Java (9) ... Solo (Surakarta) vs Yogyakarta

Publié le par Jacques de Lovina (Bali - Indonesie) a 12:30

  Mise à jour en mars 2021

 

Solo, Java
10 - 11 juin 2010
500 000 habitants

Java-Solo (14)
L'entrée du Palais Mangkunegaran de Surakarta (Solo)


Après Yogyakarta, c'est dans l'autre ville royale de Solo (Surakarta) que je me suis rendu en train.

Gare ferroviaire de YogyakartaJava-Yogya-Ville (2)

Comme je l'ai déjà précisé dans les articles précédents, au XVIIe siècle, l'islamisme, avec l'appui des néerlandais (Compagnie hollandaise des Indes Orientales), a réussi à s'installer un peu partout en Indonésie, sauf sur l'île de Bali qui est demeurée hindouiste.

Mais cela ne s'est pas fait sans heurts entre divers prétendants.
 

UN PEU D'HISTOIRE
 
  • 1527 : Fatahillah, un prince de Cirebon, conquiert le port de Kalapa et y fonde Jayakarta
     
  • 1583 : Senopati, roi de Mataram entreprend à son tour la conquête du centre de Java et du Pasisir
     
  • 1619 : la VOC (Vereenigde Oostindische Compagnie ou "Compagnie hollandaise des Indes orientales" conquiert Jayakarta et y fonde Batavia
     
  • Le petit-fils de Senopati prend le titre de Sultan Agung ("le grand sultan", règne 1613-46) et s'attaque au reste de Java. Agung fait deux fois le siège de Batavia, sans succès.
     
  • XVIIe siècle : guerres de successions dans le royaume de Mataram. Les rois s'endettent auprès de la VOC en mettant en gage leurs territoires du Pasir
     
  • Surakarta (Solo) est fondée en 1743 par Paku Buwono II, sunan ("souverain") de Mataram, un royaume du centre de Java. Kartasura, la capitale, avait été mise à sac par le prince Cakraningrat de Madura. Dans la tradition royale javanaise, quand un malheur arrivait au royaume, le roi déplaçait la capitale. Paku Buwono II choisit un lieu au bord du fleuve Solo, à 12 km à l'est de Kartasura.
     
  • 1755 : après bien des luttes entre divers dirigeants princiers du royaume de Mataram,  on signe le traité de Giyanti, par lequel Mataram est divisé en deux royaumes : Surakarta et Yogyakarta. La VOC reconnaît la souveraineté de Mangkubumi sur la moitié de Java Centre. Mangkubumi prend le titre de sultan Hamengku Buwono et construit sa capitale, qu'il baptise Yogyakarta, sur le site de l'ancienne Mataram.


Surakarta (en rose foncé)
après le partage du royaume de Mataram

  • 1755-1825 : Java entre dans une période de paix qui ne sera interrompue qu'en 1825 avec la rébellion du prince Diponegoro de Yogyakarta. La période de paix qui va de la signature du traité de Giyanti au déclenchement de la guerre de Java en 1825, permet l'éclosion d'un art de cour raffiné.
     
  • 1799 : la VOC est déclarée en faillite. Ses actifs sont repris par le gouvernement des Pays-Bas (1799).
     
  • 1825 :  le prince Diponegoro de Yogyakarta prend les armes contre les Hollandais. Cette "guerre de Java" prend fin en 1830 (15 000 morts dans l'armée hollandaise, plus de 200 000 dans la population javanaise sur un peu plus de 4 millions d'habitants).
     
  • XIXe siècle : les Hollandais peuvent commencer la mise en valeur économique de l'île. Le gouverneur van den Bosch met en place un système de cultures (cultuurstelsel) forcées
     
  • 1870 : une loi agraire de 1870 ouvre Java à l'entreprise privée
     
  • Le 19 août 1945 (deux jours après la proclamation de l'indépendance de l'Indonésie), le président Soekarno signe un document appelé Piagam Kedudukan ou "charte du statut". Ce document déclare maintenir la position du sultan Hamengku Buwono IX et du prince Paku Alam VIII en tant que souverains de leur État respectif, en "compensation" de leur intégration dans la république
  •  
  • En février 2008, il y avait deux prétendants rivaux au trône de Surakarta , tous deux demi-frères de Pakubuwono XII. La question de la succession n'avait pas encore été tranchée.
     
