Siem Reap (1) ... Angkor Wat, l'apogée de la culture khmère

Publié le par Jacques de Phnom Penh (Cambodge) à 14:30

Mise à jour en mai 2020


Siem Reap, Cambodge
18-21 mars 2007
Environ 139 458 habitants (2020)

Angkor Wat (35)
Vue du Temple avec les galeries qui l'entourent
 

Site du Patrimoine Mondial de l'UNESCO
Les sites d'Angkor

Mis à jour le 17 août 2013 à Jonquière

  

"Angkor est l’un des principaux sites archéologiques de l’Asie du Sud-Est. S’étendant sur quelque 400 km2 couverts en partie par la forêt, le parc archéologique d’Angkor recèle les admirables vestiges des différentes capitales de l’Empire khmer qui rayonna entre le IXe et le XVe siècle : le célèbre temple d’Angkor Vat et, à Angkor Thom, le temple du Bayon orné d’innombrables sculptures. L’UNESCO a mis en œuvre un vaste programme de sauvegarde de ce site symbole et de son environnement." (UNESCO) 

 

Vous vous demandiez sans doute, il est allé à Siem Reap et il ne nous parle même pas d'Angkor, ce joyau du Patrimoine mondial de l'Humanité de l'UNESCO...que se passe-t-il ?

En fait je ne savais pas trop par où commencer...

Durant les trois jours que j'y ai passés, j'ai visité une vingtaine des 287 temples que contient actuellement le site. Il me fallait d'abord me faire une tête sur tout ce que j'avais vu et lu sur ce site fabuleux.

 

J'ai donc fait un choix : je vous présenterai mes coups de coeur en les situant dans leur période historique, le temple d'Angkor Wat étant le sommet de cet art ancien.

Angkor, c'est un vaste site contenant, un peu à la manière de Bagan au Myanmar, de nombreux temples illustrant les siècles prestigieux de l'Empire Khmer : du IXème siècle après JC jusqu'au XVème siècle.

Mais ici, c'est aux trois principaux dieux de l'hindouisme que la plupart des Temples sont dédiés :  Vishnu (le Protecteur, le dieu qui préserve l'ordre du monde et combat pour restaurer l'harmonie"), Shiva (le "Destructeur") et Brahma (le "Créateur"...il est moins représenté au Cambodge). Cette influence hindouiste vient probablement des échanges commerciaux qui avaient lieu entre les Khmers et les commercants venus de l'Inde.

Quant à l'influence de la culture bouddhiste sur les temples, c'est avec l'arrivée du roi Jayavarma VII (1181-1215) que nous la verrons, donc après la construction d'Angkor Wat.

C'est en 889 que le roi Yasovarman Ier décida de faire de cette région la capitale de son royaume...il lui donna son nom, mais les cambodgiens la nommèrent tout simplement Angkor ("la capitale" en langage khmer).

Trois facteurs justifiaient ce choix : la présence d'une colline (Backeng), la proximité du lac Tonle Sap et de la rivière Siem Reap, des  plaines fertiles permettant la culture du riz.

Les rois qui suivirent endossèrent ce choix, sauf pour une brève période de 23 ans (entre 921 et 944), où, pour une question de succession royale, la capitale fut transférée à Koh Ker.

Dans ce premier article d'une série de trois, je m'arrêterai sur le plus fameux et le plus connu de ces temples, Angkor Wat.
 

Angkor Wat
Construit par Suryavarman II entre 1113 et 1150

 

Trente sept ans furent nécessaires pour construire Angkor Wat. Étrangement, ce fut un roi plutôt belliqueux, le roi Suryavarman II, qui en fut le créateur. Durant son règne, en effet, il s'attaquera aux Chams et aux Vietnamiens élargissant ainsi l'Empire Khmer.

Angkor Wat signifie en langage khmer "Ville-pagode", mais ne demeurent que le Temple avec son enceinte et sa douve.

