Sichuan-Kham (24) ... Circuit routier "tibétain hors Tibet" (3) : Shangri La / Xiangcheng

Publié le par Jacques B de Jonquière (Québec) à 11:55

Mise à jour en novembre 2019

 

Xiangcheng, Sichuan
15 - 16 mai 2019
Environ 55 000 habitants (2010)
Altitude de 2 977 mètres


Un des villages de montagnes le long de la route

LOGEMENT

Dejiling Business Hotel  : 26$ cad... Chambre double avec lits chauffants, salle de bain privée, eau chaude, wifi.

  • Située  à 10 minutes du terminal de bus et 25 minutes du centre-ville. Il y a des hôtels plus près du terminal de bus.

En 2013, j'avais envisagé de faire le trajet que je commence aujourd'hui, à savoir rejoindre le Sichuan par le nord-ouest du Yunnan, mais j'avais dû abandonner cette idée, car, à l'époque, ce vaste territoire près du Tibet était interdit d'entrée pour les étrangers. J'avais donc fait mon entrée au Yunnan en train, en partant de Chongqing pour Kunming par le nord-est du Yunnan.

Je me reprends donc aujourdh'hui, en ce 15 mai 2019. On est parti à 08h00 de Shangri-La sous un soleil radieux.

Comme j'en avais fait la demande lors de ma réservation, j'avais bien un siège côté fenêtre, mais dans la dernière rangée du bus, et je découvris assez vite que je n'étais pas assis du bon côté, les belles vues dégagées sur les magnifiques paysages de montagnes étant du côté du conducteur. J'ai alors commencé à envisager une solution de rechange. Heureusement, comme le bus n'était pas plein, et peut-être une heure après le départ, j'ai remarqué un siège vide plus à l'avant, et, en plus, situé du côté du conducteur. Aussitôt repérée, aussitôt je suis allé m'asseoir à cette place.

Et c'est à ce moment que mon plaisir a vraiment débuté.

Petite note

Un conseil pour les voyageurs qui penseraient à faire ce trajet Shangri-La/Litang : si vous aimez prendre des photos, réservez un billet côté fenêtre et conducteur... Six heures de jouissance visuelle garanties !

 

Un première étape fabuleuse... 
Entre montagnes et rivières

 

La première heure du trajet, je le connaissais déjà, car il débute par la même route que celle qu'on avait prise pour se rendre à Deqin...des paysages de champs cultivés, puis un beau grand lac. Puis l'on entre dans un long corridor avec à droite de la route les parois de montagnes dont il est impossible de voir le sommet, et à gauche, une rivière dont je ne sais pas le nom et qu'on longera durant plusieurs kilomètres, avec comme fond des scène,  des montagnes de toutes les formes et de toutes les hauteurs.
 

  • Une première heure en terrain connu

ch-si1-xiangcheng-route 1 (1) ch-si1-xiangcheng-route 1 (2) ch-si1-xiangcheng-route 1 (3) ch-si1-xiangcheng-route 1 (4) ch-si1-xiangcheng-route 1 (5) ch-si1-xiangcheng-route 1 (6) ch-si1-xiangcheng-route 1 (7) ch-si1-xiangcheng-route 1 (8) ch-si1-xiangcheng-route 1 (9)

Après une heure, un nouveau trajet débute. On traverse la rivière qu'on continue de longer et s'ajoutent de temps à autre au paysage de petits villages aux maisons blanches établis sur le pentes des montagnes aux teintes variées et ombrées.

  • En longeant une première rivière

ch-si1-xiangcheng-route 1 (10) ch-si1-xiangcheng-route 1 (11) ch-si1-xiangcheng-route 1 (12) ch-si1-xiangcheng-route 1 (13) ch-si1-xiangcheng-route 1 (14) ch-si1-xiangcheng-route 1 (15) ch-si1-xiangcheng-route 1 (16) ch-si1-xiangcheng-route 1 (17) ch-si1-xiangcheng-route 1 (18) ch-si1-xiangcheng-route 1 (19) ch-si1-xiangcheng-route 1 (20)

À la troisième heure, on prend un nouvel embranchement, et, après quelques kilomètres sur une route affreuse en réparation, on entre dans un genre d'étroit canyon, avec, je crois, une nouvelle rivière aux eaux turquoises. Et même si la rivière est maintenant à droite, on peut, dans les détours de la route, avoir des vues splendides sur les montagnes et la rivière.

  • Le long d'une superbe rivière turquoise

ch-si1-xiangcheng-route 1 (21) ch-si1-xiangcheng-route 1 (22) ch-si1-xiangcheng-route 1 (23) ch-si1-xiangcheng-route 1 (24) ch-si1-xiangcheng-route 1 (25) ch-si1-xiangcheng-route 1 (26) ch-si1-xiangcheng-route 1 (27) ch-si1-xiangcheng-route 1 (28)

Un arrêt pour le lunchch-si1-xiangcheng-route 1 (29)
Et l'on reprend la route...ch-si1-xiangcheng-route 1 (30) ch-si1-xiangcheng-route 1 (31) ch-si1-xiangcheng-route 1 (32) ch-si1-xiangcheng-route 1 (33) ch-si1-xiangcheng-route 1 (34) ch-si1-xiangcheng-route 1 (35)
Un dernier deux (2) heures plus campagnard

 

Puis, les deux dernières heures avant d'arriver à Xiangcheng, on quitte les routes étroites et secondaires, pour une route plus large qui traversera de nouveau des champs cultivés ou en attente de culture, de nombreux villages avec leurs maisons blanches carrées aux volets des fenêtres colorées, le tout toujours sur fond de rivière et de montagnes et toujours accompagnés par le soleil.

  • Des champs et des villages

ch-si1-xiangcheng-route 2 (1) ch-si1-xiangcheng-route 2 (2) ch-si1-xiangcheng-route 2 (3) ch-si1-xiangcheng-route 2 (4) ch-si1-xiangcheng-route 2 (5) ch-si1-xiangcheng-route 2 (6) ch-si1-xiangcheng-route 2 (7) ch-si1-xiangcheng-route 2 (8) ch-si1-xiangcheng-route 2 (9) ch-si1-xiangcheng-route 2 (10) ch-si1-xiangcheng-route 2 (11) ch-si1-xiangcheng-route 2 (12) ch-si1-xiangcheng-route 2 (13) ch-si1-xiangcheng-route 2 (14) ch-si1-xiangcheng-route 2 (15)

  • L'arrivée à Xiangcheng

ch-si1-xiangcheng-route 2 (16)


À Xiangcheng, une de ces petites villes rencontrées le long de la route et établies au pied des montagnes, j'avais décidé d'y faire une halte de deux nuits, me fiant à la suggestion de Lonely Planet. C'est donc à mon hôtel que je me suis d'abord rendu avant de partir à la découverte de cet autre village à la culture tibétaine.

Villes et villages tibétains ...
Xiangcheng, une autre belle ville du Sichuan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Effectivement : trop beau .<br /> Je n ' ai pas vu de moutons sur les photos . Est - ce que tu les as tous mangés ?<br /> Blague à part : MERCI !!!
Répondre
J
Dans ces régions, c'est beaucoup plus les yaks qu'on peut voir dans les champs. Les moutons, j'en ai vu que très, très rarement. Jacques, de Jonquière