Flores (19) ... 2017 : Une finale avec un nouvel arrêt aux lacs du Kelimutu (2)

Publié le par Jacques B de Jonquière (Québec) à 09:40

Mise à jour en septembre 2017

Moni, Flores
23 avril 2017

Maumere, Flores 
23 - 25 avril 2017
Environ 52 921 habitants

Flores  (19) ... 2017 : Une finale avec un nouvel arrêt aux lacs du Kelimutu (2)

Flores  (19) ... 2017 : Une finale avec un nouvel arrêt aux lacs du Kelimutu (2)Un des trois (3) lacs du Kelimutu :
le Tiwu Ata Polo ou le "lac ensorcelé ou enchanté"

 

PETITE NOTE
SUR MES DEUX VISITES DE FLORES 
(2011 et 2017)

En 2011, j'avais commencé ma découverte de l'île de Flores par un séjour inoubliable de quelques jours dans la capitale de l'île, Maumere. J'en avais profité pour faire une petite virée de deux (2) jours à Larantuka, à l'extrémité est de l'île.

 

Flores 2011 : Larantuka, en pays Lamaholot

 

Puis j'avais repris la route pour Ende en m'arrêtant pour une nuit à Moni de façon a me rendre au parc national du Kelimutu pour y voir les trois (3) lacs volcaniques du parc, trois lacs aux couleurs différentes.

Cette année, j'ai fait le trajet inverse Ende / Moni / Maumere en bus, une finale remplie d'imprévus.

Jacques

 

 

LOGEMENT

Gardena Hotel : 165 000 IDR ... ​​​​​​Chambre double, air climatisé, salle de bain privée, eau froide, petit déjeuner, galerie.

  • Situé  au centre-ville de Maumere

 

​​​

Ce matin, mon plan était de me rendre à Moni pour une nuit et voir si je retournerais au Kelimutu si la température le permettait, puis de continuer ma route vers Maumere.  En 2011, j'avais finalement réussi à voir les trois lacs, mais sous un ciel nuageux.

 

Flores 2011 ... Maumere  / Moni / Kelimutu / Wologai / Ende

 

Mais la journée s'est passée bien différemment.
 

Jour 1 ...
Une journée fort chargée,
de Ende à Maumere en bus régulier


Le début s'est déroulé comme prévu... ojek vers le terminal de bus vers 6h30, départ en bus public à 7h00 vers Moni et arrivée à Moni deux heures plus tard.
 

  • Sur la route ... De Ende à Moni en bus regulier

id-ende-moni (1)id-ende-moni (2)id-ende-moni (3)id-ende-moni (4)id-ende-moni (5)id-ende-moni (6)id-ende-moni (7)id-ende-moni (8)id-ende-moni (9)id-ende-moni (10)id-ende-moni (11)id-ende-moni (12)id-ende-moni (13)id-ende-moni (14)id-ende-moni (15)id-ende-moni (16)id-ende-moni (17)id-ende-moni (18)id-ende-moni (19)id-ende-moni (20)id-ende-moni (21)id-ende-moni (22)id-ende-moni (23)id-ende-moni (26)id-ende-moni (24)id-ende-moni (27)id-ende-moni (28)id-ende-moni (29)id-ende-moni (30)

Et c'est ici à Moni que tout mon plan initial s'est effondré : le Bintang, l'hôtel où je comptais séjourner pour une nuit affichait complet...

Il fallait penser vite...le ciel était d'un bleu magnifique sans nuage, donc la meilleure situation pour voir les trois lacs de cratère du Kelimutu aux couleurs variées et changeantes...et la possibilité de prendre un bus pour Maumere dans l'après-midi...alors j'ai pensé vite...

À  9h30, le responsable du Bintang me trouve un ojek pour me rendre au Kelimutu. Je laisse mes bagages à l'hôtel et je vais visiter les trois lacs sous un ciel resplendissant... et après plusieurs photos, le zoom de mon appareil photo ne répond plus aux commandes, donc impossible de prendre davantage de photos. J'enrage, surtout que j'avais pris la peine avant de partir, d'acheter un nouvel appareil.

Jusqu'à nouvel ordre, vous n'aurez donc que mes commentaires pour décrire les derniers moments que je passerai de Moni à  Maumere.

Voici les dernieres images que j'ai pu recueillir de ma visite au Kelimutu.
 

  • Le Kelimutu ou "Montagne bouillonnante" (1 639 mètres) sous un soleil resplendissant

En montant vers le Parc National

id-moni-kelimutu (1)id-moni-kelimutu (4)

 Le Tiwu Ata Polo (lac ensorcelé ou enchanté)

id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (1)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (2)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (3)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (4)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (5)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (6)id-moni-kelimutu-tiwu Ata Polo (7)

En montant vers le sommet du Kelimutu

id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (1)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (2)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (5)

Le Tiwu Nuwa Muri Koo Fai 
(lac des jeunes hommes et jeunes filles)

id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (3)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (4)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (6)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (7)id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (8)

Le Tiwu Ata Mbupu (lac des gens âgés)

id-moni-kelimutu-Tiwu Ata mbupu (1)id-moni-kelimutu-Tiwu Ata mbupu (2)

Et on s'amuse à photographier l'étranger...et je fais de même

id-moni-kelimutu-Tiwu Nuwa (9)

Et ce sera ma dernière photo
avant que le zoom de ma caméra cesse de fonctionner

À 12h00, je reviens donc au resto de l'hôtel, pour y attendre le passage d'un des bus pour Maumere en lisant l'un des bouquins que j'avais achetés dans un commerce de livres usagés avant de quitter Legian ...

