Bienvenue À Bord !

  • : Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • : VOYAGER POUR LE PLAISIR DE MIEUX CONNAÎTRE MA PLANÈTE ET MOI-MÊME ET, AINSI, MOURIR MOINS IGNORANT. À la retraite depuis juin 2005, j'en profite pour voyager et voir les pays qui me sont encore inconnus. J'ai commencé ma tournée de l'Asie en janvier 2007. Vous voulez dé-couvrir avec moi cette région du monde ? Alors bienvenue à bord ! Jacques Beaulieu de Saguenay (Jonquière).
  • Contact

Vos visites aujourd'hui

Vos Visites

DE JUIN 2006

AU 30 SEPTEMBRE 2017

 

4 117 jours

 

 

Nombre de vos visites 

591 000
 

ou. en moyenne,
143 visites/jour

 

Nombre de pages consultées 

1 332 000
 

ou, en moyenne,
323 pages/jour

 

Nombre de commentaires
dans le blogue

2 238  

 

Depuis janvier 2010,
nombre de courriels
et de messages Facebook 

5 170 

 

 

**********

 

 

CE MOIS-CI
 

Au 30 septembre 2017

 

Nombre de vos visites

3 922

 

Nombre de pages consultées

6 091

 

Votre provenance  

65 pays différents

 

Nombre d'abonnements 

166 d'entre vous
sont abonnés au blogue

et 132 à ma page Facebook  

 

 

**********

 

 

Nombre d'articles publiés 
  1 252


Voici les articles du blogue
les plus consultés...
 

 

 

Et l'article qui établit le record de consultation depuis sa publication, c'est

 

 

 

27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 07:40

Jonquière-Saguenay



Comme je le disais dans mon article précédent sur la préparation d'un voyage, arrive un moment où on ressent davantage l'urgence de s'arrêter aux questions plus pratiques, telles les questions de santé, de transport, de logement, de budget, etc. Une fois qu'on a en tête les grandes lignes de notre future périple (itinéraire, connaissances un peu plus précises des pays que l'on visitera), notre attention se tourne alors vers ces essentiels de tout voyage.

Pour pouvoir voyager, il faut être en santé et pour pouvoir entreprendre de nouveaux voyages, il faut le demeurer.

C'est pourquoi j'attache une grande importance à cet aspect. Et comme je suis à deux mois de mon départ, cette urgence, j'ai commencé à la ressentir ces dernières semaines. Mais maintenant, ces questions de santé et de sécurité en voyage sont sous contrôle.

C'est certain que si l'on fait un voyage-forfait d'une semaine ou deux, la question de la santé et de la sécurité se posera tout différemment. Mais comme je préfère les voyages - backpackers - longue durée, c'est de cet aspect dont je traiterai ici.

Voici donc ces essentiels de la santé-sécurité auxquels on doit penser quand on prépare un tel voyage. Et il faut y penser assez tôt, car des délais peuvent survenir.


Nos assurances Santé et Sécurité


La première démarche à entreprendre c'est de bien connaître les assurances qu'on possède et ce qu'elles couvrent. Je parle d'expérience : dans mes débuts comme voyageur, j'ai déjà acheté des assurances-maladie privées et d'autres contre le vol, alors que j'étais déjà couvert.

Lors de mon dernier voyage, je me suis risqué à faire payer par mon assurance mes médicaments contre le paludisme : elle a défrayé 80% du coût de ces médicaments. Mes deux voyages précédents, j'en avais payé moi-même le coût à 100%.

Conclusion : DÉPENSES SUPERFLUES !!! 


Donc règle no. 1 : BIEN CONNAÎTRE NOS ASSURANCES.



Ici, au Québec, nous avons l'assurance-maladie mais, lorsque nous voyageons à l'extérieur du Québec, elle devient vite insuffisante : les remboursements sont minimaux et il y a aussi une limite à la durée du voyage : six (6) mois dans une même année.

Cette règle signifie donc ceci : si notre voyage dure, par exemple, de juillet 2006 à avril 2007, donc 10 mois ... alors pas de problème : on sera couvert tout le long du voyage, et il nous restera en plus la possibilité de deux autres mois de voyage durant l'année 2007.

L'assurance-maladie du Québec est souvent complétée, quand on est travailleur, par une assurance collective.  Mais elle aussi peut souffrir de certaines restrictions, comme la durée du séjour, par exemple une limite de trois (3) mois.

Il nous faut alors penser à acheter une assurance supplémentaire de trois (3) mois dans le secteur privé. Ici, magasiner auprès des agences de voyage ou des compagnies d'assurances pour comparer les coûts et les services contenus dans l'assurance peut être avantageux. On pourra parfois économiser plusieurs dollars.

L'assurance-médicaments du Québec ou notre assurance collective couvre aussi certains vaccins préventifs et certains médicaments mais sous prescription du médecin. S'informer peut devenir une démarche fort lucrative.

