Sulawesi (16) ... Pare Pare, en pays Bugis

Publié le par Jacques de Makassar (Indonesie) a 17:30

Pare Pare / Sopeng / Lejja  : 30 - 31 mars 2009
Environ 3.5 millions de Bugis
dans le sud de Sulawesi



Apres cette inoubliable journee passee a visiter la region de Pare Pare avec Andi, j'avais bien hate de le revoir. On s'etait donne nos adresses Internet. J'ai donc pu lui envoyer un message lui indiquant les coordonnees de mon hotel et moi, j'avais son numero de telephone mobile.

Et c'est ainsi qu'on a pu se rencontrer a nouveau a Makassar, le dimanche soir, avant son depart pour Pare Pare dans la nuit.  Il est venu avec un de ses amis, et on est parti se promener sur le bord de mer de Makassar. Puis on est alle manger ensemble.

Au cours du souper, Andi me demande si je m'etais arrete a Sopeng, un village a environ 80 kilometres de Pare Pare. Je lui reponds que non. Il commence alors a me parler de cette region et des sites interesssants qu'on peut y decouvrir.  Dans cette region, on est en plein territoire Bugis, la principale ethnie de Sulawesi, avec une culture tout aussi originale que celle des Torajas.

J'avais prevu partir le lendemain pour quelques jours a Bira sur la Cote Sud de Sulawesi, mais les explications d'Andi me mettent l'eau a la bouche. Aussi quand il m'offre de visiter cette region avec lui, il ne me manque pas grand chose pour que j'accepte son invitation. Il faudrait alors partir ce soir ou tot le lundi matin, et je pourrais revenir a Makassar en fin d'apres-midi, et pouvoir partir pour Bira le mardi matin...

Mais c'etait tres serre comme horaire, surtout que je devais aussi voir a l'achat de mon billet d'avion pour Balikpapan le 6 avril.

Apres avoir envisage plusieurs hypotheses, une solution se dessine peu a peu : on partirait ensemble par bus ou minibus le lendemain matin apres avoir fait ma reservation de billet d'avion avec l'une des travailleuses du guesthouse. On arriverait alors vers 13h00 a Pare Pare et on pourrait partir en moto pour Sopeng vers 14h00. Et le soir du 30, on pourrait coucher dans le coin, pour poursuivre la visite le lendemain et revenir a Pare Pare, me permettant ainsi de rentrer a Makassar en debut de soiree, mardi soir.

Ainsi planifie, il n'y a plus d'hesitation de ma part, quitte a remettre ma visite de Bira a une autre occasion, car je crois bien que Sulawesi me verra a nouveau.

Marche conclu !

Je rentre a l'hotel et, Andi, le lendemain matin vient m'y rejoindre tel que concenu vers 7h30. On prend finalenent un minibus pour Pare Pare vers 10h00. Arrivee vers 14h30. Et a 15hres, on est pret pour le depart vers Sopeng, en pays Bugis.

Voici des images de cette autre superbe tournee.

 


Sur la route vers Sopeng


Pare Pare - Bugis (20)

Pare Pare - Bugis (13)

Pare Pare - Bugis (16)
Ici, un village assez special : beaucoup de gens y taillent la pierre
pour en faire des monuments 
qu'on placera dans les cimetieres.

Pare Pare - Bugis (12)
Un des tailleurs de pierre
 qui s'est arrete de travailler pour la pose


Pare Pare - Bugis (22)
En remplacement des buffles...

Pare Pare - Bugis (145)
Apres les rizieres...les montagnes


Maison traditionnelle de Sao Mario
et tombeau d'un roi bugis


A Sopeng, un site contenant des maisons traditionnelles de quelques ethnies vivant dans le sud est de Sulawesi : Bugis, Makassars, Mandar, et Torajas.

Pare Pare - Bugis (34)
Maison traditionnelle d'un des rois Bugis
dans lequel on peut trouver un musee


Pare Pare - Bugis (36)

Pare Pare - Bugis (41)

Pare Pare - Bugis (44)
Autres exemples de maisons traditionnelles

Pare Pare - Bugis (52)
Et comme les bugis etaient un peuple de marins et de  pecheurs,
on peut aussi y voir un des bateaux Bugis.


