Bikaner (1) ... Une arrivée enthousiasmante, mais...

Publié le par Jacques B de Jaisalmer (Rajasthan) le 27/01/17 à 16:30

Mise à jour en octobre 2017

 

Bikaner, Rajasthan du  nord-ouest

22 et 24 - 26 janvier 2017

Environ 647 800 habitants

Bikaner (1) ... Une arrivée enthousiasmante, mais...

On est en route vers le nord-ouest désertique du Rajasthan

 

 

 

LOGEMENT

Jamna Desert Safari ou Jamna Vilas Guesthouse : 400 INR ... Chambre double, fan, salle de bain privée, wifi.​​​​​​

  • Situé tout près de la gare ferroviaire principale;
  • Superbe terrasse donnant sur le coucher du soleil et avec vues sur la ville;
  • Resto sur la terrasse.

 

 

 

Lundi matin, je prenais le bus pour Bikaner, un trajet d'à peine quatre (4) heures sur une route très cahoteuse entre Mandawa et Fatehpur (45 minutes), mais, après Fatehpur, on était sur une autoroute jusqu'à Bikaner.

 

Le trajet s'est donc fait dans de bonnes conditions, et j'ai pu prendre plusieurs photos.

 

Il faut savoir qu'à partir de Mandawa vers l'ouest, on se diriqe vers le désert. C'était donc un type de paysage très spécial. La première heure on traverse des champs aux cultures diverses, mais plus on se rapproche de Bikaner, plus le paysage devient désertique. De plus, comme on est encore en hiver ici, les quelques arbres qu'on retrouve sur les dunes sont encore dénudés, surtout les acacias.

 

Le vert, le jaune et le doré furent donc les couleurs dominantes des paysages durant ce trajet.


 

Sur la route Mandawa / Bikaner ...
Du vert, du jaune et du doré

 

 

mandawa-bikaner-route(1) mandawa-bikaner-route(2) mandawa-bikaner-route(2a) mandawa-bikaner-route(3) mandawa-bikaner-route(4) mandawa-bikaner-route(5) mandawa-bikaner-route(6) mandawa-bikaner-route(7) mandawa-bikaner-route(8) mandawa-bikaner-route(9) mandawa-bikaner-route(10) mandawa-bikaner-route(12) mandawa-bikaner-route(13) mandawa-bikaner-route(14) mandawa-bikaner-route(15) mandawa-bikaner-route(16) mandawa-bikaner-route(17) mandawa-bikaner-route(18) mandawa-bikaner-route(19) mandawa-bikaner-route(20)

 

Arrivée à l'hôtel et première promenade

 

 

En arrivant au terminal de bus de Bikaner, plusieurs tuktuks attendaient les voyageurs. Ce me fut donc très facile de me rendre à l'hôtel où j'avais réservé une chambre pour trois jours.

 

 

L'entrée spéciale de l'hôtel

bikaner-arrivee-hotel (1)

 

 

Après mon inscription et mon installation, je suis prêt pour une première exploration de mon quartier situé à deux pas de la gare ferroviaire à la recherche de mes principaux points de repère : banque, café internet, restos, etc.

 

 

bikaner-gare ferroviaire (1) bikaner-gare ferroviaire (2) bikaner-gare ferroviaire (3) bikaner-gare ferroviaire (4) bikaner-gare ferroviaire (5)

 

 

Après avoir traversé la gare ferroviaire, je repère facilement tous ces commerces,et j'en trouvé même un qui vend alcool et bière. Très utile pour mes 5 à 7. 

 

 

bikaner-gare ferroviaire-quartier (1) bikaner-gare ferroviaire-quartier (2) bikaner-gare ferroviaire-quartier (3)

 

 

Après avoir été au café internet pour mettre à jour le blogue, je reviens à l'hôtel, tout en n'oubliant pas de m'acheter deux bières que je projette de boire sur la terrasse de l'hôtel.

 

À  l'hôtel,  je m'installe donc sur une une superbe terrasse face au coucher du soleil avec les deux bières que je m'étais achetées, le tout avec vue sur la ville et un fond musical autre que les appels à la prière : percussions, musique de style arabe, et les trains qui quittent la gare, et le doux roucoulement des pigeons qui se courtisent.

 

Un premier 5 à 7
superbement agréable

 

 

bikaner-arrivee-hotel-terrasse (3)bikaner-arrivee-hotel-terrasse (2) bikaner-arrivee-hotel-terrasse (4) bikaner-arrivee-hotel-terrasse (5)

 

Ici, c'est le repos du guerrier...

bikaner-arrivee-hotel-terrasse (6) bikaner-arrivee-hotel-terrasse (7)

 

 

Vers 18h30, alors que le soleil s'est couché et que la nuit a pris le relais, j'entends soudain des bruits de pétards et le ciel s'éclaire de jolis feux d'artifices ... Est-ce moi qu'on accueille ainsi ? En tout cas cette arrivée à Bikaner m'invite à demeurer ici au moins une journée de plus...

 

 

bikaner-arrivee-hotel-terrasse (8)

 

 

Et il est maintenant temps d'aller manger dans l'un des restos repérés. Je descends donc à ma chambre pour y prendre quelques roupies.

