Irian Jaya (8) ... Wamena, dans la Vallée du fleuve Baliem

Publié le par Jacques de Rantepao (Sulawesi-Indonesie) a 22:55

Mise à jour en mars 2021

Wamena, Papouasie
22 - 25  mai 2013
Environ 8 500 habitants


À Wamena, habitation ancienne et moderne
sur fond de montagnes 


Le 22 mai au matin, je prenais un petit avion de Trigana Air pour rejoindre Wamena, la capitale de l'une des régions la moins développée de la province indonésienne de Papua.
 

Dans les airs ...
Du lac Sentani à la Vallée du Baliem

 

Papou13-Sentani-Wamena-avion (2)Papou13-Sentani-Wamena-avion (7)Papou13-Sentani-Wamena-avion (24)Papou13-Sentani-Wamena-avion (33)Papou13-Sentani-Wamena-avion (36)Papou13-Sentani-Wamena-avion (44)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (45)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (58)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (63)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (68)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (69)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (70)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (72)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (73)1Papou13-Sentani-Wamena-avion (75)1

Dans la  région de la Vallée du fleuve Baliem, vivent les Dani qui ont conservé leurs traditions et leur mode de vie ancestraux.  
 

Les peuples Dani et la Vallée du fleuve Baliem
 

Baliem Valley

"La légendaire vallée du Baliem est la destination la plus populaire et la plus accessible de l'intérieur de la Papouasie.  

Les peuples Dani qui vivent ici sont encore dépendants des outils de pierre, d'os et de bois quand une expédition d'histoire naturelle conduit par l'Américain Richard Archbold découvre par hasard la vallée en 1938.

Les Dani ont depuis adopté diverses façons modernes et de nouvelles croyances, mais la vallée et les montagnes environnantes restent une des dernières régions traditionnelles  fascinantes du monde.

La vallée principale est longue d'environ 60 km  et large de 16 km et bornée par de hautes montagnes sur tous les côtés. La seule ville importante, Wamena, se trouve en son centre, à une altitude de 1650 mètres.

Le puissant fleuve  Baliem, qui traverse la vallée, s'échappe par une gorge étroite à l'extrémité sud de Papouasie, en dégringolant environ 1500 mètres en moins de 50 kilomètres.

Au milieu de ce paysage spectaculaire, la majorité des Dani vivent encore près de la nature, s'occupant de leurs jardins et de leurs porcs autour de villages constitués de huttes circulaires au toit de chaume, appelées Honai.  

Les routes sont peu nombreuses, et l'on peut traverser  les rivières de montagne tumultueuses grâce à des passerelles qui sont  maintenues ensemble uniquement par des cordes naturelles.

Les missionnaires chrétiens sont arrivés en 1954 et un poste au gouvernement néerlandais a été créé à Wamena en 1956. Depuis les années 1960, l'Indonésie a ajouté sa propre marque de colonialisme, en important dans la vallée des immigrants, des écoles publiques, des policiers, des soldats, des magasins, des véhicules et becaks à moteur (vélo pousse-pousse) .  

De grands changements ont été opéré dans la vie Dani, mais leur identité et leur culture ont bien résisté1. Les tensions entre Dani et les forces de sécurité et les immigrants indonésiens font périodiquement irruption dans la violence, notamment lors d'un soulèvement à grande échelle en 1977 et à nouveau en 2000, lorsque des affrontements ont conduit à un exode temporaire de non-Papous".

Lonely Planet

 

1. Arborant encore des décorations corporelles comme les plumes d'oiseau, des colliers, des peintures corporelles mais aussi les étuis péniens, ils utilisent des outils en pierre et en os et chassent à l'arc (Wikipedia)

 

J'ai passé quatre (4)  jours dans la vallée, et j'en ai profité pour visiter divers secteurs de cette région bien spéciale où le moderne côtoie l'ancien, et ce, même dans la ville de Wamena.

En effet, en plein centre-ville, on peut rencontrer des hommes avec leur habillement traditionnel, c'est-à-dire presque nus, sauf pour l'étui pénien qui couvre une partie du sexe des hommes.

Voici quelques photos de mes promenades dans la ville de Wamena.
 

Dans la ville de Wamena
  • Du côté de l'architecture

Des habitations où le moderne côtoie l'ancienPapou13-Wamena-Ville (22)1Papou13-Wamena-Ville (71)1Papou13-Wamena-Ville (73)1Papou13-Wamena-Ville (88)1Papou13-Wamena-Ville (90)1Papou13-Wamena-Ville (91)1Papou13-Wamena-Ville (94)1Papou13-Wamena-Ville (96)1
Unité dans l'architecture des commercesPapou13-Wamena-Ville (23)1Papou13-Wamena-Ville (75)1Papou13-Wamena-Ville (11)1Papou13-Wamena-Ville (99)1
Églises chrétiennes et mosquées musulmanes se côtoientPapou13-Wamena-Ville (48)1Papou13-Wamena-Ville (83)1Papou13-Wamena-Ville (77)1Papou13-Wamena-Ville (95)1
  • Présence de la culture des Dani

Papou13-Wamena-Ville (81)1Papou13-Wamena-Ville (60)1Papou13-Wamena-Ville (102)1Papou13-Wamena-Ville (87)1Papou13-Wamena-Ville (98)1

  • Le peuple lui-même

Papou13-Wamena-Ville (86)1

Papou13-Wamena-Ville (66)1Papou13-Wamena-Ville (52)1Papou13-Wamena-Ville (82)1Papou13-Wamena-Ville (53)1Papou13-Wamena-Ville (8)1


Au centre-ville, un homme est venu à moi en me montrant ma barbe et en disant "Bagus" (beau). Puis, par signe, il m'a expliqué qu'il venait des montagnes à pied. Il m'a demandé une cigarette et je lui ai acheté un paquet, puis je l'ai pris en photo. Puis il m'a raccompagné jusqu'à mon hôtel.
 

Papou13-Wamena-Ville (13)1

Le matin de mon départ, à l'aéroport, je l'ai revu et il est venu me saluer, puis il s'est dirigé vers d'autres touristes qui arrivaient à Wamena par avion.


Papou13-Wamena-Ville (19)1

 

Suite... Irian Jaya 2013 ...
Une surprise à Sinatma, un village au sud de Wamena

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article