  • L'actuel souverain du sultanat de Yogyakarta est le sultan Hamengku Buwono X


C'est donc dans cette autre ville historique que je me suis arrêté deux jours, le temps de visiter les quelques sites importants de cette ville royale.

Ce fut aussi l'occasion d'aller découvrir un autre aspect de la culture javanaise, le Wayang Orang : " des acteurs masqués dansent et miment des scènes du Ramayana***. Le spectacle est particulièrement intéressant pour la qualité de la mise en scène, les costumes colorés et les masques des personnages." (Le Routard)

Les acteurs sont accompagnés par un orchestre de gamelan et des choristes. Et même si on ne comprend pas trop l'histoire, le spectacle vaut le détour.

*** " Le Rāmāyana est la plus courte des épopées mythologiques de langue sanskrite composées entre le IIIe siècle avant Jésus-Christ et le IIIe siècle de notre ère. Le Râmâyana est, avec le Mahâbhârata, l'un des écrits fondamentaux de l'hindouisme et de la mythologie hindoue."(Wikipedia)

 

Le 1er Kraton du royaume de Mataran 
et la Mosquée

 

  • Le Kraton Ancien (1743)

Java-Solo (34)Java-Solo (41)Java-Solo (42)

  • La Mosquée

Java-Solo (48)Java-Solo (49)Java-Solo (32)Java-Solo (30)Java-Solo (31)
 

Le 2Kraton de Surakarta
ou le Palais Mangkunegaran
 
  • La jolie rue Diponegoro en face du Palais

Java-Solo (25)Java-Solo (20)Java-Solo (21)
Java-Solo (27)Java-Solo (23)

  • Le Palais Mangkunegaran (1756)

Java-Solo (1)Java-Solo (2)Java-Solo (5)Java-Solo (9)Java-Solo (10)Java-Solo (16)
 

Un spectacle de Wayang Orang
 
  • L'orchestre  de gamelan avec les choristes

Java-Solo (68)Java-Solo (56)Java-Solo (60)Java-Solo (63)Java-Solo (64)Java-Solo (81)Java-Solo (82)Java-Solo (86)

  • Scènes de la pièce de théâtre

Java-Solo (88)Java-Solo (91)Java-Solo (93)Java-Solo (94)Java-Solo (97)

Après ces quelques jours de tournée culturelle et historique dans la région de Yogyakarta / Solo / Borobudur / Prambanan, il est maintenant temps d'aller me plonger davantage dans la nature javanaise.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> Vos photos sont superbes et les commentaires très instructifs.<br /> <br /> <br /> Est-ce que ça vaut le coup d'aller à solo lorsqu'on a peu de temps à Yogyakarta?<br /> <br /> <br /> Le spectacle est vraiment tentant. Est-il facile de revenir en train après les spectacles?<br /> <br /> <br /> Sylvie<br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Merci pour vos bons mots.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Moi j'ai bien aimé mon bain culturel d'une semaine à Yogya - Borobodur - Prambananm - Solo, mais un soir à Solo m'a suffi, car de Yogya, c'est seulement une heure de train. Je ne connais pas<br /> l'horaire du train en soirée, mais tant qu'à se rendre à Solo, mieux vaut y passer la nuit.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> Les architectes indonésiens doivent vraiment s'éclater car les mosquées dénotent une imagination débordante dans la qualité de leur conception.<br /> <br /> <br /> Brigitte<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour Brigitte<br /> <br /> <br /> C'est bien vrai, car il n'y a pas de modele unique de mosquee.  Et les couleurs aussi sont des plus variees.<br /> <br /> <br /> A+<br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Comme elles sont jolies toutes tes photos.j'aime bien ce lampadaire,il est original.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour Annick<br /> <br /> <br /> Tres original en effet cs lampadaires-cages a oiseaux. Cette petite rue avec ses sculptutres, ses murales et ses boutiques est tres agreable a marcher.<br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br /> <br />