Indonésie (2) ... Musique du peuple Minahasa (Sulawesi)

Publié le par Jacques de Jonquière (Québec) à 12:50

Jonquière, Québec

 


L'an dernier, j'ai passé près de deux mois dans le nord de l'Indonésie, dont les 3/4 sur l'île de Sulawesi (Célèbes), et ce fut l'un de mes coups de coeur de ce voyage 2009. Le reste du temps, je suis allé à Ternate, sur l'archipel des Moluques, puis à Kalimantan sur l'île de Bornéo.

 

SULAWESI
 
Avec une superficie de 189 035 km2, elle se trouve être la quatrième plus grande île du pays mais ne représente que 7 % de la population.

Elle est située à environ 300 km à l'est de Bornéo (Kalimantan en indonésien), 200 km à l'ouest de l'archipel des Moluques et environ 600 km au sud des Philippines. Le relief est plutôt accidenté et principalement recouvert de forêt tropicale. Le point culminant de l'île est le mont Rante Kombola (3 455 m)...

Les principaux groupes ethniques de Célèbes sont les différents groupes Minahasa et les Gorontalo dans la partie nord, les Bugis (prononcer "bouguiss"), les Makassar et les Toraja (prononcer "toradja") dans la partie sud.

La population de l'île selon le recensement de 2000 serait d'un peu moins de 15 millions de personnes avec un taux de croissance moyen supérieur à la moyenne nationale.
 
Wikipedia


De retour chez moi, je me suis amusé à retracer sur Youtube des vidéos de musique provenant de cette région indonésienne. Et comme Sulawesi est habité par de nombreux groupes ethniques, c'est dire la diversité des musiques qu'on peut y trouver.

Je me suis arrêté sur la musique de trois de ces peuples : les Minahasa, les Toraja et les Bugis.

Je vous présente d'abord la variété des styles de musique joués et chantés par le peuple Minahasa.  Suivra un second article portant sur leurs danses.
 


Le Kolintang

 


Un instrument de musique retient particulièrement l'attention : le kolintang.
 

 

"Le nom Kolintang provient des sons : TONG (note de pas faible), TING (hauteur des notes élevées) et Tang (hauteur des notes modérées). Dans la langue locale, l'invitation «Faisons quelque TING TANG TONG" est: "Mangemo kumolintang", d'où son nom : kolintang.

 

À ses débuts, le Kolintang ne se composait que d'une série de barres de bois, placées côte à côte dans une rangée sur les jambes des joueurs qui était assis sur le sol avec leurs deux jambes tendues en avant d'eux. Plus tard, la fonction des jambes a été remplacée soit par deux pôles de tronc de bananier ou par une corde qui les raccroche à une planche de bois. 

 

Le Kolintang avait une relation étroite avec la croyance traditionnelle des indigènes Minahasa. Il était généralement joué dans les rituels du culte des ancêtres.

 

Cela pourrait expliquer pourquoi le Kolintang a presque totalement disparu lorsque le christianisme est arrivé sur l'île. Il était si rarement joué qu'il s'est presque éteint durant une centaine d'années. Il ne réapparut qu'après la Seconde Guerre mondiale, grâce à un musicien aveugle NELWAN KATUUK, qui le reconstruit en tenant compte de normes universelles." 

 

Source : texte anglais de Petrus Kaseke

 

Voici donc mon choix de musiques.


Bonne écoute !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> Ah, Sulawesi, j'y suis restée 3 semaines en juillet dernier....Ce fut un de mes plus beaux voyages!!!!!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Bonjour Hélène<br /> <br /> Moi aussi, ce fut deux merveilleux mois. Et des rencontres fantastiques. J'y retournerai sûrement.<br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />