Delta du Mékong (1) ... De Phnom Penh à Ho Chi Minh par le Mékong

Publié le par Jacques de Mui Ne (Vietnam) à 12:22:13

Mise à jour en février 2021

 

Delta du Mékong, Vietnam
03-04 avril 2007
et 08-09 avril 2007

V-Mékong (10)
On vient d'entrer au Vietnam
 

LE VISA POUR LE VIETNAM
 

Une précision pour commencer concernant le visa d'entrée au Vietnam à partir du Cambodge.

Quand on en fait la demande, il faut connaître la date exacte de notre entrée (sans possibilité d'en changer la date) et le visa est bon pour un mois. Alors ne faites pas comme moi, attendez d'être certain de votre date d'entrée avant de faire votre demande.

Moi j'ai fait ma demande à Sihanoukville en arrivant au Cambodge. J'ai donc donné comme date le lendemain de la fin de mon visa cambodgien d'un mois. Sauf que j'avais fini de visiter le Cambodge après trois semaines.

Alors que faire ?

J'ai jonglé avec plusieurs hypothèses dont celle de commencer par le Laos...mais le visa laotien est encore plus dispendieux que le vietnamien. J'ai donc dû me rabattre sur la solution de demander un nouveau visa pour le Vietnam : coût de l'opération, un autre 32$ us.

Avis aux intéressés !


Pour entrer au Vietnam, j'ai choisi un forfait de 2 jours par le Delta du Mékong, avec une nuit à Chau Doc.

Mais cette solution s'est révélée décevante, ne permettant pas de visiter le marché flottant de Cai Be et des villes comme Can Tho et My Tho. Donc, une fois à Ho Chi Minh-Ville (Saigon), j'ai dû prendre un autre forfait de deux jours pour compléter ma visite du Delta, avec coucher à Can Tho.

Première partie de la visite du Delta : Phnom Penh - Chau Doc - Long Xuen - Vinh Long - My Tho - Saigon (3-4 avril)

Deuxième partie : Saigon - Cai Be - Can Tho - My Tho - Saigon (8-9 avril)

Le coût des deux forfaits :  40 $ us, tout inclus y compris le guide ... vraiment économique !
 

De Phnom Penh à Saigon par le Mékong

 

Le Mékong est un des plus grands fleuves du monde avec ses 4500 kms. Il part du Tibet en Chine, traverse la Chine, longe le Laos faisant la frontière avec une partie de la Birmanie et la Thaïlande, traverse ensuite le Cambodge en se subdivisant en deux à la hauteur de Phnom Penh (Bissac et Mékong), puis, au Vietnam il se subdivise encore en plusieurs embranchements avant de se jeter dans la Mer de Chine en divers endroits, d'où son nom vietnamien, le Fleuve des Neuf Dragons.

Le Delta du Mékong ne cesse de gagner du terrain sur la mer à raison d'une centaine de mètres par année, et est considéré comme le Grenier à Riz du Vietnam, celui-ci étant le deuxième exportateur de riz après la Thaïlande. En plus du riz, on y a développé la pisciculture. et la région regorge d'arbres fruitiers. Cette région des plus fertile nourrit la plus grande partie de la population vietnamienne.

C'est donc le 3 avril au matin qu'un minivan est venu me prendre à mon hôtel pour nous amener au débarcadère du bateau qui nous conduirait au Vietnam par le Delta du Mékong, 1h30 de route plus tard.

En arrivant au bateau, comme je suis le premier à embarquer, c'est moi qui expérimente le mode d'accession au bateau :  deux planches relient le bateau à la berge avec une pente assez prononcée. En plein milieu, perdant l'équilibre, je tombe dans le Mékong sur le dos, mon sac de jour à l'eau avec moi. Heureusement aucun mal, sinon des vêtements bien trempés et une partie de mon sac aussi, dont mes guides de voyages...mais, grâce au vent, je sécherai avant d'arriver au Vietnam.

Pourtant on nous conseillait bien, dans les divers Guides de voyage, de ne pas nous baigner dans le Mékong!

La frontière se passe sans difficulté, notre guide se chargeant des formalités avec les autorités. Puis nous continuons notre route vers Chau Doc où nous passerons la nuit : super belle promenade sur le Mékong et dans quelques canaux qui s'y jettent. On y découvre peu à peu la vie que les gens y mènent.