Souvent aussi, l'assurance collective comprend une assurance annulation, ce qui peut s'avérer très utile en cas de mortalité d'êtres proches, ou en cas d'accident ou de maladie. Cette assurance contient cependant beaucoup de restrictions qu'il faut bien connaître.

Une dernière assurance nous est souvent proposée, l'assurance contre le vol. ATTENTION : habituellement, si vos biens sont déjà assurés (ex. assurance habitation), ils continuent de l'être lors d'un voyage. Ça vaut le coup d'interroger vos assureurs avant de payer davantage.

Voilà pour les règles générales concernant les assurances. Y apporter une attention particulière peut vous permettre de faire des économies appréciables.

Comme je le dis souvent, même si ces économies ne mettent que quelques dollars de plus dans mes poches, je préfère les gérer moi-même... un bon souper avec une bonne bouteille de vin en voyage, ça se prend bien.

Passons maintenant aux actions qu'il nous faut entreprendre le plus tôt possible pour nous assurer que tout soit en ordre avant le grand départ.


D'abord un budget Santé...


Eh oui, on n'y échappe pas : il nous faut prévoir un budget, car les coûts reliés à la santé peuvent être assez élevés. Évidemment, ça dépend beaucoup des programmes de santé du pays où l'on vit, de nos conditions de travail de même que de la région du monde que nous visiterons.

L'avantage de ce poste budgétaire, c'est qu'on paie avant de partir. Ça aide à planifier la suite des choses : le budget disponible pour le voyage lui-même.


Vaccination : Clinique des voyageurs privée ou publique (CLSC)


La vaccination, tel est le premier aspect qu'il nous faut envisager, car des pays exigent certains vaccins. De plus la durée de vie des vaccins varient énormément, d'où l'importance d'une mise à jour de notre carnet de santé. Pour connaître toutes les conditions requises, il nous faut consulter les professionnels de la santé.

Ici au Québec, deux portes d'entrée nous sont offertes, l'une publique, les CLSC, l'autre privée, les cliniques du voyageur. Ici aussi, il faut penser à magasiner, car les cliniques du CLSC ne sont pas gratuites : il faut payer la consultation en plus de certains vaccins. Et les coûts peuvent varier d'une clinique à l'autre.

La consultation permettra d'analyser les vaccins suggérés pour la région visitée et le genre de voyage que nous y ferons. Cette fois-ci, on m'a même remis des seringues et des aiguilles stériles au cas où j'aurais à recevoir quelques traitements durant le voyage, car, dans les pays en développement, parfois on n'a pas accès à la même qualité de soin qu'ici. On m'a remis par la même occasion (sécurité internationale oblige !) un certificat médical attestant que je possédais ce matériel pour raison médicale.

En plus des vaccins plus universels et gratuits tels ceux contre la grippe, la polio, la fièvre thyphoide, le choléra, le tétanos, l'hépatite A et B et la fièvre jaune, on recommande pour l'Asie certains vaccins contre la fièvre dengue, la rage et et l'encéphalite japonaise.

Les deux vaccins contre la rage et l'encéphalite japonaise ne sont pas gratuits et sont assez dispendieux, surtout celui contre l'encéphalite japonaise. Il est cependant actif durant trois (3) ans et aussi bon pour l'Inde, la Chine et le Japon.

Et comme je prévois visiter ces régions dans un futur proche, j'ai donc accepté qu'on me le donne. Heureusement, c'est un des vaccins préventifs en partie remboursés  par mon assurance.


Médicaments et trousse de premiers soins


En plus des vaccins, d'autres éléments entrent en ligne de compte si l'on se préoccupe de sa santé.

Le plus important est le traitement visant à se protéger contre la malaria ou le paludisme. Il requiert une prescription d'un médecin.

Ce n'est pas un vaccin, mais bien des comprimés que l'on prend chaque jour ou une fois par semaine selon le cas, car ce médicament diffère selon la région visitée. On doit commencer à les prendre avant de partir et poursuivre quelques semaines après notre retour.

D'autres produits nous sont aussi recommandés : des antibiotiques prescrits par le médecin, des Tylenol, de l'immodium, de la crème solaire, un produit pour laver nos mains, etc.

Finalement une trousse de premiers soins peut être grandement utile dans no bagages.

Je termine cette partie par quelques suggestions pour contrer la maladie du voyageur, la fameuse Turista : permettre à notre corps de s'habituer peu à peu en lui offrant au début du voyage de la nourriture plus proche de ce qu'il est habitué à ingurgiter, puis, par la suite, ne boire que de l'eau embouteillée et ne manger que des fruits qu'on a auparavant pelés.