Pare Pare - Bugis (157)
Ici, c'est le tombeau pu la derniere demeure d'un des rois Bugis,
mais on peut le trouver sur un autre site

Nuit dans un petit village
pres de Sopeng



Le soir venu, il nous faut trouver un toit. Nous sommes dans les montagnes a quelques 15 kilometres de Sopeng.

Il y a plusieurs possibilites, me dit Andi. Hotel ou coucher chez une famille.

Il y a quelques annees, il a fait un stage de deux mois dans l'ecole du village et il demeurait dans une famille. Il va voir le chef du village et s'informe. Celui-ci nous amene chez la famille ou a loge Andi. 

Accueil tres chaleureux des adultes, les jeunes, quant a eux, sont des plus curieux et m'examinent sans trop le laisser voir.

La plupart de ces gens ne parlent pas l'indonesien, encore moin l'anglais. C'est donc Andi qui se fait interprete, car il a appris la langue locale (bugis).

Pare Pare - Bugis (99)

Pare Pare - Bugis (96)
Nos hotes d'un soir

Pare Pare - Bugis (66)
Ma chambre avec fan et chasse-moustiques,
car on est en foret ici, et ceux-ci sont nombreux et voraces.



Les sources d'eau chaude de Lejja

Le lendemain matin, on nous a prepare un tres bon dejeuner (bananes frites, un autre legume  frit (le nom ? meme Andi ne connaissait pas le nom anglais)  typique de ce coin de pays, et su cafe. On me fait aussi gouter au Tuak non alcoolise, qu'on tire d'un arbre, un peu comme notre eau d'erable. J'ai prefere ce tuak non alcoolise au tuak  alcoolise que j'ai goute a Rantepao.

Apres le dejeuner et les remerciements, on se rend aux sources d'eau chaude de Lejja, avec ses trois piscines.

Pare Pare - Bugis (128)
La source prend son origine dans la montagne
et s'ecoule  sur les pentes de la montagne
pour alimenter les piscines.
Une petite cascade fumante !

Pare Pare - Bugis (137)
L'une des piscines


Corvee Habitation en pays Bugis


Puis on se dirige vers les ecoles ou Andi a fait ses stages. Mais en route, il voit qu'il y a la construction d'une nouvelle maison. Chez les bugis, c'est la une occasion pour tout le village de donner un coup de main. On s'y rassemble donc pour y manger, boire, et bien sur, construire la maison.

On s'y arrete, et on nous invite a nous asseoir et a manger et boirem ce qu'il serait impoli de refuser.
Pare Pare - Bugis (102)

Pare Pare - Bugis (104)
Plats de patisseries succulentes
preparees par les femmes collectivement


Pare Pare - Bugis (109)
Et on cuisine aussi a l'etage du bas

Pare Pare - Bugis (106)
Ici, c'est celui a qui appartiendra la maison.



Visites d'ecoles
De l'elementaires au Senior High School


Pare Pare - Bugis (88)
Eleves a l'elementaire dans le village :
 seance de nettoyages avant le debut des cours.
Ici j'ai eu bien de la difficulte a les prendre en photos../
ils etaient genes et se sauvaient quand ils me voyaient arriver

Pare Pare - Bugis (156)
Eleves du Junior High School de Sopeng
apres la periode ou j'ai  repondu a leurs questions.


Pare Pare - Bugis (167)
Eleves du Senior High School de Sopeng...
Ici pas de probleme pour les photos

Pare Pare - Bugis (180)
Andi avec des eleves qu'il avait eues
quelques annees auparavant
lors de son stage au Junio High School


Pare Pare - Bugis (162)
Un bon the a la salle des profs
avant de retrouver les eleves
en classe


Pare Pare - Bugis (165)
Apres la periode de questions,
avec le professeur d'anglais de ces eleves
du Senior High School


Mariage en pays Bugis


Finalement on se met en route pour Pare Pare, car il est deja pres de 12h30. Mais c'etait sans compter sur ma bonne fortune qui m'offre en prime un mariage bugis, ou plutot la veille du mariage, un periode de preparation. Et ici aussi, c'east en collectiviye qu'on prepare ce grand evenement.

