Nan ... Un autre week-end génial !

Publié le par Jacques de Sukhothai (Th) a 17:45

Mise à jour en mai 2021
 

Nan, Thaïlande du nord
08-10 février 2008

Environ 25 000 habitants

 
Nan-W inconnu 2 (28)
Un des temples originaux de Nan, le Wat Ming Muang

 

Ce n'est certainement pas son centre-ville, lieu d'innombrables commerces de toutes sortes comme dans toutes les autres centres-villes, qui fait de Nan une capitale des plus attirantes.

D'abord, comme toute capitale qui se respecte, une promenade dans les rues de la ville ne peut que nous faire découvrir une série de Temples plus originaux les uns que les autres et qui manifestent l'originalité de cette province de la Thaïlande, pourtant l'une des moins développée économiquement. En voici quelques-uns parmi les plus originaux.

 

Wat Phumin
Construit en 1596 et restauré entre 1867 et 1874
 
 
La Grande Place du Wat Phumin
qui attend l'arivée des citoyens de Nan
venus faire la fête.
En ce week-end, le marché de nuit s'est déplacé ici.
Nan-W Phu min (32)

Vues de ce Temple construit en forme de croix,
ce qui permet à l'intérieur de voir un Bouddha à chacune des entrées

Nan-W Phu minNan-W Phu min (15)


Petit édifice à l'extérieur du Temple principal
et qui décrit d'une façon des plus réalistes, je crois,
les souffrances que devront endurer ceux qui ont eu une mauvaise vie...
Ces images me rappellent les images chrétiennes de l'enfer...
Heureusement on peut s'élever vers le ciel !!!
Nan-W Phu min (7)
 

 
Wat Phra That Chae Haeng
Construit en 1355 et restaure entre 1867 et 1874
 
 
Nan-W Phra That Chae Haeng (6)

Une partie du mur qui entoure le TempleundefinedNan-W Phra That Chae Haeng (17)

Scènes de la vie religieuse à l'intérieur du templeNan-W Phra That Chae Haeng (10)

Dans un autre édifice, un bouddha géant en route pour le nirvanaNan-W Phra That Chae Haeng (30)
 
 
Wat Ming Muang 
Construit en 1857
 
 
Nan-W inconnu 2 (25)
Nan-W inconnu 2 (20)Nan-W inconnu 2 (7)
 
Le reflet n'est pas dû à de l'eau
mais à un plancher dallé super brillant
Nan-W inconnu 2 (14)
 

L'originalité de cette région de la Thaïlande, c'est au superbe Musée National de Nan qu'on peut le mieux la saisir.

En effet, ce petit musée nous fait découvrir un autre de ces mondes qu'on retrouve en Thaïlande : des minorités ethniques différentes de celles du nord-ouest thaïlandais, et surtout une culture et des traditions différentes.  Et les maisons en teck que l'on peut admirer en se baladant dans les ruelles de Nan en sont l'expression la plus manifeste.

 

Nan (147)


Ensuite il y a bien sur la rivière, la Mae Nam Nan, qui borde la ville d'est en ouest et qui a été aménagée de brillante façon : une longue promenade d'au moins 2 kilomètres avec à l'extrémité un réservoir autour duquel les citoyens peuvent venir y faire leur jogging; des gradins qui descendent à la rivière et qui permet d'assister à la course annuelle de "canots longs" qui a lieu en novembre;  une vue de la campagne qui se déploie de l'autre côté de la rivière et, de ce côté-ci, parfois quelques odeurs de ferme accompagnés par moments de meuglements; enfin des petits restos et des bars pour y boire et manger à partir du coucher du soleil.

En passant, j'ai trouvé très surprenant que le Lonely Planet ne fasse aucunement mention de cet aspect de la vie de Nan.
 
 

Nan (06)Nan (10)Nan (18)
Nan (155)

Mais cette fin de semaine-ci, c'est autour du Wat Phumin que ça se passait : le marché de nuit y avait transporté ses pénates et on pouvait assister vendredi et samedi soir à des spectacle, tout en se régalant des mets préparés tout autour.
 
Nan-Fete-Mode (3)
Nan-Fete-Danse (9)
Nan-Fete-Mode (5)

Vendredi soir
Parade de mode avec comme thème : fleurs et légumes
Nan (45)Nan-Fete-Mode (21)Nan (46)

Samedi soir
Danses du pays

Nan-Fete-Danse (8)

 
Mais ce compte rendu ne serait pas complet si je ne parlais pas des gens de Nan.

