Pai (3) ... Un de ces autres mondes !

Publié le par Jacques de Pai a 11:54

Mise à jour en novembre 2021

Pai, Thaïlande
28 janvier 2008

Environ 3 000 habitants

 

Pai--28-.JPG
Sur  les rives de la Mae Nam Pai


Après vous avoir livréen vrac mes premières impressions en arrivant ici à Pai, je profite de cette première journée de pluie pour vous présenter la ville à travers quelques images que j'en ai tirées.

 

  • La présence religieuse ... des temples et une mosquée

 

Wat Pa Kharn
Pa (22)

Wat Luang
Pa (16)
 
Sculptures dans des troncs d'arbre au Wat Klang  
Pa (12)Pa (13)
 
La Mosquée
Pa (17)
  • Les gens ... la présence des minorités

Pa (18)
Pa (15)
Pa (14)
Pa
  • Les rives de la Mae Nam Pai

Aménagements de huttes de bambou
ou de tentes pour touristes 

Pa (19) Pa (20)
 
À la fin du jour, on profite de la rivière pour laver son char !Pa (23)
  • Et le soir venu...

Des danses et des musiques traditionnelles

Pa (1)
Pa (9)
 
Pendant que d'autres jouent des tounes rock...
 
Pa (8)
Pa (4)
 
Des vendeurs de produits artisanaux
 
Pa (7)
Pa (6)
Pa (5)

Ici, on se paie une bonne bouffe au resto
ou à l'un des nombreux étals de nourriture le long de la rue principale
 
Pa (10)
Pa (3)
  • Et pendant ce temps, les enfants s'amusent ou se chamaillent..

Pa (2)
Pa (24)

Publié dans CARNET THAILANDE NORD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Salut Jacques peux -tu nous siyuer l'endroit sur une carte?
Répondre
J

Bien sur !

Pai est situe au nord-ouest de la Thailande entre Chiang Mai et Mae Hong Son (au nord de ces deux villes). Pai n'est pas indique sur la carte que j'ai mise dans l'article "Projet 2008" (dans
Itineraires et Cartes).

J'espere que ca t'eclaire davantage.

Jacques


Y
Merci pour cette très belle collection d'images, qui illustre si bien tes deux précédents messages, qui nous ont laissé imaginer ces constrastes...J'avais raté dans les deux messages précédents, un seul contraste qui semble très fort : la cohabitation des cultures et des "minonités"...Il semble que l'on soit, dans ces régions déjà capable de parler de cohabitation, sans pour cela parler d'intégration...N'est-ce pas cela le respect de l'autre...
Répondre
J
En effet, ces minorites ont reussi a garder leur langue et les aspects essentiels de ce qui les caracterise. Pour elles, les frontieres "nationales" n'existent pas...elles les transgressent d'ailleurs se permettant de se deplacer d'un pays a l'autre...ce qui parfois cause des problemes aux autorites.Jacques