Nagasaki (1) ... Le côté sombre de l'être humain

Publié le par Jacques B de Osaka (Japon) a 23:30

 Mise à jour en décembre 2021

Nagasaki, Kyushu 
16 - 19 mai 2016
Environ 443 400 habitants 

jp16-Nagasaki -1945-Musee (4)
À l'entrée du Musée de la bombe atomique de Nagasaki...
Un message traduit en 10 langues.
 

Fukuoka et Nagasaki : une semaine à peine que je suis arrivé dans ce pays qui m'intriguait tant mais que je craignais un peu de visiter... mais déjà je puis dire que le Japon, ce n'est que ma première visite.

Nagasaki est mon premier gros coup de coeur japonais : une des plus belles villes côtières que j'ai vues en Asie, avec Hong Kong (Chine), Busan et Tongyeong (Corée du sud) et une ville qui fut pendant plusieurs années le seul lien avec le monde occidental  grâce au commerce.

Entourée de montagnes et faisant face à la mer, Nagasaki s'est établie en grande partie sur les pentes de ces montagnes, une ville aussi qui a su utiliser ses rivières qui se jettent dans la mer et aménager des parcs superbes autant au bord de la mer que dans la ville elle-même.


Une partie de la ville de Nagasaki vue du mont Inasa-yama

jp16-NagasakiMontagne (14)


Malheureusement, on ne connaît Nagasaki que pour les événements tragiques qui lui sont tombés dessus en août 1945, mettant ainsi fin à la Deuxième Guerre Mondiale. Qui, en effet, n'a pas entendu parler des deux bombes atomiques qui se sont abattues en quelques jours d'intervalle sur Hiroshima (6 août 1945), et, sur Nagasaki (9 août 1945) ?

C'est dans ces lieux de mémoire que j'ai passé ma première journée à Nagasaki. 

  • Parc de l'hypocentre de la bombe atomique de Nagasaki

jp16-Nagasaki -1945-Epicentre (2)

Une partie du mur de la cathédrale d'Urakami

jp16-Nagasaki -1945-Epicentre (3)

Des sculptures pour se souvenir
des femmes et des enfants qui périrent

jp16-Nagasaki -1945-Epicentre (1)jp16-Nagasaki -1945-Epicentre (4)

  • Musée de la bombe atomique

jp16-Nagasaki -1945-Musee (1)jp16-Nagasaki -1945-Musee (2)jp16-Nagasaki -1945-Musee (3)

L'heure de l'explosion

jp16-Nagasaki -1945-Musee (5)

Reconstitution du mur qui résista au bombardement

jp16-Nagasaki -1945-Musee (6)

La bombe qui détruisit Nagasaki...son nom : "Fat man"

jp16-Nagasaki -1945-Musee (8)jp16-Nagasaki -1945-Musee (7)

  • Mémorial national de la paix dédié aux victimes

Douze colonnes de verre avec le nom des victimes

jp16-Nagasaki -1945 (87)

  • La Cathédrale d'Urakami en 2016

jp16-Nagasaki -1945-Cathedrale (2)jp16-Nagasaki -1945-Cathedrale (3)jp16-Nagasaki -1945-Cathedrale (3)a

  • L'école élémentaire de Shiroyama avec sa section qui résista... désormais un Musée du souvenir à l'intérieur même de l'école qui fut reconstruite.

jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (1)

La section qui résista à l'explosion

jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (2)jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (3)jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (5)jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (6)
jp16-Nagasaki -1945-Ecole Shiroyama (4)

  • Parc de la Paix

Une des sculptures du Parc

jp16-Nagasaki -1945-Parc (5)

La fontaine de la Paix

jp16-Nagasaki -1945-Parc (1)jp16-Nagasaki -1945-Parc (4)jp16-Nagasaki -1945-Parc (2)jp16-Nagasaki -1945-Parc (3)

Mais, malgré ces tristes événements, Nagasaki a su relever la tête et se reconstruire sous le thème de la paix... C'est aujourd'hui une ville dynamique, mais qui se fait un devoir de ne pas oublier son passé et de travailler à ce que cela ne se reproduise plus.

Après Fukuoka, c'est donc dans deux villes très spéciales, historiquement parlant, que je m'arrêterai, Nagasaki et Hiroshima.

Ces deux villes nous forcent à réfléchir sur le côté sombre de l'être humain, sa capacité d'utiliser son cerveau pour détruire plutôt que de construire et de créer.

Aujourd'hui...ce fut une journée axée sur la réflexion !

 

Pour de plus amples informations sur les bombardements de Hiroshima et Nagasaki, l'article de Wikipedia est des plus intéressants...c'est ICI


Nagasaki  ... Une ville ouverte sur le monde (1)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je comprends ta journée de réflexion d'autant plus que nous revenons de la Croatie et de Bosnie, avec les nombreux cimetières aux monuments datés sensiblement des mêmes années. Sarajevo, Srebrenica, Vukovar... lieux de mémoire qui rappellent tellement de tragédies humaines. Nous souhaitons tellement que la paix règne sur Terre. Une exposition sur les migrants nous a beaucoup touchés. Quelle tristesse!
Répondre
J
Et je comprends aussi tres bien tes commentaires lorsque vous avez visité ces régions où là aussi l'homme assassiné tant d'êtres humains. <br /> <br /> Jacques, de Kyoto