Andi decide de s'y arreter. Et aussitiot descendus de kla moto, un des organisateurs nous invite a monter a l'etage pout y boire the ou cafe et gouter a quelques patisseries.

Ici aussi, il serait impoli de refuser !


Pare Pare - Bugis (203)
Decorations exterieures

Pare Pare - Bugis (202)

 

Pare Pare - Bugis (201)
Au rez-de-chaussee, on jase et on s'affaire

 

Dans la piece centrale du haut, 
le lit des maries occupe une place importante


Pare Pare - Bugis (192)

 

Pare Pare - Bugis (195)

 

Pare Pare - Bugis (190)
Tables pour les invites
Pare Pare - Bugis (197)
C'est ici que l'on prepare le necessaire pour les patisseries

 


En repartant, je demande a Andi s'il connaissait ces gens. Non pas du tout. Et tu peux t'arreter comme ca, que je lui demande. Ben oui...et il n'y a rien de plus naturel, chez le peuple bugis,  que cet accueil empresse.

Ouais, que je me dis interieurement...ca, c'est un autre monde que le notre, en Occident !

De retour a Pare Pare, Andi attend le passage d'un bus avec moi sur la route de Makassar. Apres un vingtaine de minutes, un bus arrive, on lui fait signe d'arreter et voila, je suis en route vers Makassar,

J'y arrive vers 17h30.

 



Et dire que si je m'etais fie aux dires des autres et que j'etais passe sans m'arreter a Pare Pare, j'aurais manque toud ces magnifiques moments passes avec Andi.

Une autre preuve de ce que le voyage m'a appris : fie-toi  a ton instinct.


Merci  Andi
pour m'avoir permis de decouvrir
en ton agreable compagnie
ton coin du monde !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'adore les maison coloré.  J'ai toujours trouver acceuillant les quartier pleine de couleur. Je ne suis pas a l'aise dans les maison peinturer que de blanc. froid et sans vie.  Ce peuple avais vraiment l'air sympathique..:O)
Répondre
J

Tres sympatique en effet, mais heureiusement que Andi etait la pour m'introduire dans ces familles.

Au plaisir de te lire a nouveau

Jacques


P
bonjour jacques Passionnant! Une question :peut on visiter cette région près de Sopeng  sans guide (en moto par exemple ) , ou en connais tu  ? et esc ce que mars est correct comme saison là bàs ? merci (je suis preneuse de tous renseignements sur la région )
Répondre
J

Bonjour Patetnat

Mars est la fin de la saison des pluies. C'est surement possible d'y aller en moto. Sauf que les gens dans cette region, surtout dans les petits villages, ne parlent meme pas l'indonesien ou si
peu...alors l'anglais !

Y aller avec un guide qui connait le coin et les gens, comme j'ai ete chanceux d'en rencontrer un, est surement une facon d'entrer davantage en contact avec la culture des gens de cette region.

Je transmet ton commentaire a Andi...peut-etre serait-il interesse a servir a nouveau de guide. Si oui, je lui laisserai tes coordonnees.

A+

Jacques



M
Ouah...que de beautés !!Merci pour le clin d'oeil....school !!Nettoyage avant les cours !!! Eh ben.... ça ne passerait pas trop bien par chez nous !!Bonne suite.
Répondre
J

C'est une habitude que j'ai souvent vue a Sulawesi. On devrait peut-etre s'en inspirer dans nos propres ecoles.

A +

Jacques


A
Je ne trouve pas de mots assez puissants pour décrire ton voyage,c'est fantastique cette solidarité !!!!! Je vais aller voir tes autres reportages car il y a plusieurs jours que je suis absente.Bonne continuation.BisesAnnick
Répondre
J

Merci Annick d'etre de retour.

Il fait toujours agreable de recevoir un commentaire de ta part.

A la prochaine

Jacques


P
Superbe voayge et quelle générosité : ça m'épate ! merci à toi et surotut à Andi !
Répondre
J

Merci a toi aussi pour tes commentaires sur mes comptes rendus.

A la prochaine

Jacques