Bien sûr, toutes les précautions décrites précédemment ne nous garantissent pas à 100% de demeurer en santé, mais on a moins de chance d'être affecté par l'une ou l'autre de ces maladies qui pourraient nous obliger à terminer plus rapidement notre voyage ou encore nous empêcher de partir à nouveau.


Et la sécurité...


Parlons maintenant des quelques essentiels pour voyager l'esprit en paix et en sécurité.


Une vérification systématique de tous nos papiers


D'abord, avant de partir, vérifier les dates d'échéance de tous les papiers dont nous aurons besoin durant le voyage :

- le passeport  et les visas : souvent on exige un passeport valide pour six mois après l'arrivée dans le pays et des photos pour obtenir notre visa;

- la carte d'assurance-maladie du Québec ou celle de notre assurance collective;

- les cartes de guichet automatique et de crédit : en avoir plus d'une peut être utile en cas de  perte ou de vol durant le voyage (attention : ne pas les placer au même endroit);

- un permis de conduire international si l'on prévoit louer une voiture.


Un accès facile à de l'argent

Un autre essentiel de tout  voyage, c'est l'accès plus ou moins facile à de l'argent pour pouvoir payer les services reçus.

Selon les pays visités, on peut avoir accès ou non à des guichets automatiques (ATM) pour retirer de l'argent, on peut utiliser ou non nos cartes de crédit et on peut échanger ou non nos chèques de voyage.

Alors que faire ? D'abord s'informer avant de partir sur les possibilités dans les pays qu'on compte visiter.

D'après mon expérience, ce sont les guichets automatiques (ATM) qui rendent l'argent le plus facilement disponible même s'il y a des frais de transaction. Il suffit alors de limiter le nombre de transactions en retirant  des montants un peu plus élevés (ex. 200$).

Viennent ensuite les cartes de crédit, mais elles demeurent moins utiles quand on voyage avec sac à dos : les petits hôtels ou restos acceptent très peu que l'on paie avec la carte de crédit. Par contre, si on a une carte de crédit affiliée à notre banque (ex Mastercard - Banque Nationale), il est important d'y faire inscrire notre NIP, ce qui nous offrira une autre possibilité d'avoir accès à notre compte bancaire et de pouvoir y retirer de l'argent.

Quant aux chèques de voyage, ils ne servent la plupart du temps qu'en cas de dépannage. Le principal avantage de cette source de financement, c'est qu'elle est totalement remboursable en cas de vol.


Une liste complète de tous nos papiers

Enfin, pour partir l'esprit vraiment en paix, un dernier effort doit être fait : dresser une liste complète de tous nos papiers et des moyens de rejoindre rapidement les divers services auxquels on pourrait avoir recours durant le voyage en cas de pépin.

L'idée derrière cette tâche : être capable  de pouvoir
rapidement faire les démarches nécessaires, si l'on se faisait TOUT VOLER.

- Passeport : numéro du passeport et numéro de téléphone d'urgence des ambassades
- Cartes diverses : numéro de la carte et numéro de téléphone d'urgence
- Compagnies d'assurances : numéro de l'assurance et numéro de téléphone d'urgence
- Comptes bancaires : numéro du compte et numéro de téléphone d'urgence
- Billets d'avion et/ou d'autobus : numéro du billet et numéro de téléphone d'urgence

Une fois cette liste établie, ne pas oublier d'en faire plusieurs photocopies et en remettre une à notre personne de confiance lors de notre voyage.

Pour soi-même, en avoir une copie dans chacun de nos bagages (ex. sac à dos, sac de jour) et en faire parvenir une dans notre courrier électronique.


Quand on se fait TOUT voler et qu'on peut récupérer toutes ces information dans notre courrier électronique...ça nous fait respirer beaucoup mieux...

Croyez-moi...c'est l'expérience qui parle !!!

Et on se rend alors à l'ambassade le coeur un peu plus léger.



Voilà, d'après mon expérience, les essentiels de tout voyage concernant la santé et la sécurité. J'ai oublié des choses ? ... Vous avez d'autres conseils ?

Bienvenue !
Repost 0
Publié par Jacques Beaulieu à 07:41:52 - dans Partir et revenir Préparatifs
commenter cet article

Chercher Dans Le Blogue...

Au Menu ... MON ASIE

 

 

 

 

 

 

Mes Plus Récents Articles

Mes Voyages en Photos

 

 

 

 

Pour Préparer Votre Voyage en Asie

 

Heure

 

 

Jonquière - Québec - Montréal
 
Belgique - France - Suisse
 
Népal
 
Inde
 
Myanmar
 
Cambodge - Indonésie (Java) - Laos - Thaïlande - Vietnam
 
Brunei - Chine - Indonésie (Bali) - Malaisie - Philippines - Singapour - Taiwan
 

Corée du sud - Indonésie (Jayapura) - Japon


 

Pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blogues Amis