Myanmar 2007 ... Au revoir : les birmans, du beau et du bon monde

Publié le par Jacques de Ko Chang (Thaïlande) à 14:13:08

Mise à jour à Jonquière en février 2021

Ko Chang, Thaïlande

Amarapura 07
Au village de l'autre côté du pont d'U Bein

 

Il est maintenant temps de conclure cette série d'articles sur le Myanmar, mais ce n'est qu'un au revoir. Je ne sais pas quand la suite viendra, mais ce dont je suis sûr, c'est qu'il y en aura une...

Mes 28 jours de tournée en Birmanie m'ont mis en contact  avec un peuple que je mets sans aucune hésitation au sommet de mon palmarès des peuples les plus ouverts aux étrangers et les plus généreux. Il s'ajoute à mes autres peuples préférés, les cubains, les irlandais et les argentins.

En voyageant en Birmanie, on ne peut oublier les "hello" et les sourires de ces gens, peu importe qu'ils soient jeunes ou plus âgés. Et on ne peut qu'y répondre de la même façon.

Aussi, c'est avec plaisir que je complète la série de mes articles sur mon voyage au Myanmar en vous offrant une sélection des photos que ces gens merveilleux m'ont permis de prendre d'eux.

 

DE BEAUX ENFANTS

 

À Mandalay

Beau monde

Dans la Ville Royale de Mingun

Beau monde (2)

Dans la Ville Royale d'Amarapura

Beau monde (3)

Sur le Pont d'U Bein à Amarapura

Beau monde (4)

Dans la Ville Royale d'Amarapura

Beau monde (5)

À Thipaw

Thipaw (3)

Dans la Ville Royale d'Amarapura

Beau monde (7)

Au Rocher d'Or

Beau monde (24)

Dans la ville de Bago

Beau monde (16)

Au Rocher d'Or

Beau monde (17)

Au site historique de Bagan

Beau monde (22)
DE BEAUX JEUNES

 

Au Rocher d'Or

B-Vendeur au Rocher d'or

À Yangon près de mon hôtel

Yangon (13)

Au Rocher d'Or

Beau monde (19)
 

Dans un village sur le Lac Inle

Beau monde (12)

Dans la ville de Bagan

Bagan (13)

Dans un atelier à Mandalay

Artisans 07 (21)
DES ADULTES FIERS ET VAILLANTS

 

Dans un foyer de personnes âgées à Mingun

Beau monde (20)

Dans un marché du Lac Inle

Inle-Marché (3)

Dans la Ville Royale de Mingun

Beau monde (1)

Dans un des canaux du Lac Inle

Inle-Marché (32)

Sur l'Irrawady en arrivant à Bagan

Beau monde (21)

Dans un résidence sur le Lac Inle

Beau monde (13)

Au Rocher d'Or

Beau monde (18)

Dans un village sur le Lac Inle
 
Beau monde (14)

Dans un atelier sur le Lac Inle

Beau monde (15)

Lors d'une visite à Mandalay

.

 

Et pour conclure ce superbe voyage...
 

Un petit conseil à toutes celles et à tous ceux
qui désespèrent du genre humain :


Partez faire un voyage au Myanmar et, j'en suis certain,
vous en reviendrez réconciliés avec les humains !

 

Trois autres articles avec des photos du peuple birman :

Myanmar 2010 ... Au revoir : les birmans, du beau et du bon monde

 

Myanmar 2011 ... Au revoir : les birmans, du beau et du bon monde

 

Myanmar 2016 ... Bilan : depuis 2007, peu de changements !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Un bien beau reportage sur ces pays lointains .Je voyage grâce à toi Jacques,cela me permet de voir d'autres horizons,d'autres styles de vie,des états d'esprit différents.Si je savais parler
anglais,il est certain que j'irais finir ma vie dans un de ces pays...en temps de paix!


Remarque,ici en France la torture existe aussi,mais moins visible,car c'est une torture psychique où l'on demande toujours aux plus pauvres de payer toujours plus,pour faire des cadeaux aux
riches ayant un revenu minimum de 100 000 euros par an...Et puis maintenant il va y avoir les élections présidentielles,alors je ne te raconte pas...


A bientôt Jacques.


Gerard.


 
Répondre
J


Merci Gérard pour ta réflexion.


 


