Noël en Asie ... Musique de Noël à la japonaise

Publié le par Jacques B de Jonquière (Québec) à 08:30

Mise à jour pour le Temps des Fêtes 2020

Jonquière, Québec
17/12/2015

Meri Kurisumasu !
Noël en Asie ... Musique de Noël à la  japonaise
 

En 2016, c'est au Japon que je me rendrai pour la première fois. Aussi, comme à chaque année, ai-je commencé à me familiariser avec ce pays. Pour le temps des Fêtes 2015, c'est donc vers ce pays que j'ai tourné mon regard pour découvrir comment les japonais célèbrent cette période de l'année.

 

  • Au Japon, il y a peu de chrétiens...

 

" Il existe de nombreuses religions au Japon mais les deux principales sont le shintoïsme et le bouddhisme (...)

Le shintoïsme est né au Japon d’un mélange entre animisme, chamanisme, et culte des ancêtres. Peu à peu, tous ces cultes de la fertilité, ces vénérations de la nature, parfois capricieuse (tremblements de terre, typhons, tsunamis), se sont amalgamés et codifiés pour former le shinto (...) 

Le bouddhisme fut quant à lui importé de Chine et de Corée à partir des Ve et VIe siècles, il est donc fortement influencé par les bouddhismes chinois et coréen, mais aussi par le shintoïsme (...)

Le christianisme est introduit dans les îles du Japon par les missionnaires jésuites, en particulier saint François Xavier qui débarque à Yamaguchi en 1549. Les Ordres mendiants soutenus par les Espagnols accèdent à leur tour au Japon. Les catholiques portugais ont également fondé la ville de Nagasaki, considérée comme le centre chrétien le plus important en Extrême-Orient. L'archidiocèse de Nagasaki est historiquement le plus important du pays. Les Jésuites s'adressèrent dans un premier temps aux hommes de pouvoir, pour ensuite diffuser la religion au reste de la population.

Les chrétiens du Japon de cette époque sont appelés "kirishitan" ; la grande majorité d'entre eux abandonnèrent leur foi après les persécutions, par suite de l'interdiction du christianisme par le shogunat Tokugawa en 1614 (...)

Le catholicisme comptait en 2012 approximativement 537 000 fidèles, soit moins de 0,5 % de la population totale du pays. " 

Wikipedia

 

  • Noël y est tout de même présent ... mais de façon spéciale !

" Au Japon, Noël est davantage une fête commerciale qu’une fête religieuse. Exit les messes de minuits, les chants de Noël religieux, la dinde farcie et les grands repas en famille. Les Japonais se sont appropriés Noël d’une manière très particulière. Tout est complètement différent de ce qui se fait en Occident.

Tout d’abord, il faut savoir qu’au Japon, le 25 décembre n’est pas un jour férié. Les enfants vont à l’école, les gens travaillent, les magasins sont ouverts. Mais rassurez-vous, les rues sont quand même bien décorées avec de nombreux sapins éclairés, guirlandes électriques de toutes les couleurs, néons... Sans aucun doute, les japonais savent en mettre plein la vue. Leurs décorations de Noël peuvent paraitre un peu kitch aux yeux de certain, mais elles ont le mérite d’être festives et joyeuses.

Dénué de tout caractère religieux, Noël au Japon est une tradition moderne (introduite il y a environ 100 ans, à l’ère Meiji) qui est en plein développement. La fête s’apparente fortement à une célébration amoureuse. Une occasion pour offrir des cadeaux et s’émerveiller devant les illuminations et décors grandioses et démesurés qui égayent les rues.

On pourrait presque dire que Noël au Japon est une deuxième Saint Valentin. Cette fête est l’occasion de déclarer, le 24 au soir, son amour à la personne que l’on chérit. C’est pourquoi, un garçon qui invitera une fille à passer Noël avec lui fera sous-entendre qu’elle lui plaît. La plupart du temps, les couples s’offrent des bijoux, ou bien des choses qu’ils ont fait eux-mêmes, comme une écharpe ou un bonnet. Les restaurants sont complets en principe, et il en va de même pour les hôtels. Dans une ambiance romantique, ils s’échangent leurs cadeaux soigneusement emballés en toute intimité. C’est donc tout le contraire de chez nous (et de la plupart des pays occidentaux), où le soir du réveillon de Noël nous avons plutôt tendance à partager un copieux repas avec toute la famille.

On fait tout de même croire au Père Noël (qu’ils appellent« Santa Claus ») aux petits Japonais. Le 24 au soir, leurs parents posent un cadeau sur leur lit ou juste à côté (et non sous un sapin comme chez nous !). Les amis proches s’offrent des cadeaux ou des cartes de voeux.

Les quartiers, spécialement décorés pour l’occasion avec plein de lumières en tous genres, renforcent les côtés magique et romantique du Noël japonais (..) Pour finir la soirée en beauté, des feux d’artifice ont souvent lieu dans les villes de l’archipel, le plus réputé est celui de Tokyo qui parait-il est grandiose.

Mais dans tout ça, ce sont bien entendu les commerces qui en profitent le plus. Le repas traditionnel de Noël au Japon est le poulet rôti. Alors KFC en a profité pour vendre un maximum de leurs produits durant la période de Noël, et fait de très gros bénéfices puisque beaucoup de familles commandent leur repas de Noël là-bas. C’est aussi l’occasion de manger un Christmas Cake la veille du jour de Noël. La petite anecdote à ce propos, est qu’au Japon, une femme est comparée au Christmas cake : si elle dépasse les 25 ans (en l’occurrence, le 25 décembre pour le gâteau), elle n’est plus « consommable ». C’est pour cette raison que les femmes  japonaises essaient de se marier avant leurs 25 ans.

 En somme, Noël est une fête que les Japonais ont encore réussi à s’approprier, à leur manière".

Noël au Japon et Ambiance Noël

 

Après ces informations, j'ai fait une recherche sur la musique de Noël japonaise sur Youtube. Voici ce que j'ai pu trouver.

 

JOYEUX NOËL

 

Des airs connus en japonais

D'autres airs de Noël ... mais inconnus

 

BONNE ANNÉE


Et si le Japon vous intéresse, c'est ICI

 

Japon-Noel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article