Sarawak (1)... Longhouses : chez les Iban près de Sri Aman

Publié le par Jacques de Kapit (Ml) a 13:15

Mise à jour en février 2021
 
Sri Aman, Sarawak sur l'île de Bornéo
30 mai - 1 juin 2008
Environ 8 000 habitants

02-bienvenue (1)
La bienvenue, un rituel essentiel
accompagné de tuak (alcool de riz)


Mon arrivée à Bornéo s'est faite par avion, de Johor Bahru à Kuching, la capitale de l'État malaisien du Sarawak.

Après avoir passé quelques jours à me promener dans la jolie ville de Kuching, dont je vous reparlerai plus longuement dans un prochain article, j'ai décidé de participer au tour que le manager de l'hôtel Borneo B&B organisait pour la fin de semaine du 30 mai au 1 juin, une fin de semaine assez spéciale selon les dires du manager de l'hôtel, car on aurait l'occasion d'assister à un mariage, et à l'arrivée de la nouvelle année pour le peuple Iban (le 1 juin).

Une occasion à ne pas manquer, selon lui.

Il organise ces tours dans une "Longhouse" avec la collaboration de sa famille car il est lui-même Iban. De plus, le Lonely Planet notait que plusieurs lecteurs avaient indiqué leur satisfaction quant à ces trois jours passés dans une Longhouse.

Comme c'était, de toute façon, une visite que je comptais faire, j'ai donc sauté sur l'occasion et c'est avec 6 autres voyageurs que nous nous sommes rendus dans la "Longhouse" de Leesia, la chef de la famille-hôte.

Pour rejoindre la Longhouse, nous avons pris un bus de Kuching à Sri Aman, 200 kms au sud de Kuching. À Sri Aman, notre hôtesse nous attendait avec sa nièce et ses deux filles pour nous amener à la Longhouse, 40 kms plus loin.

Celles qui nous attendaient  au terminal de bus02-bienvenue (2)
 

L'arrivée à la Longhouse

 

En route, après nous être arrêté dans un resto pour y prendre un lunch, c'est dans une première longhouse que nous sommes reçus avec du "tuak" ou de l'alcool de riz et des gâteaux.
 

ML-jr1-Visite 1 (15)ML-jr1-Visite 1 (13)02-bienvenue


Puis nous nous rendons à la longhouse où nous passerons les prochains jours : une longhouse d'une vingtaine de logements où vivent près d'une centaine de personnes. Habituellement les longhouses sont bâties près de la forêt et près aussi d'une rivière.


Galerie extérieure de la longhouse01-Longhouse (1)

 Véranda intérieure
où se déroulent les activités communautaires

Ruelle arrière de la longhouse
menant à la rivière tout à côté
 
01-Longhouse (3)

Rivière où l'on va se baigner et se laver
quand il y a trop de monde dans la maison
et que l'eau vient à manquer
01-Longhouse (2)

Notre arrivée à la longhouse est de nouveau l'occasion de goûter au tuak de la maison pour accompagner de croustillantes galettes de riz  de même que du riz cuit dans du bambou avec un curry des plus délicieux.

02-bienvenue (3)

Notre hôtesse, Leesia, nous souhaitant la bienvenue02-bienvenue (4)

Galettes de riz...
ML-jr1-Bienvenue (24)


Riz collant cuit dans du bambou et accompagné d'un curry...ML-jr1-Bienvenue (28)
 
 
Le mariage
  
La musique et des coups de fusil
nous appellent pour l'arrivée des invités au mariage.
03-mariage03-mariage (2)03-mariage (1) 

On leur souhaite à eux aussi la bienvenue !03-mariage (3)03-mariage (4)
 
En attendant le party, c'est le temps de manger05-Manger (4)

Les voici ces nouveaux mariés 03-mariage (5)
 
Et le Party commence...
 avec bière, tuak, musique, danse et jase

La mariée se promenant parmi ses invités
et nous servant elle aussi de l'alcool de riz.
03-mariage (6)03-mariage (7)03-mariage (8)03-mariage (9)06-Leesa (1)
 
À 3 heures du matin, on était encore quelques-uns...03-mariage (10)
 
La Nouvelle Année Iban


Le lendemain, ou plutôt quelques heures plus tard pour Tony et moi, on devait se lever pour se préparer à la nouvelle année du peuple Iban qui se célèbre le premier juin. Mais tout commence le 31...

