Lac Inle (2) ... Promenade à Nyaungshwe

Publié le par Jacques de Bangkok (Thaïlande) le 21 février 2007 à 15:30

Article mis à jour à Jonquière en novembre 2011

Nyaungshwe / Lac Inle, Birmanie
09-11 février 2007

.
Vue du canal principal Nan Chaung à Nyaungshwe

Le trajet Bagan-Lac Inle se fait en une quinzaine d'heures : d'abord Bagan-Shwenyaung en bus, puis une douzaine de kilomètres de plus de Shwenyaung à Nyaungshwe en taxi. Et nous ne sommes pas encore au Lac, mais c'est ici, dans ce petit village parcouru de plusieurs canaux que s'arrêtent les nombreux touristes qui viennent visiter cet extraordinaire lac.

Bus de Bagan à Shwenyaung

Nyaungshwe
 

C'est sur le bord d'un des canaux qui traversent la ville, dans le quartier le plus animé de la ville, que j'ai élu domicile.

Un excellent choix, car le déjeuner se prenant sur la terrasse du premier étage, cela permettait de voir circuler les bateaux avec des gens amenant en ville leurs divers produits. Je disais quartier animé...ce qui ne veut pas dire bruyant, au contraire...un petit coin très paisible même si s'y déplacent beaucoup de gens et s'y complètent plusieurs transactions.

Canal en face de l'hôtel

Nyaungshwe (2).

C'est l'heure des transaction et des comptes

Nyaungshwe (3)


J'ai passé la première journée à me trouver d'abord un bateau pour visiter le lac le lendemain, puis à me promener dans la ville.

C'est à l'embarcadère du canal principal que se sont faites mes négociations. Un conducteur de bateau m'a accosté et m'a expliqué les trajets possibles et les coûts s'y rattachant dans un anglais plus que convenable. Un couple de français m'avait parlé le matin au déjeuner de leur expérience de la veille : ils avaient fait le trajet le plus long, se rendant jusqu'au sud du Lac, moins touristique. Ça leur avait coûté 25$ us. C'est avec ces données en tête que j'ai commencé ma négociation avec le conducteur qui me paraissait très fiable.

Aboutissement : une journée sur le Lac jusqu'au Sud avec le détour au village d'In Dein pour 16$ us, même si nous sommes plusieurs, avec un maximum de cinq personnes. J'accepte et je lui verse un acompte de 5$ us. Le bateau, comme tous les autres d'ailleurs, est muni de chaises basses avec coussin, de parapluie pour se protéger du soleil et d'une bouteille d'eau.

Et j'entreprends ensuite de visiter la petite ville et ses canaux. Une fort jolie promenade tout en douceur, souvent dans des allées ombragées.

Pas très loin du débarcadère

Nyaungshwe (24)Nyaungshwe (22)


J'y découvre la pagode Yatamamanaug, édifiée en 1847, et contenant aussi, derrière des vitrines poussiéreuses toutes sortes d'objets anciens...un petit musée quoi ! Puis, de l'autre côté d'un canal, de jolies bâtisses tout en couleurs attirent mon attention...je traverse le petit pont et j'entre dans cette enceinte, j'y découvre un fort joli monastère. J'apprendrai qu'y vivent plus de 400 moines.

La Pagode Yatamamanaug

.

Pont pour rejoindre  le monastère

.

Autour du monastère
.....

J'ai poursuivi mon chemin le long des canaux  pour y découvrir la vie quotidienne des gens.

Nyaungshwe (19)Nyaungshwe (11)Nyaungshwe (12)Nyaungshwe (25).Nyaungshwe (26)Nyaungshwe (18).

Puis je me suis rendu dans un quartier plus pauvre de la ville avec ses maisons sur pilotis le long du canal. Mais de nouveau, des gens souriants et lançant des "Hello!".

Nyaungshwe (15).Nyaungshwe (17)Nyaungshwe (16) 

Durant cette promenade, je retracerai deux compagnons de voyage pour le lendemain. Une jeune fille de la Suisse allemande que je vois seule à une terrasse. Je l'aborde, elle vient d'arriver et est intéressée par la visite du Lac.

L'autre compagnon, un francais, c'est lui qui m'aborde car j'avais laissé mon nom au propriétaire du petit resto, Le Lotus, et il lui avait donné mon nom et ma descritption. Alors c'est dans un petit resto face au canal principal qu'il m'a vu et m'a abordé.

Nyaungshwe (27)

On sera donc trois pour la visite du lendemain et la journée nous coûtera seulement 6$ us chacun.

 

À suivre...

Publié dans CARNET BIRMANIE NORD, inle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

excellent article . ça donne envie d ' y aller .


MERCI
Répondre
J


Mreerci pour ce compliment.


 


Au plaisir de te lire a nouveau


 


Jacques, de Taguaytay (Lac Taal)



D
Salut Jacques,Ça fait un temps que je te lis et c'est très impressionnant de te voir aller.  Que de choses à voir, que de gens à rencontrer... mais au fait te sens-tu isoler, différent avec la barrière des langues, les coutumes, ton costume et le leur, ton allure et la leur?Comment ressent-tu toutes ces visites de temples? et l'esprit religieux qui semble régner là-bas?En passant, il te faudra te rendre au plus tôt à l'ambassade canadienne la plus proche pour pouvoir voter avant le 26 mars prochain - c'est un gag -  puisque les élections viennent d'être déclenchée par Jean Charest.à la prochaineDenis
Répondre
J
Salut Denis.
Bien content de recevoir de tes nouvelles. Je me disais que ta retraite devait te tenir tres occupe pour ne pas avoir recu encore un petit mot de toi ! Mais voila, la glace est brisee.
Pour ce qui est de l'isolement...pas du tout !  Avec l'anglais,on peut se faire comprendre pas mal. Surtout au Myanmar, ou les gens sont tellement interesses a connaitre l'etranger qu'ils apprennentent des rudiments d'anglais, parfois de francais, car il y a beaucoup de touristes francais au Myanmar. En tout cas dans les endroits touristiques. Ca fait qu'on peut rencontrer tout de meme plusieurs birmans et meme jaser un peu avec eux.
Pour ce qui est de la religion, je dois dire que je m'interroge beaucoup sur le bouddhisme : ca m'intrigue. La serenite et l'ouverture dont font preuve les birmans, je crois bien qu'il y a un peu de bouddhisme la-dedans. Mais je verrai bien apres avoir visite d'autres pays bouddhistes.
Quant aux elections je suis justement alle voir sur Internet hier pour connaitre les modalites...mais ca ne semble pas tres facilitateur. De toute facon, de retour a Bangkok, la semaine prochaine, je compte bien me rendre a l'ambassade pour voir les possibilites car j'aimerais bien mettre mon grain de sel dans cette election, dont je suis les peripeties grace a Vigile (http://www.vigile.net)
Alors au plaisir de te relire et des saluts a Eliette.
Jacques