 

 

bikaner-arrivee-hotel-terrasse (9)

 

 

MAIS ...
TOUT UN CHOC !

 

 

Arrivé à  ma chambre, j'ouvre mon sac à dos pour y prendre mon porte-documents ... mais surprise ! 

 

Le porte-documents n'est plus dans mon sac à dos...Panique dans la demeure...Beaulieu, du calme que je me dis, relaxe et réfléchis !  Je cherche dans tous les compartiments de mon sac à dos et de mon sac de jour...introuvable... vol?  Oubli? Je ne vois que 3 hypothèses : oubli dans le premier ou le deuxième hôtel à Mandawa ou vol par le guide ou un de ses amis rencontrés durant mes deux jours de visite de la ville.

 

Alors commence  de longues heures à  jongler avec les hypothèses en tentant de me resouvenir de ce qui s'est passé à Mandawa. Ce sera une très longue nuit entrecoupée de nombreux réveils.

 

J'écarte d'abord le vol, car mon porte-documents se trouvait dans mon sac à dos cadenassé dans ma chambre.

 

Oubli dans le premier hôtel ?  Je ne vois pas... mais, avec l'aide du responsable de l'hôtel de Bikaner, j'appellerai  tout de même pour vérifier,  mais ils n'ont rien trouvé.

 

Reste le second hôtel... malheureusement, je n'ai que le nom de l'hôtel. Je révise alors ma journée jusqu'au départ ... je me souviens alors qu'avant de quitter l'hôtel pour prendre mon bus, j'ai pris mon porte-documents pour y prendre deux 500 roupies, l'un pour la chambre, l'autre pour Rakesh, mon guide...et je sors ma brosse à cheveux pour me donner un coup de peigne ... ça ne peut être qu'à ce moment que mon porte-documents a disparu... je l'ai sans doute oublié dans ma chambre avant de partir...et je me rends alors compte que ma brosse à cheveux n'est plus, elle aussi, dans mon sac de jour...

 

C'est maintenant clair...Il faut que je retourne à l'hôtel de Mandawa  pour vérifier, en espérant que ce soit bien le cas et que les gens de l'hôtel soient honnêtes !

 

Je reprends donc le bus pour Mandawa et je n'ai pas le coeur à prendre des photos. Quatre heures plus tard, j'arrive à Mandawa et, en me croisant les doigts,  je me fais conduire à l'hôtel en tuktuk. 

 

En arrivant, je vois le jeune responsable de l'hôtel  qui, en me voyant, me sourit et me dit en anglais : "Your hair brush and your bag?" Je l'aurais embrassé.  Il me remet mon porte-documents et ma brosse à cheveux ... tout y est, il ne manque rien, même, mes cartes de crédit, les yens japonais et les pesos philippins qui s'y trouvaient. Je l'ai remercié je ne sais combien de fois.

 

J'ai mangé à l'hôtel et y ai passé la nuit. Ce matin, je reprenais le bus pour Bikaner avec un immense poids de moins sur mes épaules, sans oublier de remercier, de nouveau, le gérant de l'hôtel et de lui laisser un petit bourboire.

 

J'ai souvent dit, en riant,  que dans mes voyages en Asie les dieux étaient avec moi...eh bien, je crois que les dieux hindous sont eux aussi avec moi.

 

À suivre...

 

Publié dans Rajasthan, CARNET INDE NORD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Tu es tout de même très chanceux et tant mieux pour toi !!!<br /> Je suis comme les coms précédent ce long couloir de l'hôtel me donne le frisson ( je suis claustrophobe ) il aurait fallu que je passe les yeux fermés lol lol !!!
Répondre
J
Après cette aventure, j'ai fait plus attention à mes bagages lorsque je quittais mon hôtel.<br /> <br /> Jacques, de Jonquière.
B
Un grand merci pour vos récits de votre voyage,toujours un bonheur de vous lire.<br /> Je vous souhaite un bon voyage et encore de très belles découvertes<br /> <br /> Une amie qui vous suit également sur FB
Répondre
J
Et merci à vous de prendre de votre temps pour réagir à mes articles. L'avantage de facebook, c'est que ça me permet de vous livrer à chaud mes premières impressions, tandis que le blogue me permet d'ajouter des photos.<br /> <br /> À la prochaine <br /> <br /> Jacques, a ma dernière nuit à Jaisalmer.
A
J'avais déjà suivi sur FB tes péripéties et je pense que le peuple Indou est très très honnête,tu as eu une sacrée chance.<br /> Ton hôtel ??? Il ne faut pas être claustrophobe pour prendre cette allée entre deux hauts murs,rien que de voir la photo Brrrrrrrrrrrrr !!!<br /> Bonne continuation dans ce pays plein de surprises !!!!
Répondre
J
Des surprises, tu dis...il y en a eu plein depuis 15 jours, et j'adore ce genre de situations, même si parfois c'est stressant sur le coup...mais on reprend vite nos sens.<br /> <br /> Pour l'entrée de l'hôtel, les peintures sur le mur enlève toute crainte de claustrophobie. J'ai même beaucoup aimé ce style d'accueil.<br /> <br /> À la prochaine. <br /> <br /> Jscques, à ma dernière soirée à Jaisalmer avant de partir pour Jodhpur, une autre des villes des maharajas.