Il réunit deux traits principaux de l'architecture khmère : d'abord sa forme pyramidale d'où son appellation de Temple-Montagne, puis, à chaque niveau de la pyramide, ses galeries contenant des bas-reliefs très bien conservés. De plus, on retrouve à chaque étage quatre tours d'angle et au sommet, une cinquième dédiée à Vishnu, mais plusieurs de ces tours manquent à l'appel, certaines ayant été détruites par les khmers rouges.

Ce temple est "un bon exemple de la figuration par les Khmers du symbolisme religieux. La douve représente les océans mythiques entourant la terre et la succession des galeries concentriques représente les chaînes de montagne qui entourent le mont Meru, la résidence des dieux. Les tours sont les pics de ce massif montagneux. L'ascension vers le sanctuaire central rappelle, sans doute intentionnellement, celle d'une vraie montagne. (Angkor, cite Khmere, p. 48).

Angkor Wat est le symbole du Cambodge puisqu'on le retrouve sur les billets de banque et sur le drapeau même du pays.

Mais laissons parler les images.
 

Vues d'ensemble d'Angkor Wat prise du bassin
qui lui fait face
tôt le matin
Angkor Wat (2).Angkor Wat (22)

Vue de la chaussée menant au mur d'enceinte
permettant ainsi de traverser la douve
qui entoure le site

Angkor Wat (25)

Entrée principale du Temple
précédée d'une longue chaussée de pierre
encadrée par une balustrade

..

Vue rapprochée de l'entrée principale du Temple
qui permet de voir les galeries qui l'entourent
C-Angkor Vat (4)

En matinée
.

Vues de l'entrée nord du Temple et ses galeries
avec ses deux Nagas-balustrade
qui en gardent l'entrée
(Nagas : serpents à plusieurs têtes, maîtres des eaux et de la terre,
donc les gardiens des richesses)
.

.

..

Vues de l'intérieur du temple

Angkor Wat (6)
Angkor Wat (3)
Angkor Wat (5)
.
Angkor Wat (14) 

Angkor Wat (12)

Détail d'un bas-relief d'une des galeriesAngkor Wat (20)

Détails de sculptures
très bien conservées sur les murs du Temple
.Angkor  Wat (18)Angkor Wat (10)Angkor Vat (21)Angkor Wat (16)

Sources :

Angkor, cité Khmère  de Claude Jacques et Michael Freeman
et
Le Guide du Routard
 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
vraiment beau je connais pas ce pays, mais avec toi j'ai envie d'aller le voire.
Répondre
J
Merci bien pour ce commentaire, et je te souhaite d'aller voir ce coin du monde.À la prochaineJacques
Y
Bonjour, et merci pour cette "invitation au voyage"...Ta présentation de ces richesses nous donne envie d'y aller à notre tour, pour pouvoir faire notre propre moisson d'images et de souvenirs...Il arrive, après avoir lu un article qui relate la visite d'un lieu, qu'on en tire une conclusion hâtive, pensant qu'on n'a plus rien à découvrir...Ici, la lecture m'amène à la conclusion inverse... et me donne l'envie d'aller découvrir les richesses d'une cultutre et d'un monde que j'ignore encore...Yvon
Répondre
J
Merci de ton commentaire, Yvon,Un des buts que je m'étais fixé en créant ce blogue était de permettre à d'autres gens de  profiter des  découvertes que je ferais sur l'Asie et ainsi, peut-être, d'avoir le goût d'aller plus loin, un peu comme moi lorsque j'ai lu les récits d'autres voyageurs.À la prochaineJacques
P
Magnifique... bon we à toi, Philippe.
Répondre
J
Merci PhilippeÀ la prochaineJacques
R
Merci pour cette belle visite. Bonne soirée
Répondre
J
Angkor est en effet un site fabuleux. Se promener dans ses divers recoins est tout simplement magique.Jacques
C
Hereuse de pouvoir enfin prendre le temps de me promener chez toi !
C'est toujours aussi agréable et plaisant...
Je vais poursuivre ma lecture (clin d'oeil)
Répondre
J
Hello
Merci de ton passage.
 
Jacques