À 13h15, un bus se pointe finalement et le serveur du resto crie au chauffeur qu'il y a un passager pour Maumere. Le bus s'arrête et j'embarque dans un bus surpeuplé pour un trajet de 3h30. Après une heure de route cependant et après le remplacement d'un pneu dû à une crevaison, je réussis à avoir une place convenable sur un banc.

À 16h45, on arrive finalement à Maumere et on me dépose à l'hôtel où j'étais demeuré en 2011, le Gardena, situé au centre-ville pas très loin de la mer.

 

Flores 2011 ... Maumere, quel début !

 

Flores 2011 ... Maumere, en pays Sikkanais

 

Une fois installé,  comme c'est l'heure de mon 5 à  7, je m'achète une Bintang en face de l'hôtel et je me dirige vers la mer à la recherche d'un endroit agréable pour observer le coucher du soleil.

Je le trouve dans le quartier des pêcheurs établi en face de la mer et séparé par des blocs de pierre. Comme on est au nord de l'ile, il faut se tourner vers le port à l'ouest pour voir le ciel changer de couleurs.

Une fois le soleil couché, je me rendrai au Golden Fish Restaurant, situe face a la mer avec vue sur le port, pour y prendre un repas de nouilles frites  (mie goreng).

Et je finirai cette journee bien chargée par du bon temps passe avec les responsables de l'hôtel, tout en prenant avec eux une autre bonne bière fraîche. Comme l'hôtel n'a pas de wifi, le jeune gérant m'offre d'utiliser son adresse personnelle de wifi.

À 00h15, c'est le temps d'aller dormir.
 

Jour 2 ...
Un coucher de soleil très spécial



Après le déjeuner,  je me rends au café internet que m'avait indiqué le préposé de l'hôtel pour voir s'il pouvait m'être de quelque utilité. Et j'y suis demeuré plusieurs heures, le temps de rédiger mon premier article avec photos sur ma croisière.


Puis en fin d'après-midi, je suis revenu au Golden Fish pour y admirer le coucher du soleil, un coucher de soleil fantastique.


Comme vous n'aurez pas de photos de ces merveilleux moments, je vous invite à lire la description que j'en fais, puis, fermez les yeux et essayez d'imaginer ce qu'il fut...


MON COUCHER DE SOLEIL DU 24 AVRIL 2017 SANS PHOTOS

"Je suis assis au balcon du Golden Fish face à une mer calme où se prélassent quelques petites embarcations de pêcheurs et un voilier beaucoup plus imposant, mais sans ses voiles ouvertes.  Au loin,  une île dont j'aperçois les contours, et, dans le ciel bleu, de fins nuages blancs qui viendront me surprendre un peu plus tard. Ça,  c'est au nord.

À l'est, je vois une autre île semblable à la première et qui se dessine en partie derrière les toits d'un quartier de Maumere et en partie sur fond marin.

À l'ouest, c'est le port de Maumere où se couchera tout doucement le soleil dans un ciel avec des nuages au formes diverses.

Et le spectacle commence !

D'abord à l'ouest, les nuages commencent à se colorer sur fond de ciel bleu ... du noir au gris, du jaune à l'oranger, du rose au rouge...

Puis, peu à peu, les nuages du nord et ceux de l'est se mettent à rosir doucement pour envahir presque complètement le ciel bleu, et la mer suit l'exemple...elle devient de plus en plus rose donnant ainsi une teinte très différente aux bateaux qui continuent de s'y prélasser.

Puis les nuages de l'ouest reprennent le contrôle de la situation avec un dernier éclatement de couleurs...

Puis, tout doucement, les lumières s'éteignent...et je peux enfin reprendre mon souffle".

Une bonne gorgée de Bintang à la santé du soleil !
 

À VOUS MAINTENANT DE JOUER  !
 
Jour 3 ...
Un dernier 5 à 7 très agréable


Après une autre session intensive d'internet et sur recommandation du jeune préposé de l'hôtel,  j'ai décidé d'aller manger du poisson dans un resto face à la mer, le Rumah Makan Jakarta, sur la route menant à l'aéroport.

Après avoir repéré le resto et avoir regardé le menu, c'était clair que je viendrais ici pour manger du poisson, surtout qu'étant un resto musulman, on ne vendait pas d'alcool, mais j'avais ma bière avec moi pour le coucher du soleil.

Mais comme l'accès à la mer,  ici dans la ville de Maumere, est plutôt difficile, j'ai donc cherché comme au premier soir, à partir de la rue principale, une ruelle qui mènerait à la mer. Et j'en ai trouvé une qui longeait la mer, bordee au nord par une digue de grosses pierres protégeant les habitations au sud des forts courants marins.

Je me suis donc installé là pour prendre ma bière quotidienne.

Et ça n'a pas pris 2 minutes qu'une gang d'une dizaines d'enfants, âgés de 7 à 12 ans sont accourus pour voir cet étranger qui les visitait. Et avec leur peu d'anglais et moi, mon peu d'Indonésien , on a quand même reussi à en apprendre un peu sur chacun...âge,  origine, famille, religion, école, entre autres. Et un monsieur plus âgé est venu nous rejoindre.

Après près d'une heure, on s'est quitté, eux pour rentrer chez eux, moi pour aller manger du poisson accompagné de la bière qui me restait à boire.  J'ai choisi un poisson frit avec une sauce "rica-rica, une sauce assez épicée. Mais avec un riz blanc accompagné d'une sauce soya sucrée,  ça se mangeait très bien.

Et je suis rentré à l'hôtel pour terminer mon livre, car je compte bien pouvoir aller  l'échanger à Denpasar contre un nouveau roman pour la suite du voyage.

Le 26 avril, en après-midi, je prends l'avion pour Denpasar. J'y demeurerai 3 nuits avant de m'envoler vers Manille, puis Fukuoka au Japon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article