Battambang (3) ... Un tour en tuk-tuk dans la région de Battambang

Publié le par Jacques B de Jonquière (Québec) à 09:00

Mise à jour en mai 2020

 

Battambang, Cambodge

12 - 14 février 2020

Environ 150 444 habitants

 

Battambang (3) ... Un tour en tuk-tuk dans la région de Battambang
Une des jeunes danseuses de la troupe du Phare Ponleu Selpak

 

 

Pour ma deuxième journée à Battambang, j'avais planifié un tour de la région en deux étapes : le matin, une visite au site du Train de bambou, suivi d'une visite au Temple de la Colline Banan, un temple construit du temps d'Angkor, et, en soirée, je comptais aller au spectacle du Phare Ponleu Selpak. En après-midi, étant donné la chaleur, j'avais prévu une période de relaxation dans ma chambre.

 

Pour effectuer l'ensemble de ces visites, ma première question fut : en moto ou en tuk-tuk ? Après avoir négocié un prix avec deux jeunes, j'ai finalement opté pour le tuk-tuk, même si le prix du tuk-tuk était légèrement supérieur à la moto. De plus, le tuk-tuk, avec sont toit, me permettait d'être protégé des rayons du soleil, qui frappaient fort ce matin-là.

 

Je suis donc parti vers 9h30 de l'hôtel avec Chet, celui-là même qui m'avait amené gratuitement à l'hôtel la veille, et qui sera mon chauffeur-guide pour la journée.

 

 

Le train de bambou

 

 

Ce train est une expérience assez originale, pas du tout ce que l'on s'attend. Il servait à l'origine comme moyen de transport de marchandises dans la région.

 

Il est composé de parties : les rails, bien entendu, et une plateforme de bambou qui repose sur quatre roues actionnées par un petit moteur. Comme il n'y a qu'une seule voie, quand deux plateformes roulantes se rencontrent, le conducteur de l'une et ses passagers débarquent et, avec l'aide de l'autre conducteur, on enlève la plateforme et les roues pour laisser passer l'autre "wagon". Et on replace le tout sur les rails et le voyage continue.

 

Le trajet traverse des champs de riz et se fait en environ une heure, sur 4 kilomètres, avec un arrêt d'une vingtaine  de minutes dans un petit village.

 

En quittant la ville

ca-battamang-tour tuktuk (1) ca-battamang-tour tuktuk (2)

 

Mon guide devant le train de bambou

ca-battamang-tour tuktuk 1 (3)

 

Une rencontre sur l'unique voie ferrée

ca-battamang-tour tuktuk 1 (4) ca-battamang-tour tuktuk 1 (5)

 

La campagne environnante

ca-battamang-tour tuktuk 1 (6) ca-battamang-tour tuktuk 1 (7) ca-battamang-tour tuktuk 1 (8) ca-battamang-tour tuktuk 1 (9)

 

Le village du terminus

ca-battamang-tour tuktuk 1 (10) ca-battamang-tour tuktuk 1 (11)

 

Un four à briques traditionnel

ca-battamang-tour tuktuk 1 (12) ca-battamang-tour tuktuk 1 (13)

 

Et on repart...

ca-battamang-tour tuktuk 1 (14) ca-battamang-tour tuktuk 1 (15)

 

On nous laisse passer

ca-battamang-tour tuktuk 1 (16) ca-battamang-tour tuktuk 1 (17) ca-battamang-tour tuktuk 1 (18)

 

Retour au terminus de départ ... ici on se prépare à un mariage

ca-battamang-tour tuktuk 1 (19)


 
Au village de Kampong Pil

 

Une heure plus tard on reprenait la route pour nous rendre au temple de la colline Banan, situé à environ 25 kilomètres au sud de Battambang. J'avais choisi ce site, pas tellement pour le temple construit au temps d'Angkor, mais surtout pour avoir une vue de la région et des habitants qui y vivent.

 

En route, on s'est arrêté à deux endroits.

 

D'abord dans le village de Kampong Pil, où l'on peut traverser un pont suspendu au-dessus de la rivière Sangker pour rejoindre un temple assez impressionnant avec ses multiples sculptures religieuses dans un par face au temple lui-même.

