Séoul (2) ... Une raison de plus pour demeurer plus longtemps

Publié le par Jacques de Suwon (Coree du sud) a 10:30

Mise à jour en février 2021

 

Séoul, Corée
10 - 16 mars 2015
Environ 10.5 millions d'habitants

Co-Seoul-Flash-intro (3)
La propriétaire de l'hôtel (a droite) avec ses employés
pour mon dîner d'initiation à la cuisine coréenne

Après cette heureuse expérience à Incheon que je vous ai racontée ans dans mon article précédent, j'ai tout de même décidé de déménager à Séoul, car mon hôtel à Incheon était très isolé. De plus la température était assez vilaine pour me donner des envies de faire comme à Taiwan : descendre vers le sud de la Corée et remonter à Séoul plus tard en mars.

Le 10 mars au matin, je me suis donc rendu en taxi à la station de métro pour me rendre à l'auberge que j'avais réservée au centre-ville de Séoul, à deux pas d'une station de métro... un trajet de presqu'une heure. C'était au Seoul Station Guesthouse et le déjeuner était inclus.

J'avais quelques craintes, car le dortoir comprenait 10 lits. Mais la chambre était suffisamment grande pour qu'on puisse s'y sentir à l'aise. De toute façon, on n'était pas encore en grande période touristique...on s'est donc retrouvé tout au plus 4 personnes dans la chambre, et, certains jours, j'y étais seul.

J'ai donc commencé à planifier mes visites de Séoul...pas facile car il y a tant de choses à voir.

Heureusement avec  mon Lonely Planet, le guide touristique en anglais préparé par la ville, une carte du métro et ma carte Kmoney, qui permet de se déplacer à Séoul en métro et en bus, j'ai décidé d'y aller selon mes goûts de chaque jour.

Co-Seoul-Flash-intro (6)

Un certain train de vie s'est donc peu à peu installé :

  • vers 9h00 chaque matin, un petit déjeuner très consistant (jus, toast, oeuf à la coque, jambon, fromage et café (j'aurais pu aussi prendre des céréales);
  • choix de mes visites de la journée à partir du guide touristique de la ville;
  • retour à l'auberge en fin d'après-midi pour la douche et une période de relaxation;
  • des 5 à 7 pour rédiger mes articles pour le blogue, accompagné bien sûr, de mes bières quotidiennes;
  • une petite marche pour aller manger dans l'un des restos près de l'hôtel;
  • Retour à l'hôtel pour prendre mes messages grâce au Wi-Fi et dodo dans une chambre bien chauffée.

"Une chambre bien chauffée"...ça m'amène à vous parler de la température, car, après mes deux jours à Incheon avec un vent des plus frisquets, j'avais bien peur de devoir descendre vers le sud de la Corée...mais à Séoul, la température, durant le jour, s'est réchauffée : un beau soleil avec une température entre 6 et 10 degrés...excellent pour la marche avec espadrilles, pantalons et coupe-vent.

Avec cette température mes deux premiers jours à Séoul, j'ai commencé à réviser mes plans de descente vers le sud...et finalement, je suis demeuré à Séoul près de 8 jours.

Durant cette semaine au Seoul Station Guesthouse, j'ai peu à peu établi quelques liens avec la responsable et propriétaire de l'auberge, qui parlait très bien l'anglais, et, même un peu de français.

Un matin, après le déjeuner, je lui demande des informations sur la nourriture coréenne, car, ici, en Corée, c'est un tout autre monde que celui de la nourriture, et je voulais me démêler un peu dans les us et coutumes, côté nourriture. Elle va alors me chercher des documents sur la nourriture coréenne et accepte gentiment de m'expliquer la base de leur cuisine. En regardant les documents et en écoutant ses informations et ses suggestions de certains plats, je lui demande si elle connaît un resto pas loin de l'hôtel où je pourrais manger un de ces plats qui me tente, le kimchi. Elle m'offre alors, si ça m'intéresse, de dîner avec elle et son personnel en soirée. Je pourrais alors avoir une meilleure idée de tout ce qu'on vient de parler.

J'accepte aussitôt son offre avec plaisir. Et on se retrouve en soirée pour une nouvelle initiation à la cuisine coréenne

Co-Seoul-Flash-intro (2)Co-Seoul-Flash-intro (1)

Et les deux soirs suivants, je suis allé à la découverte de nouveaux plats coréens dans des restaurants du coin. Une nouvelle expérience très agréable.

Co-Seoul-Flash-intro (4)

Je n'avais pas pensé à indiquer que je voulais manger sur place,
alors on m'avait préparé mes plats pour apporter.
Co-Seoul-Flash-intro (5)

Vous aurez sans doute compris pourquoi j'ai décidé de demeurer plus d'un mois en Corée... Combien de temps ?... Aucune idée, je verrai bien !... De toute façon, je peux me le permettre, car j'ai jusqu'à la mi-mai pour entrer en  Chine.

Pour le moment, mon principal problème est de savoir comment je vais vous présenter ma découverte de cette ville merveilleuse. Il y a tant à voir.

En attendant le compte rendu de mes visites à Séoul, je vous suggère de lire les deux articles que j'ai rédigés cet automne sur l'histoire de ce pays peu connu.

La Corée en bref (1) ... La Péninsule coréenne jusqu'à la partition de 1945

 

La Corée en bref (2)... 1945 : deux pays dans une péninsule

 

 

Publié dans CARNET CORÉE SUD, Seoul

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je voudrai bien savoir ce qu'il y a dans tous ces petits ( et grands ) plats,j'ai comme l'impression que tu as dû te régaler !!!
Répondre
J
Bonjour Annick. <br /> <br /> Ce copieux repas que la proprietaire du guesthouse et de l'agence de voyage (la dame assise au bout de la table) qui m'avait gentiment invite a partager ce repas avec son equipe, m'a permis d'en apprendre davantage sur la cuisine coreenne, et surtout de me regaler a plein. <br /> <br /> Comme je suis au debut de mon aventure culinaire coreenne, je ne peux pas a ce moment-ci avoir tous les details du rituel entourant les repas coreens. <br /> <br /> Mais ce que je sais a present, c'est qu'un plat principal est toujours accompagne de quelques petits plats de legumes assaisonnes differemment (banchan), d'un genre de soupe claire et, evidemment, de riz. <br /> <br /> Ici, la soupe, le plat a la gauche, etait un kimchi (legumes divers, porc, tofu et des ingredients qui la rendent epicee, mais pas trop). Les deux autres plats etaient plus doux au gout et comprenaient eux aussi du porc et des legumes. <br /> <br /> En gros, un melange extraordinaire de saveurs.<br /> <br /> Je me promets d'ecrire un article, a la fin de mon voyage en Coree, specifiquement sur la culture culinaire coreenne, une des cuisines les plus originales dans l'est asiatique, et surtout, une cuisine qu'on connait tres peu.<br /> <br /> A la prochaine<br /> <br /> Jacques, de Suwon au sud de Seoul.