Côte est (3) ... Le site historique de My Son

Publié le par Jacques de Jonquière (Québec) le 05 décembre 2011 à 11:30

Mise à jour en février 2021

Hoi An, Vietnam
18-20 avril 2007
Environ 75 000 habitants

My Son (25)
Temple du Groupe B1 de My Son 

 

En 2007, lors de mon voyage à Hoi An au Vietnam, j'ai visité le site de My Son.

Cependant, en voulant ajouter à mon article sur Hoi An le document de l'UNESCO sur le Patrimoine mondial de l'Humanité, je me suis rendu compte que je je n'avais rien écrit sur cette visite, ni intégré quelques photos que ce soit.

J'ai donc décidé d'ajouter ce nouvel article sur ma visite au Vietnam en 2007.

Nous sommes partis de Hoi An en bus, et nous sommes revenus en bateau par le fleuve Thu Bon.

 

Site du Patrimoine Mondial de l'UNESCO

      Sanctuaire de My Son

Mis à jour le 17 août 2013 à Jonquière

"Du IVe au XIIIe siècle, la côte du Viet Nam contemporain accueillait une culture unique, associée par ses racines spirituelles à l'hindouisme indien. Cette relation est illustrée par les vestiges d'une série d'impressionnantes tours-sanctuaires, au cœur d'un site remarquable qui fut pendant quasiment toute son existence la capitale religieuse et politique du royaume de Champâ." (UNESCO)

 

 

Le Sanctuaire de My Son

Le sanctuaire de My Son est un ensemble de temples chams hindouistes en ruine, situé dans la province de Quang Nam au Viêt Nam, à soixante-neuf kilomètres au sud-ouest de Da Nang. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999.

Le site a été occupé par les Chams du IVe au XIIIe siècle. Les ruines actuellement visibles datent d'une période allant du VIIe au XIIIe siècle. Elles comprennent les restes d'environ soixante-dix temples et édifices annexes. Leur architecture en briques rouges est assez remarquable (...)

Au IVe siècle, le roi Bhadravarman édifia à My Sơn un temple en bois dédié au culte du lingam de Bhadresvara, un dieu dont le nom combine celui du roi et de Shiva. Le site est ravagé par un incendie au VIe siècle. Sambhuvarman reconstruisit un temple en brique et en pierre au VIIe siècle et le consacra à Sambhubhadresvara.

À partir de cette période, My Sn occupe un rôle central dans la vie religieuse du Champa : les rois successifs embellissent le site et viennent s'y recueillir lors de leur accession au trône. L'édification de nouveaux temples est particulièrement active aux VIIIe et IXe siècles. Le site perd ensuite son influence suite à l'introduction du bouddhisme mahāyāna comme religion d'État.

My Son retrouve son statut de capitale religieuse au début du Xe siècle. À partir du XIIe siècle, l'influence du site décline .

Les ruines de My Son furent découvertes en 1889 par Camille Paris. Henri Parmentier inventoria et catégorisa les édifices.

Durant la guerre du Viêt Nam, les ruines furent endommagées.

Wikipedia

 

Les historiens considèrent My Son comme l'équivalent cham des cités sud-asiatiques d'influence indienne que sont Angkor (Cambodge), Ayutthaya (Thaïlande), Bagan (Myanmar), et Borobudur (***) (Java, Indonésie).

Lonely Planet

(***) Il y a aussi le site de  Prambanan.

 

 

Le temple de My son

 

Groupe D
My Son (3)My Son (11)My Son (1)

Groupe B1
..

Groupe B5
.My Son (23)

 

Des sculptures du temple de My son

 

My Son (5)My Son (15).My Son (6)My Son (24)..

 

Le retour par le fleuve Thu Bon

 

My Son (48)My Son (45)My Son (52)My Son (56).My Son (55)V-Hoi An (2)

Suite ... Côte est 2007 (4) ... Hue, une journée avec les Nguyen

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Nous avons aimé visiter les ruines de cette communauté khmère. Les travaux de restauration sont un peu incongrus avec les œuvres originales. Il n'y a certainement aucune tentative pour lui donner un aspect original. Cependant cet emplacement est agréable et les bâtiments sont très accessibles. La performance à la fin de notre tournée était un bon moyen de terminer.
Répondre
J
Une bien belle excursion. Jacques B. de Jonquière
V
Le sanctuaire de Mỹ Sơn est situé à 40km de Hoi An et à 70km de Da Nang , appartenant à la commune de Duy Phu, district de Duy Xuyen, province de Quang Nam. Alors, il est difficile de se rendre au sanctuaire au départ de Hoi An. C’est également le choix préféré de la plupart de voyageurs.
Répondre
J
Merci pour votre commentaire. Jacques, de Jonquière
L
<br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Heureuse de revoir des photos de My Son ; nous avons visité ces temples en 2003 et celà a été une journée superbe ! malgrè laj chaleur et l'humidité (c'était en août...). Quel endroidit<br /> magnifique !<br /> <br /> <br /> Bon souvenir à vous.<br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Moi aussi, j'ai bien aimé toute la région de Hoi An. J'y retournerai en mars prochain.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Au plaisir de vous lire à nouveau<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br /> <br />