Jacques



P
Un très beau reportage et de belles images, touchant et humain...  Philippe.
Répondre
J
Je dois dire que j'ai encore des frissons quand je regarde à nouveau ce beau monde et les souvenirs qui s'y rattachent.Jacques
R
Merci d'avoir partagé toutes ces belles photos. Je me suis régalé.Bonne soirée
Répondre
J
Merci à toi de passer chez moi chaque jour.Jacques
C
Les gens sont authentiques tant que la société qu'ils composent n'est pas trop ouvert à l'industrialisation. Une fois que l'argent devient le nerf d'une société, les âmes se noircisent. Cela fait toujours du bien de trouver dans ce monde des civilisations où les individus qui la forment sont solidaires et soudées, vivent simplement.  
Répondre
J
Merci Cassandre pour ton commentaireC'est bien vrai ce que tu écris. Et c'est pourquoi j'ai si hâte de retourner dans ce pays.Jacques
R
Salut Jacques,
comme je t'ai suivi tout au long et après le Myanmar. Moi aussi je vais y retourner. Tes photos sont superbes et je sais que tu vas continuer à nous abreuver de tes commentaires judicieux. J'attends tes autres articles sur les prochains pays et je pourrai comparer ta PERFORMANCE, hI! hI! hI!   Tu dégusteras quelques Laobeer à ma santé. Aujourd'hui il fait -26 à Montréal et un peu plu FROID dans ton coin de pays  La CAMPAGNE... électorale  c'est du rabâché et ils ne savent que se bitcher ou attendre la moindre bévue de l'adversaire ou des paroles mal interprétées....
 Àla prochaine
                              René
Répondre
J
Bonjour Rene
Je n'oublierai pas pour la Laobeer. D'ailleurs je me fais un devoir de gouter a toutes les bieres des pays que je visite. Elles sont delicieuses, surtout en fin d'apres-midi sur une terrasse quand le soleil a cesse de taper fort. Comme tu vois, je n'ai pas perdu les bonnes habitudes prises avec toi et Jacques sur Khao San  a Bangkok.
Pour ce qui est du Myanmar, je profite de ton intervention pour preciser un point que j'avais oublie de noter dans mes textes de conclusions : celui du dilemme que j'avais au debut, c'est-a-dire "y aller ou pas ?".
A present, jene me pose plus cette question, car a voir reagir les birmans face aux etrangers, leur ouverture surtout, je crois que la presence des touristes leur donne une bouffee d'air frais qu'ils absorbent goulument. Je crois que c'est cela que les opposants au regime ont compris, quand ils ont decide de ne plus recommander le boycott du Myanmar par les touristes, mais plutot de favoriser un tourisme responsable, c'est-a-dire faire en sorte que la plus grande partie de notre argent aille dans les poches de celles et de ceux qui en ont le plus besoin : aux conducteurs de trishaws, de caleches, de taxis bleus, de charrettes, etc., aux proprietaires des petits guesthouses et des petits restos, des companies privees de bus ou d'avion, etc. En un mot tout faire pour qu'il en reste le moins possible dans les poches des dirigeants de ce regime corrompu.
C'est pourquoi, c'est sans hesitation que j'y retournerai.
Jacques
G
Bonjour Jacquot,

Je comprends bien ta tristesse de ne pas pouvoir visiter ce pays autant que tu le voudrais. On dit toujours qu'on va y revenir, mais la vie nous amène ailleurs vers d'autres horizons, d'autres désirs. Je t'envoie un petit texte d'adieu que j'avais écrit en quittant le Mexique, en 1996.

J'ai vu dans vos yeux
Des passions si fortes
Et des raisons si raisonnables
Qui attendaient le moment propice
Pour expliquer les musiques de vos âmes
Ne croyez pas que je ny ai pas lu non plus
Toutes vos histoires d'amour,
De souffrances et de mort
Mais tout ce que je veux vous dire
Avant de partir
Vers d'autres désirs
C'est qu'au-delà de l'horizon de nos yeux
Tout recommence à nouveau.

J'ai lu souvent ce texte par la suite, pour d'autres départs, si bien que je me suis rendu compte qu'il s'appliquait à plein de situations d'adieu. Actuellement ce petit texte est traduit aussi en anglais, en espagnol et en Créole haïtien. Si tu veux te l'approprier, tu peux le traduire en birman et l'offrir à tes amis du Myamar, en mon nom et me faire parvenir la traduction, pour que je lajoute à ma collection.

Aussi nous aurons une soirée de poésie au Côté-cour, jeudi le 8 mars sur le thème de l'Orient. Si tu me le permets je présenterais un de tes textes et quelques unes de tes photos à partir de ton blogue. je le ferais à l'aide d'un ordi et d'un canon, comme on le fait dans nos cours.

Qu'en penses-tu ?

gilbert

p.s. suis-tu la campagne électorale québécoise à travers tes périgrinations ?
Répondre
J
Bonjour GilbertMon blogue est public...alors on peut en faire ce qu'on en veut. Je n'y ai pas mis de droits d'auteur.Pour ce qui est de la traduction possible de ton texte en Birman, ce sera pour mon deuxieme voyage en Birmanie.Sur le fonds, c'est bien vrai qu'il y a tant de choses a decouvrir...mais il y a de ces coins du monde ou l'on se dit qu'on y reviendra avec plaisir pour le connaitre encore davantage...et, pour moi, le Myanmar est l'un de ces coins du monde a approfondir davantage.Alors, quand y reviendrai-je? Je ne sais pas, mais je suis certain que je m'arrangerai, lors d'un prochain voyage en Asie, pour y revenir.JacquesP.S. Pour ce qui est de la campagne electorale, c'est certain que je la suis de tres pres grace a Vigile.net. J'ai commence a Bangkok (a l'ambassade canadienne) a faire des demarches pour pouvoir voter par correspondance, mais c'est vraiment trop complique...En effet, la Direction des Elections n'a pas encore pense au vote par Internet (le PQ l'a bien fait pourtant pour l'election du chef), ce qui aurait facilite la tache de beaucoup. Non...il faut avoir une adresse a l'etranger (plutot ridicule quand on est sur la route !) pour recevoir le bulletin de vote et le faire parvenir par la poste a nos frais (eh oui...il faut payer pour voter !)...vraiment convivial a l'ere Internet !Alors j'ai abandonne. Je me fie donc sur vous pour faire un choix eclaire.