Bienvenue À Bord !

  • : Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • : VOYAGER POUR LE PLAISIR DE MIEUX CONNAÎTRE MA PLANÈTE ET MOI-MÊME ET, AINSI, MOURIR MOINS IGNORANT. À la retraite depuis juin 2005, j'en profite pour voyager et voir les pays qui me sont encore inconnus. J'ai commencé ma tournée de l'Asie en janvier 2007. Vous voulez dé-couvrir avec moi cette région du monde ? Alors bienvenue à bord ! Jacques Beaulieu de Saguenay (Jonquière).
  • Contact

Vos visites aujourd'hui

Vos Visites

DEPUIS JUIN 2006

 

Nombre de vos visites 

583 000
 

ou. en moyenne,
142 visites/jour

 

Nombre de pages consultées 

1 320 000
 

ou, en moyenne,
322 pages/jour

 

Nombre de commentaires
dans le blogue

2 234  

 

Depuis janvier 2010,
nombre de courriels
et de messages Facebook 

4 959 

 

 

**********

 

 

CE MOIS-CI

 

Au 31 juillet 2017 
4 056 jours

 

Nombre de vos visites

3 896

 

Nombre de pages consultées

6 215

 

Votre provenance  

42 pays différents

 

Nombre d'abonnements 

128 d'entre vous
sont abonnés au blogue

et 168 à ma page Facebook  

 

 

**********

 

 

Nombre d'articles publiés 
  1 219  


Voici les articles du blogue
les plus consultés...
 

 

 

Et l'article qui établit le record de consultation depuis sa publication, c'est

 

 

 

26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 18:15

  Yuanyang, Yunnan

20 - 21 avril 2013

 

 

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (118)

En route vers Yuanyang

 

 

 

Eh oui ! la fin de mon séjour de trois mois en Chine approche. Et quelle finale ce sera !

 

Comme je dispose de quelques jours avant mon départ pour Kuala Lumpur, c'est vers le sud du Yunnan que je me dirige pour y visiter un des sites les plus louangés par les voyageurs, les rizières en terrasses de Yuanyang.

 

Et ils ont bien raison, car ce sont peut-être les plus belles terrasses que j'ai vues jusqu'ici, sûrement les plus grandioses.

 

Elles ont été créées il y a plusieurs siècles, sous la Dynastie des Tang (608-907 ap. JC), par le peuple Hani d'origine tibétaine.

 

 

À YUANYANG, LES HANIS, TAILLEURS DE TERRASSES 

 

La ville de Yuanyang, située à 1 800 m d’altitude, se trouve au milieu de rizières en terrasses aménagées depuis plusieurs siècles. Autour de la ville, les rizières qui s'étagent sur plus de deux mille mètres aux flancs des montagnes Ailao sont les plus anciennes de Chine.

 

Elles sont l'oeuvre des Hanis et des Yis, minorités surnommées les sculpteurs de montagnes pour leur habileté à drainer et labourer la moindre parcelle (...) Les Hani (aussi appelés les Akha, ou Haqniq) sont l'une des 56 minorités ethniques vivant en Chine aux côtés des Han (ethnie dominante = 91 % des Chinois) (...)

 

Ces deux ethnies ont souvent fait alliance dans le passé pour résister à la domination des Han, majoritaires en Chine. Aujourd'hui, elles s'associent pour remblayer les anciennes rizières et en creuser de nouvelles. Ces rizières offrent le panorama le plus spectaculaire entre décembre et mai, quand elles sont gorgées d'eau.  

 

La légende dit qu’ils ont été les premiers tailleurs de terrasses.

 

On peut voir de nombreux villages Hani dans la contrée de Yuan Yang (Yunnan), là même où l'on vient du monde entier admirer les célèbres rizières en terrasses. Les Hani sont réputés pour leur art de travailler en terrasses les rizières qu'ils cultivent.

 

Ils ont édifié une véritable civilisation du riz. En développant la riziculture en terrasses, les Hani ont acquis une parfaite maîtrise des techniques d'irrigation. L'eau est captée dans des sources d'altitude. Elle est ensuite canalisée par de petites rigoles qui la distribuent dans les différentes parcelles à inonder. Un système de régulation permet d'évacuer les surplus des fortes pluies et de maintenir l'humidité en cas de sécheresse. Les hommes labourent les parcelles 5 fois par an avec leurs buffles.


Il existe un système de jachère : chaque hiver, des centaines de villageois creusent de nouvelles rizières et remblaient les anciennes.

 

Les Hani produisent aussi du maïs, du soja et du thé, dont certains plants sont millénaires.