C'est un peu comme lorsque nous fêtions en "grande" famille l'arrivée de la nouvelle année. Ici, durant la journée, de nouveaux membres de la famille de Leesia arrivent et participent aux préparatifs de la fête.
 
  • Au cimetière pour se souvenir des ancêtres

On se rend d'abord avec Leesia au cimetière
où elle allumera un cierge sur la tombe de ses parents

06-Leesa (5)
 
Elle en profite pour nous donner des explications
sur les arbres qu'on rencontre sur notre route...
06-Leesa (3)06-Leesa (4)
 
Et pour couper une branche de bananier
qu'elle reviendra chercher quelques jours plus tard
06-Leesa (6)
  • Puis c'est le temps de la préparation de la bouffe...
 
On tue le cochon, on le débite  et on le prépare
avant de le faire cuire dans du bambou.

On fera une autre préparation avec du poulet
qui sera cuite elle aussi dans du bambou
05-Manger05-Manger (1)05-Manger (2)
 

 Et vient le temps de déguster tout cela
avant de lancer le party de la nouvelle année.
05-Manger (3)

En attendant le party,
on essaie le costume traditionnel des femmes Iban
06-Leesa (7)

  • Et le party commence...


Danses traditionnelles et modernes nous permettent
d'attendre l'arrivée de la nouvelle année.

Ce party, c'est  avec uniquement la famille de Leesia que nous le ferons.
04-nuvelle annee Iban04-nuvelle annee Iban (1)04-nuvelle annee Iban (2)06-Leesa (8)04-nuvelle annee Iban (5)

Et entre deux danses, papa s'occupe de sa petite fille... 04-nuvelle annee Iban (4)

Et grand-maman de ses petits-enfants04-nuvelle annee Iban (3)

Et la Nouvelle Année nous est annoncée
par les 12 coups du gong
04-nuvelle annee Iban (6)

Chacun reçoit un oeuf dur des mains de notre hôtesse
signe sans doute du nouvel an qui commence
04-nuvelle annee Iban (7)

 
Notre gang avec notre hôtesse  04-nuvelle annee Iban (8)

Photo de famille
04-nuvelle annee Iban (9)

Un peu épuisée après toutes ces activités ?
"Non, non, me dit-elle à l'oreille...c'est..."
Mais c'est un secret !
06-Leesa (9)
 

Et le lendemain matin,
grand-maman est déjà debout pour nous servir thé et café
06-Leesa (10)


Et la longhouse se prépare pour la cérémonie religieuse
que le prêtre viendra célébrer...

04-nuvelle annee Iban (10)

 

Mais nous n'y serons pas, car il est arrivé en retard, après notre départ.

Car il a bien fallu partir, le coeur un peu serré après ces deux jours et demi en compagnie de cette famille qui a réussi à nous faire oublier que nous étions des touristes.

06-Leesa

Deux jours et demi à me pincer et à me dire : "Qu'est-ce que je fais ici ? Je rêve ? Que je suis bien ! "

Suite... Sarawak 2008... En route vers d'autres longhouses
par la rivière Batang Rejang

 

Publié dans CARNET BORNÉO, sarawak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Ah, quelle charmante manière de faire connaissance avec les coutumes locales. Dommage que le prêtre soit arrivé en retard! Voit-on la mariée sur les photos ou reste-t-elle cachée jusqu'à la cérémonie? A bientôt, Jacques
Répondre
J

Merci Bergerine pour ce commentaire. Il m'a permis de constater qu'il manquait effectivement une des photos que j'avais preparee pour l'article ... justement celle de la mariee et de son mari en ma
compagnie. Elle aussi se promenait parmi les invites pour nous verser une rasade d'alcool de riz. Je la rajouterai donc aussitot que possible.

A la prochaine

Jacques