous a suffisamment comblés pour qu'on n'ait aucun regret. Et pour ma part, ce n'est sans doute que partie remise.

Et la journée s'est terminée par un beau coucher du soleil sur le lac.

Retour au coucher du soleil

Inle-Retour (1).

À suivre...

Publié dans CARNET BIRMANIE NORD, inle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> Bonjour Jacques,<br /> <br /> <br /> En somme c'est  Venise,seulement Venise ( Italie ) existe de puis le IV° siècle et probablement avant,du temps des Romains d'après les fouilles...<br /> <br /> <br /> Par contre,ils n'ont pas inventé la gondole où il est possible d'avancer droit avec une seule rame sur le coté .Il y a une petite astuce lors de la construction de la gondole à respecter<br /> impérativement...<br /> <br /> <br /> A+<br /> <br /> <br /> Gérard.<br />
Répondre
J
<br /> <br /> Merci Gérard pour ce complément d'info.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> A+<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br /> <br />