 

L'habitation : De manière générale, Les Hanis construisent sur les pentes des collines des maisons à deux et trois étages. Le bambou, de la terre, de la pierre et du bois en sont les matériaux de base.


En Chine, chaque village abrite de 10 à un peu moins de 400 ménages. Selon les régions, les maisons sont plutôt faites de terre et couvertes de toits de chaume, soutenu par des piliers de bois posées sur des fondations de pierre (comme à Honghe, Yuanyang et Luchun), ou comme dans le Xishuangbanna, elles sont construites en bambou (...)

 

La famille : Les Hani sont monogame. Avant 1949, l'homme était autorisé à avoir une concubine si son épouse n'avait pas de fils né lui après quelques années de mariage, mais il ne devait pas abandonner sa femme d'origine ni se remarier.

 

Religion, croyances : Les Hani sont polythéistes et croient aux esprits de la forêt (chaque village possède une porte qui leur est réservée). Ils vouent également un "culte au riz", qui est présent dans toute cérémonie de guérison, mariage, etc...

 

Animistes, les Hani respectent les dieux des rizières qu'ils honorent pour les semailles comme pour les récoltes. Des rituels régulirs honorent les dieux du ciel, la terre, le dragonnier et leur village, ainsi que leurs dieux protecteurs de la famille. (...)

 

Le buffle est un compagnon fidèle des Hani. Sacrifié à la mort de son maître, il lui servira de guide dans l'au-delà (...)

 

Culture orale : Les Hani ignorant l'écriture, ils assurent la transmission orale du savoir de génération en génération. Avant 1949, ils tenaient des registres en gravant des encoches sur des bâtons.

 

Elle est constituée de nombreuses légendes, contes, poèmes et récits fondateurs (il existe une « Genèse » Hani qui raconte l'origine de toutes choses sur la terre), fables, ballades, proverbes et devinettes souvent relatives à l'histoire et à la mythologie du peuple Hani.

 

La mémoire des ancêtres et d'évènements tels que des inondations passées figure aussi dans les histoires ou chansons. Certains chants (ex : Le « Labare » et l'« Ahjigu ») correspondent à des moments solennels (mariages, enterrements, fêtes ou rituels religieux). 

 

 

Wikipedia

 

 

Yuanyang se trouve à près de 7 heures au sud de Kunming. Le trajet en bus nous fait découvrir des paysages bien différents de ceux vus au nord-ouest du Yunnan.

 

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (20)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (35)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (36)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (37)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (42)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (45)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (48)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (56)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (59)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (63)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (75)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (64)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (83)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (85)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (88)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (91)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (92)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (96)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (99)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (110)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (113)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (114)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (115)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (120)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (121)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (127)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (133)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (137)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (142)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (145)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (147)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (149)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (153)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (160)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (164)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (167)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (168)

 

En arrivant dans la région de Yuanyang, le bus s'arrête d'abord dans la ville nouvelle, Nansha, puis à Xinjie, la vieille ville.

 

Comme j'avais prévu demeurer à l'auberge de jeunesse de Duoyishu, le village d'où l'on pourra admirer le lever du soleil, c'est à Xinjie que je débarque pour prendre, avec deux couples italiens, une fourgonnette qui nous amènera dans le secteur des rizières.

 

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (176)

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (182)

 

En soirée, une promenade dans le village me fait rencontrer ces jeunes qui, après quelques hésitations, se prêtent au jeu des photos.

 

Yunnan13-Kunming-Yuanyang-Route (191)

 

Dans mes prochains articles, je vous ferai  visiter ces fameuses rizières...

 

Ce sera comme si vous y étiez.

 

À suivre...

 

Repost 0
Publié par Jacques de Jonquière (Québec) à 09:30 - dans Yunnan CARNET CHINE SUD-OUEST rizières en terrasses yuanyang
commenter cet article

Chercher Dans Le Blogue...

Au Menu ... MON ASIE

 

 

 

 

 

 

Mes Plus Récents Articles

Mes Voyages en Photos

 

 

 

 

Pour Préparer Votre Voyage en Asie

 

 

Heure

 

 

Jonquière - Québec - Montréal
 
Belgique - France - Suisse
 
Népal
 
Inde
 
Myanmar
 
Cambodge - Indonésie (Java) - Laos - Thaïlande - Vietnam
 
Brunei - Chine - Indonésie (Bali) - Malaisie - Philippines - Singapour - Taiwan
 

Corée du sud - Indonésie (Jayapura) - Japon


 

Pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blogues à visiter