Bienvenue À Bord !

  • : Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • Dé-couvrir l'Asie ... Découvrir d'autres mondes !
  • : VOYAGER POUR LE PLAISIR DE MIEUX CONNAÎTRE MA PLANÈTE ET MOI-MÊME ET, AINSI, MOURIR MOINS IGNORANT. À la retraite depuis juin 2005, j'en profite pour voyager et voir les pays qui me sont encore inconnus. J'ai commencé ma tournée de l'Asie en janvier 2007. Vous voulez dé-couvrir avec moi cette région du monde ? Alors bienvenue à bord ! Jacques Beaulieu de Saguenay (Jonquière).
  • Contact

Vos visites aujourd'hui

Vos Visites

DEPUIS JUIN 2006

 

Nombre de vos visites 

583 000
 

ou. en moyenne,
142 visites/jour

 

Nombre de pages consultées 

1 320 000
 

ou, en moyenne,
322 pages/jour

 

Nombre de commentaires
dans le blogue

2 234  

 

Depuis janvier 2010,
nombre de courriels
et de messages Facebook 

4 959 

 

 

**********

 

 

CE MOIS-CI

 

Au 31 juillet 2017 
4 056 jours

 

Nombre de vos visites

3 896

 

Nombre de pages consultées

6 215

 

Votre provenance  

42 pays différents

 

Nombre d'abonnements 

128 d'entre vous
sont abonnés au blogue

et 168 à ma page Facebook  

 

 

**********

 

 

Nombre d'articles publiés 
  1 219  


Voici les articles du blogue
les plus consultés...
 

 

 

Et l'article qui établit le record de consultation depuis sa publication, c'est

 

 

 

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 19:05

Rantepao, Sulawesi

19 - 25   juin 2013

Environ 45 000 habitants

 

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (10)

Les Tau Tau de Tampangallo près de Suya

 

 

Lors de mon premier voyage à Rantepao en 2009, le centre de la ville de Makale m'avait impressionné alors que j'étais dans le bus m'amenant à Pare Pare.

 

Aussi, cette année, ai-je décidé de m'y rendre en moto-taxi le jour du grand marché régional de la ville. Et tant qu'à faire, j'ai demandé à mon conducteur de revenir par les chemins secondaires à l'intérieur des terres.

 

On a donc rejoint Makale par la route principal et on est revenu à Rantepao en passant par Suaya, Sangalla et La'bo. À Suaya, on a fait un petit détour pour aller visiter les tau tau de Tampangallo.

  2013-Tana Toraja 2

 

De Rantepao à Makale

 

Sulawesi13-Rantepao-Makale (7)

À Rantepao, on se prépare au grand festival du mois de juillet

 

Sulawesi13-Rantepao-Makale (2)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (11)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (12)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (13)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (16)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (17)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (21)

Sulawesi13-Rantepao-Makale (20)

Constructions servant aux grandes funérailles

 

 

À Makale

 

  • Au marché régional de Makale

Sulawesi13-Makale (1)

Sulawesi13-Makale (6)

Sulawesi13-Makale (10)

Sulawesi13-Makale (16)

Sulawesi13-Makale (18)

Sulawesi13-Makale (20)

Sulawesi13-Makale (23)

Sulawesi13-Makale (35)

Sulawesi13-Makale (30)

 

  • Au centre-ville de Makale

Sulawesi13-Makale (39)

Sulawesi13-Makale (42)

Sulawesi13-Makale (50)

Sulawesi13-Makale (47)

Sulawesi13-Makale (52)

 

 

De Makale à Rantepao par La'bo

 

  • De Makale au site des tau tau de Tampangallo près de Suaya  

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (9)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (2)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (40)

 

  • Le site des tau tau de Tampangallo près de Suaya  

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (32)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (17)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (13)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (15)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (19)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (21)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (20)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (29)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (30)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (25)

 

  • De Suaya à Rantepao en passant par La'bo

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (42)

 

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (35)

 

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (36)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (37)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (44)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (47)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (48)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (50)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (54)

Sulawesi13-Makale-Rantepoao (51)

 

Apès une semaine occupée à faire quelques visites, mais surtout à relaxer, j'étais prêt à repartir pour un dernier tour de piste à Makassar avant de rejoindre Jakarta pour mon vol vers le Québec.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jacques de Jonquière (Québec) à 16:00 - dans CARNET INDONÉSIE NORD Sulawesi
commenter cet article

commentaires

AnnickD/Nicka28 30/07/2013 11:30


Je me doutais un peu que c'était pour les défunts,mais je n'ai pas eu le temps de chercher plus loin étant très prise en ce moment !!!!


Merci de ta réponse.

JacquesB 30/07/2013 14:08



Ce fut un plaisir.


 


Jacques



AnnickD/Nicka28 29/07/2013 21:58


Curieuses ces statues dans le mur,qu'est-ce qu'elles représentent ???

JacquesB 29/07/2013 22:57



Rebonjour Annick


 


Voici ce que nous dit Wikipedia sur les tau tau toraja. 


"Chez les Toraja, les rites funéraires sont très importants. L'enterrement officiel peut avoir lieu longtemps après la mort. Tant que la cérémonie funéraire n'a pas eu lieu, la personne est
considérée comme "malade", to masaki' en langue toraja.


La caractéristique unique est l'enterrement dans des tombes creusées dans des falaises, avec des balcons où sont posées des poupées à l'effigie des défunts. Chaque caveau, fermé par un système de
verrouillage secret, abrite les membres d'une même famille. Les corps sont enveloppés dans des linceuls ornés d'or, et le pillage des sépultures est considéré comme le crime le plus grave. Les
tau-tau (mot dérivé de tau ou to, "personne", la réduplication indiquant un affaiblissement du sens), effigies de bois, sont placées dans des niches à côté des
tombeaux. Sculptées à l'image des défunts, elles honorent leur souvenir. Ainsi les vivants peuvent contempler les morts et inversement. Les tau-tau en bois de jacquier sont sculptés par
des spécialistes qui ont, aussi, une fonction religieuse : ils intercèdent auprès des dieux. La position des mains est rituelle, une main, paume tendue vers le ciel, reçoit les bienfaits que
l'autre rend. Seuls les nobles, to parange' (c'est-à-dire les garants de la tradition) ont droit à leur effigie. Le coq symbolise le courage, le sens de la justice. Les combats de coqs
organisés lors des funérailles sont des témoignages de la grandeur d'âme du défunt (...) Traditionnellement, les
effigies étaient simplement taillés, seulement pour montrer le
sexe de la personne décédée. Cependant, ils sont devenus de plus en plus élaborés,   essayant d'imiter
l'apparence du défunt ". (Wikipedia)


 


À+


 


Jacques



Chercher Dans Le Blogue...

Au Menu ... MON ASIE

 

 

 

 

 

 

Mes Plus Récents Articles

Mes Voyages en Photos

 

 

 

 

Pour Préparer Votre Voyage en Asie

 

 

Heure

 

 

Jonquière - Québec - Montréal
 
Belgique - France - Suisse
 
Népal
 
Inde
 
Myanmar
 
Cambodge - Indonésie (Java) - Laos - Thaïlande - Vietnam
 
Brunei - Chine - Indonésie (Bali) - Malaisie - Philippines - Singapour - Taiwan
 

Corée du sud - Indonésie (Jayapura) - Japon


 

Pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blogues à visiter