Delta du Mékong (6) ... My Tho, deux belles rencontres

Publié le par Jacques de Nha Trang (Vietnam) a 14:30

Mise à jour en février 2021

 

My Tho, Delta du Mékong
20 - 21  mars 2012
Environ 190 000 habitants

V-My Tho-Ville (1)
Sculpture d'un des héros de la région
au confluent de la rivière Bao Dinh et du Mékong

La dernière étape de ma tournée dans le Delta du Mékong se fera à My Tho, une autre des villes  sur les rives du Mékong et d'un de ses embranchements, la rivière Bao Dinh. On s'y était rapidement arrêté en 2007 avec le tour du Delta que j'y avais fait.

Le trajet de Vinh Long à My Tho dure de 1h30 à 2 hres. Il n'y a pas de bus direct entre Vinh Long et My Tho : il faut prendre le bus de Ho Chi Minh, puis le bus nous laisse à un embranchement et l'on fait le reste du trajet en moto.
 

De Vinh Long à My Tho

 

V-Vinh Long-My Tho (3)

Séchage de piments
V-Vinh Long-My Tho (7)V-Vinh Long-My Tho (6)

Une église cao dai

V-Vinh Long-My Tho (12)V-Vinh Long-My Tho (14)V-Vinh Long-My Tho (15)
 

La ville de My Tho


J'y suis demeuré deux nuits et j'y ai fait deux rencontres surprenantes, en plus de mes promenades le long du Mékong.

V-My Tho-Ville (3)V-My Tho-Ville (25)

Promenade le long du Mékong au coucher du soleilV-My Tho-Ville (27)V-My Tho-Ville (30)

Le traversier pour l'île du Dragon
V-My Tho-Ville (10)V-My Tho-Ville (31)

La première de ces rencontres est survenue le premier soir, sur une des terrasses qui longent la rue face au Mékong.

À la table à côté de la mienne, il y avait un groupe de vietnamiens qui prenaient une bière ensemble. L'un d'eux me salue avec un grand sourire. Je lui réponds moi aussi par un sourire et en levant mon verre. Après quelques minutes, il se lève et me demande par signe s'il pouvait s'asseoir à ma table. Je lui réponds moi aussi par signe que cela me fait plaisir.

Ses amis sont tout surpris de son audace, car il ne parle pas du tout l'anglais et moi je ne parle pas du tout le vietnamien. Alors on s'est parlé par signes et sourires. Puis il m'a offert une bière et est venu me reconduire en moto à mon hôtel.

  Le vietnamien en question...V-My Tho-Ville (20)
 

Un tour en cyclo-pousse

 

La seconde rencontre, c'est le matin de mon second jour que je la fais. Je marche, le Routard à la main, vers un Café pour y prendre mon déjeuner. En route, j'entends en français : "Bonjour. D'où venez-vous?". C'était un vieil homme, vietnamien parlant français. Je lui réponds et le salue en français et je continue ma route vers le café tout à côté.

Je commande un café glacé, et surgit alors le vieil homme qui me demande si j'ai des projets de visite. Je lui réponds que non. Il s'asseoie et il m'offre de  me faire visiter les alentours de la ville en cyclo-pousse, car il gagne sa vie en faisant visiter sa ville en cyclo-pousse. Je lui demande de précisions, et ca m'intéresse de plus en plus. On s'entend sur le prix et l'on part pour 3 à 4 heures.

Et en plus d'être conducteur de cyclo-pousse, il sera un guide des plus intéressants, car tout se déroulera en français. Il me dit qu'il aime bien rencontrer des gens parlant français, car cela lui permet de pratiquer son français, et il le parle très bien. Il a 72 ans,

V-My Tho-Tour (29)

  • Une fabrique de nouilles

La section où l'on fait les nouilles à la main...V-My Tho-Tour (4)V-My Tho-Tour (6)V-My Tho-Tour (9)V-My Tho-Tour (13)V-My Tho-Tour (16)

L'autre  section où l'on fait les nouilles à la machine...V-My Tho-Tour (19)V-My Tho-Tour (20)V-My Tho-Tour (24)

Mon guide m'explique que les vietnamiens recupèrent tout : 
les excréments des porcs pour produire du gaz,
les branches et les restes de riz pour le feu... 
V-My Tho-Tour (21)V-My Tho-Tour (28) 

  • Un entrepôt de tri du riz

V-My Tho-Tour (30)V-My Tho-Tour (32)V-My Tho-Tour (34) V-My Tho-Tour (37)

Une dernière explication de mon guide...un vrai professeur!V-My Tho-Tour (41)

Et le riz est prêt à être transporté pour être venduV-My Tho-Tour (42)

  • Une fabrique de bonbons de riz dans un village

Les ancêtres protègent la rizièreV-My Tho-Tour (45)

Cultures diverses
V-My Tho-Tour (49)V-My Tho-Tour (51)V-My Tho-Tour (52)V-My Tho-Tour (56)

Riz gluant et boulettes de coco
V-My Tho-Tour (63)V-My Tho-Tour (64)

Riz gluant et boulettes de fève
V-My Tho-Tour (65)

Et on empile les sachets de feuilles de bananiers
pour la vente aux marchés

V-My Tho-Tour (68)

  • La Pagode Vinh Trang

V-My Tho-Tour (89)

Le Bouddha à la mode vietnamienneV-My Tho-Tour (90)V-My Tho-Tour (79)V-My Tho-Tour (78)V-My Tho-Tour (87)V-My Tho-Tour (80)

Je profite de ces deux belles rencontres pour préciser certains points sur les rapports entre vietnamiens et touristes.

Sur les forums de voyageurs, ceux-ci sont assez partagés sur leur sentiment envers les vietnamiens. Pour certains touristes, les vietnamiens sont froids et distants, surtout centrés sur les "affaires".

Pour moi, j'apporterais des nuances à ce jugement. D'abord il est sûrement plus difficile de communiquer avec les vietnamiens, car peu parlent l'anglais, du moins en dehors du réseau touristique. Quand on voyage par soi-même, c'est parfois difficile de se faire comprendre.

Mais de temps a autre, il se trouvera des jeunes pour vous aborder de façon à pratiquer leur anglais. Dans le parc central de Ho Chi Minh, par exemple, il n'est pas rare de voir un groupe de jeunes assis par terre en train de jaser avec un ou une touriste.

V 12-Ho Chi Minh (160)

Aussi il m'est arrivé plusieurs fois d'être abordé et invité à rejoindre un groupe à une table, même si peu d'entre eux parlaient l'anglais. Et les jeunes de 4-7 ans qui vous saluent par un "Hello" et, pour les plus âgés, un "What's your name?" ou un "Where do you come from? ou  même "How are you?".

Tout ca pour dire que les vietnamiens ont le goût de communiquer avec les étrangers, mais lorsque leur connaissance de la langue anglaise est limitée, ils sont gênés et n'osent pas briser la glace...

Comme nous d'ailleurs !!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article