 

 

ca-battamang-tour tuktuk 2 (20) ca-battamang-tour tuktuk 2 (21) ca-battamang-tour tuktuk 2 (22) ca-battamang-tour tuktuk 2 (23) ca-battamang-tour tuktuk 2 (24) ca-battamang-tour tuktuk 2 (25) ca-battamang-tour tuktuk 2 (26)

 

 

On s'est ensuite arrêté à un site qui fait face à un village de pêcheurs établi au dessus de la rivière, car, à la saison des pluies, les eaux montent presque jusqu'aux maisons. En période sèche, tout est vert...on y cultive toutes sortes de légumes qu'on va vendre au marché.

 

 

ca-battamang-tour tuktuk 2 (27) ca-battamang-tour tuktuk 2 (28) ca-battamang-tour tuktuk 2 (29) ca-battamang-tour tuktuk 2 (30)

 

 

Au temple de Phnom Banan


 

Et on arrive à la colline Banan. Et ici, une heureuse surprise : la présence d'un petit lac superbement aménagé pour accueillir les gens sous des abris au toit de chaume agrémenté de hamacs. Les gens, touristes et habitants de la région, y viennent en famille ou entre amis pour festoyer ensemble.

 

J'ai donc décidé de laisser tomber  la montée vers le temple, surtout que ma prochaine destination est Siem Reap, le haut lieu des temples renommés du Cambodge. J'en ai plutôt profiter pour me promener le long du lac et relaxer un peu.

 

 

ca-battamang-tour tuktuk 3 (31) ca-battamang-tour tuktuk 3 (32) ca-battamang-tour tuktuk 3 (33) ca-battamang-tour tuktuk 3 (34)

 

Vues du Temple sur la Colline de Banan

ca-battamang-tour tuktuk 3 (35) ca-battamang-tour tuktuk 3 (36) ca-battamang-tour tuktuk 3 (37) ca-battamang-tour tuktuk 3 (38)

 

Une heure plus tard, on revenait à Battambang, et on se donnait rendez-vous vers 18h00 pour nous rendre à un spectacle de cirque assez spécial.

 

 

ca-battamang-tour tuktuk 3 (39) ca-battamang-tour tuktuk 3 (40)

 

 

Au spectacle du Cirque
"Phare Ponleu Selpak"

 

Voilà une autre des actions communautaires cambodgiennes visant à permettre à des jeunes de sortir de la pauvreté en apprenant un métier. Au Phare, ce sont les arts visuels et le cirque. À chaque soir de la semaine, ils offrent un spectacle différent alliant musique et habiletés des arts du cirque. Et chaque spectacle commence par une danse cambodgienne traditionnelle.

 

Le soir où j'y suis allé, le spectacle s'intitulait  "Phumstyle"  et racontait l'histoire d'un jeune cambodgien qui revient dans son village après avoir vécu quelques temps en ville. Un spectacle de 90 minutes fantastique.

 

Le Phare est aussi implanté à Siem Reap, où les jeunes de Battambang peuvent poursuivre leur nouveau métier.

 

Les terrains du site

ca-battamang-tour tuktuk 4 (41) ca-battamang-tour tuktuk 4 (42) ca-battamang-tour tuktuk 4 (43) ca-battamang-tour tuktuk 4 (44)

 

Première partie su spectacle : danse traditionnelle

ca-battamang-tour tuktuk 4 (46) ca-battamang-tour tuktuk 4 (47)

 

Les musiciens qui accompagnent le spectacle

ca-battamang-tour tuktuk 4 (49)

 

La troupe à l'oeuvre

ca-battamang-tour tuktuk 4 (50) ca-battamang-tour tuktuk 4 (51) ca-battamang-tour tuktuk 4 (52)

 

Ces trois merveilleux jours à Battambang furent un autre de mes gros coups de coeur cambodgiens. Ici aussi un arrêt fortement recommandé.

 

Que je suis heureux de m'être de nouveau arrêté à Battambang, qui fut une capitale durant quelques années, du temps où les Thaïlandais occupaient cette région du Cambodge, et qui fut libérée avec l'aide des français.

 

Prochaine direction 

ca-battamang-tour tuktuk 4 (45)

Lithographie du Phare Ponleu Sepak

 

 

Un bonus spécial en ce temps de COVID-19

 

Merci à Jocelyne, une amie Facebook, pour avoir déniché cette vidéo
du groupe de jeunes cambodgiens du Phare Ponleu Sepak

 

 

 

Publié dans CARNET CAMBODGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article