Car, jusqu'à présent, je n'avais pas encore rencontré en Thaïlande des gens aussi ouverts aux étrangers: ici, le "Pays du Sourire" prend tout son sens. Je n'ai jamais entendu autant de "hello" qu'ici à Nan, même si c'est le seul mot anglais que la plupart connaisse. Même au petit bar le long de la rivière, le patron s'est empressé de m'envoyer quelqu'un parce que j'étais seul, donc probablement malheureux : ici, la famille et le groupe sont un aspect essentiel de la vie.

Mais la conversation a été plutôt limitée : eux ne connaissant pas l'anglais et moi le thaïlandais. Heureusement que s'est joint à nous un peintre danois qui passe les mois d'hiver à Nan depuis plusieurs années. La conversation a été plus animée.

C'est d'ailleurs ici que j'ai ressenti la plus grande frustration concernant la langue : moi qui ne sait pas parler thai et eux qui ne connaissent pas l'anglais, Et pourtant on voudrait tant se rencontrer. Plutôt frustrant !

Restent les sourires, les poignées de main et les "hello". 

 

*******************************************

Autophoto en revenant d'une de ces soirées
et me disant : "Comment me contenter de mon chez moi pourtant confortable
alors qu'il y tant de beaux moments à vivre hors de ma maison !"


Nan (173)

 

Lonely Planet nous rappelle que la Province de Nan est une région oubliée par les voyageurs. Alors, si jamais vous venez en Thaïlande, n'oubliez pas d'inscrire Nan à votre trajet.
 

 

Publié dans CARNET THAILANDE NORD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
le wat inconnu: Wat Ming Muang
(un des + recent de Nan)
ancien son spectaculaire phallus(SIWALUNG)
un de mes + mauvais souvenir:
mauvaise manip au transfert des photos, perdu le 90%
mai pen raï,
on retournera l'an prochain,

un de mes meilleurs souvenirs:
rencontre avec des Francais qui s'occupent de çà: http://www.nanyouth.org/
du pur bonheur
Répondre
J
Merci bien pour l'information sur le Wat inconnu. Jacques
Y
La fête !On a l'impression, en suivant ton voyage, que tu l'as programmé pour voir toutes les fêtes possibles dans ce pays du sourire...Je comprends ta frustration de ne pas pouvoir parle avec les gens, de ne pas dialoguer ...j'ai eu ce même sentiment lors de mon dernier voyage à l'étranger (c'était à Montréal :-))ceci est une mauvaise plaisanterie et tu voudras bien m'en excuter.Yvon
Répondre
J
Maudit francais ! (ca aussi c'etait une blague!)

Je ne l'ai pas programme, mais comme j'adore les fetes, alors probablement que les dieux ou Bouddha sont de mon cote.

Jacques
M
On en prend plein les yeux !Certaines photos mériteraient d'être présentées en solitaire et plus grandes pour mieux en profiter.... Dans ce cas, tu en as pour dix ans !
Répondre
J
Bonjour MichelMerci pour ton appreciation concernant les photos. Je prends bonne note de ta suggestion. Peut-etre pourrais-tu indiquer celles qui, selon toi, meritraient d'etre montrees en solitaire.A la prochaineJacques
S
On me parlait souvent anglais car je ne connais qu'un peu de thaï. Je parle beaucoup mieux le khmer. Le problème c'est qu'à l'époque je ne connaissais pas trois mots en anglais ! Hey ! tu croiseras peut-être mes parents ! Ils arrivent dans trois jours. Enfin je dis ça, il y a peu de chance que cela arrive ! Bises :)
Répondre
J
En general, en Thailande, on peut tres facilement converser en anglais avec les gens du pays. Jusqu'a present, il y a seulement a Nan que j'ai eu de la difficulte avec la langue. Il faut dire que les touristes sont tres peu nombreux dans ce coin de la Thailande...en tout cas je n'en ai pas vu beaucoup.

A la prochaine Syphaiwong

Jacques
S
Je viens de penser à une chose... Si jamais tu parles mieux thaï que moi à ton retour, je suis jalouse :)
Répondre
J
Je ne crois pas que je te depassera, Syphaiwong...impossible. Je ne connais que quelques expressions courantes.

Heureusement qu'il y a beaucoup de thais qui savent l'anglais. Mais ca depend des regions de la Thailande...plus il y a de touristes plus les gens sentent le besoin de posseder un peu plus d'anglais.

Dans la province de Nan, on sentait que les gens voulaient communiquer mais se sentaient frustres de ne pas savoir plus d'anglais...meme frustation que la mienne face a ma meconnaissance du thai.

Jacques