Bienvenue À Bord !

  • : Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • : VOYAGER POUR LE PLAISIR DE MIEUX CONNAÎTRE MA PLANÈTE ET MOI-MÊME ET, AINSI, MOURIR MOINS IGNORANT. À la retraite depuis juin 2005, j'en profite pour voyager et voir les pays qui me sont encore inconnus. J'ai commencé ma tournée de l'Asie en janvier 2007. Vous voulez dé-couvrir avec moi cette région du monde ? Alors bienvenue à bord ! Jacques Beaulieu de Saguenay (Jonquière).
  • Contact

Vos Visites

Depuis le 23 juin 2006

 

Nombre de vos visites :

575 000

 

voyage

 

Pages consultées :

1 305 000

 

**********

 

À 31 mai 2017 :

3 995  jours

 

Ce mois-ci, vous êtes venus

de 68  pays différents

 

Parmi les  1 206  articles déjà publiés,
voici  les articles / sections du blogue
les plus consultés...
 

 

 

Et l'article qui établit le record de consultation depuis sa publication, c'est

 

 

**********

  

Depuis juin 2006 :
 
vous avez effectué
une moyenne de  143   visites/jour
 
et
 
vous avez consulté 
une moyenne de  332  pages/jour

 

  **********

 

Vous m'avez écrit dans le blogue
2 232   commentaires  

 

  et, depuis janvier 2010, vous m'avez envoyé
4 189 courriels ou messages Facebook

 

127 d'entre vous sont abonnés au blogue
et 161
à ma page Facebook
       
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 10:27


Jonquière-Québec


Voici 4 vidéos qui nous montrent en images le déroulement des diverses manifestations qui se sont déroulées au Myanmar depuis la mi-août :

1. Ça a commencé par des marches de la population birmane à Yangon au mois d'août (vidéo 1)

2. Puis les moines ont pris le relai à la mi-septembre après avoir été bousculés par les forces de l'ordre autant à Yangon que dans d'autres villes importantes du Myanmar, Mandalay et Bagan entre autres. Sit-in dans les monsastères et marches pacifiques dans les centre-villes (vidéos 2 et 3)

3. Enfin j'ai trouvé une chanson dédiée aux moines protestataires (vidéo 4)


 

 

Et, pour terminer, voici
 

 

 

 

 

 
La révolte des moines

Comment perpétuer une imbuvable dictature sans se fatiguer? Personne n'est mieux placé pour le savoir que la clique de généraux qui tient la Birmanie dans un étau depuis des décennies. Tolérance zéro envers la critique interne, répression et dispersion de l'opposition étudiante, accointances financières par lesquelles le régime contourne avec une aisance déconcertante des sanctions internationales censées le ramener à des sentiments plus démocratiques... La recette a fait ses preuves dans cette Birmanie qui peine à nourrir sa population malgré ses amples ressources pétrolières et gazières.

Les dictateurs, heureusement, commettent des erreurs. Ainsi en est-il de la récente décision de la junte, apparemment aux prises avec une crise de liquidités, de supprimer les subventions sur les carburants. Cette mesure, annoncée à la mi-août, a immédiatement multiplié par cinq le prix du gaz naturel et fait grimper en flèche celui de denrées de base comme le riz et les oeufs, déclenchant partout dans le pays des manifestations antigouvernementales. La colère populaire ne s'était pas exprimée avec autant d'ampleur depuis 1988, alors que le régime d'alors, suivant une autre décision fiscale impopulaire, avait fait l'unanimité de la rue contre lui. Écrasé par les militaires, le soulèvement prodémocratie avait fait des milliers de morts.

Les Birmans n'ont pas oublié ce bain de sang. Aussi savent-ils que la résistance a un coût et que ce coût n'est pas théorique. D'autant que le régime a réduit à un rôle passif l'opposition de la Ligue nationale pour la démocratie, dirigée par le Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, placée en résidence surveillée de façon quasi permanente depuis la victoire de la LND, jamais reconnue par les militaires, aux législatives organisées en 1990.

La junte n'en est pas moins en ce moment dans une situation relativement délicate, attribuable à l'entrée en scène d'une jeune frange politisée de moines bouddhistes, figures hautement respectées de la société birmane. Ils sont des milliers à être descendus dans les rues depuis deux semaines. Les manifestations d'activistes ont du reste continué d'avoir lieu presque quotidiennement, malgré le passage à tabac de ses organisateurs réunis au sein de l'organisation «Génération 88», survivants résiliants des troubles des années 80. Avec le résultat que la répression n'a pas eu, à ce jour, l'effet dissuasif attendu.

Nouvelle donne? Les généraux seraient en position plus délicate si les sanctions européennes «appliquées» depuis 20 ans n'étaient pas aussi poreuses et si des pays comme la Chine et l'Inde avaient plus de scrupules à se procurer ses hydrocarbures. Les sanctions n'empêchent ni la pétrolière française Total de faire des affaires avec les généraux ni l'Inde de leur vendre des hélicoptères militaires dont les composants électroniques sont largement européens. Pour ne donner que ces exemples. Une dynamique devant laquelle les Birmans qui manifestent sont bien désarmés.

Guy Taillefer

 

 
Repost 0
Publié par Jacques Beaulieu à 17:27 - dans Asie Infos Birmanie
commenter cet article

Chercher Dans Le Blogue...

Au Menu ... MON ASIE

 

 

 

 

 

 

Mes Plus Récents Articles

Mes Voyages en Photos

 

 

 

 

Pour Préparer Votre Voyage en Asie

 

 

Heure

 

 

Jonquière - Québec - Montréal
 
Belgique - France - Suisse
 
Népal
 
Inde
 
Myanmar
 
Cambodge - Indonésie (Java) - Laos - Thaïlande - Vietnam
 
Brunei - Chine - Indonésie (Bali) - Malaisie - Philippines - Singapour - Taiwan
 

Corée du sud - Indonésie (Jayapura) - Japon


 

Pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blogues à visiter