Eh oui, nous sommes bien au Vietnam...V-Mékong (9)V-Mékong

Maison sur pilotis et bateau
les deux principales possessions des vietnamiens du DeltaV-Mékong (1)

Chargement de riz avant son transport à la manufacture...V-Mékong (2)
 
Une des nombreuses manufactures de riz...V-Mékong (4)

Les vietnamiens du Delta vivent aussi
de la pêche individuelle et de la pisciculture...
V-Mékong (3)V-Mékong (8)V-Mékong (7)

Artisanat dans un village Cham,
une des minorités ethniques du Vietnam
V-Mékong (6)
 
Arrivée à Chau Doc par un après-midi brumeuxV-Mékong (5)

 
De retour dans le Delta du Mékong

 

Lors de ma deuxième visite du Mékong, c'est surtout le Marché Flottant de Cai Be qui attire l'attention. Il est bien différent du marché flottant de Damnoem Saduak visité en Thaïlande.

 

Thaïlande 2007 ...
Le marché flottant de Damnoem Saduak et le Pont de la rivière Kwai
 

 

Ici ce sont des bateaux plus gros avec chacun un produit bien spécifique annoncé au bout d'une tige de bambou : un bateau de melons, de patates, etc. Et ces bateaux sont amarrés dans une partie du Mékong qui est assez large, ce qui permet une meilleure circulation.
 

Ici, bateau vendeur de melons
V-Mékong (13)

Ici, bateau vendeur de choux
V-Mékong (15)

On achète...puis on repart les bras...
pardon, le bateau chargé des produits achetés
V-Mékong (14)

Et il y a aussi les marchés traditionnels...
ici, le marché de poissons de My Tho
V-Mékong (16)

Et pour terminer ce bref tour d'horizon de la vie quotidienne des vietnamiens du Delta du Mékong, une belle rencontre à Can Tho, avec un jeune étudiant universitaire qui m'a abordé au Parc de la ville en me demandant s'il pouvait me parler, histoire de pratiquer son anglais.
 
Je commence à croire que le fait de voyager seul m'ouvre la porte des rencontres plus facilement que si j'étais avec une autre personne. L'ayant invité à prendre une bière, il m'offre plutôt d'aller dans un petit resto où ça coûte moins cher. J'accepte et l'on prend un cyclo-pousse et me voici dans un resto bondé de jeunes vietnamiens en train de boire et manger autour de ce qu'on pourrait appeler des plats à fondu.
 

Resto d'étudiants vietnamiens en train de boire et mangerV-Mékong (12)

Et quand vient le temps de quitter...pas question que je paie...et, en plus, il tient à venir me reconduire à mon hôtel avec la moto de son ami qui s'est joint à nous.

Malheureusement une rencontre bien trop rapide, car je dois repartir le lendemain.

Avoir su...

Je compte bien revenir visiter davantage le Delta du Mékong. 

À droite, Bao, l'étudiant qui m'a abordé et invité
et son ami qui nous a rejoint

V-Mékong (11)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je trouve une relation étroite entre les habitants des deux côtés et le Delta-du-Mékong. Les enfants se baignent, jouent dans la rivière où se trouve des crevettes – la principale source de nourriture pour eux. Ils sont très souriants et gentils. C’est vraiment un souvenir inoubliable.
Répondre
J
Moi aussi j'ai passé de superbes moments dans le delta du Mékong. Jacques, de Tengchong à l'ouest du Yunnan.
A
Si il y a des pays qui crient famine,là ils ont l'air d'avoir tout ce qu'il faut côté nourriture !!! c'est déjà beaucoup.De beaux légumes,des poissons magnifiques ça fait rêver !!!
Répondre
J

Bonsoir Annik

C'est vrai que, côté nourriture, les vietnamiens (du moins dans les villes et villages que j'ai visités) ont de quoi vivre. L'économie du Vietnam est plus développée que celle du Cambodge, du Laos
et du Myanmar.

Jacques


R
Salut Jacques, quelle belle région que le delta du Mékong. Le périple en bateau du Cambodge au Viet-Nam est plein en couleurs locales et est le reflet des vietnamiens besogneux. En effet c'est un peuple qui n'arrête pas de trevailler et ce sont des gens d'affaires nés. Le delta est innoubliable. Prend une bonne ba ba ba ou une bia hoi à 20 cents du verre. Salut
Répondre
J
Bonsoir Rene
C'est bien vrai que les vietnamiens sont d'affaires. Juste l'organisation touristique mise en place, avec ses forfaits tres economiques, en est un exemple frappant.
Quant a la biere, tu me connais un peu...c'est deja fait pour la ba ba ba (333). Par contre la biere Hoi....connais pas encore !
Enfin merci pour le diaporama que tu m'as fait parvenir...vraiment tres bon.
A la prochaine
Jacques